Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 09:13

Le 18 mars 2015

Avec trois suicides en quinze jours, la maison d’arrêt de Gradignan n’améliore pas sa réputation. L’Observatoire Internationale des Prisons pointe de nouveau du doigt cette prison et sa « sursuicidité ».

Farid H. n’a passé que six jours en prison. Entré le 6 mars dernier, l’homme était suspecté du meurtre de son ex-compagne et de son ancienne belle-mère à Tarnos, dans les Landes. Ce trentenaire est alors conduit à la prison de Gradignan. En surveillance particulière, il est placé en cellule individuelle : il aurait déjà tenté de se suicider par le passé, et est donc considéré comme un homme potentiellement dangereux pour lui-même.

En effet, c’est pendu dans sa cellule que les surveillants de prison le retrouvent mercredi dernier en fin d’après-midi. Dans un état critique mais encore vivant, il est transféré au CHU de Pellegrin à Bordeaux. Il meurt le lendemain à l’hôpital.

Le même jour, un autre détenu de Gradignan décède lui aussi, trois jours après s’être pendu. Depuis juin 2014, il était l’objet d’un placement spécifique en détention : à l’isolement, il passait tout son temps seul, même lors des promenades.

Deux semaines avant ces deux décès, un autre homme avait ouvert ce bal macabre, également par pendaison.

Les trois détenus ont tous laissé des lettres pour expliquer leurs gestes. Des mots que les enquêteurs ont en leur possession. Ces trois enquêtes confinent au silence les services pénitentiaires, joints par Rue89 Bordeaux.

Prison occupée à 153%

Ce silence est brisé par l’observatoire internationale des prisons (OPI) qui sonne l’alarme. Delphine Payen-Fourment, coordinatrice du Sud-Ouest, analyse :

« Ces trois personnes étaient en détention provisoire. C’est une période à haut-risque. Il y a le choc carcéral, le stress, l’attente d’un procès… »

Selon Delphine Payen-Fourment, l’homme qui s’est suicidé fin février mettait en cause dans sa lettre « le système judiciaire ». L’OIP dénonce également des conditions « délétères » de détention à Gradignan. Les maux ne sont pas nouveaux :

« L’établissement est surpeuplé. Le taux d’occupation est de 153 % au 1er février 2015, autrement dit 545 personnes étaient détenues pour 355 places. Il y a un manque d’activité pour les détenus qui restent 20 heures sur 24 en cellules. Il y a aussi un problème de ressources humaines qui ont pour effets des soins insuffisants notamment en termes de soins dentaires. »

Le lien de cause à effet entre ces conditions de vie et les passages à l’acte ne peut certes pas être établi, mais cette maison d’arrêt fait tout de même partie de la liste des vingt prisons avec le plus grand nombre de suicides recensés entre 1996 et 2008.

La visite en 2009 de contrôleurs des lieux de privations de liberté souligne déjà la surpopulation, le manque de surveillants, la présence de rats et conclut sans détour que des travaux de rénovation sont nécessaires dans les cellules.

Quatre ans plus tard, six députés et sénateurs girondins, socialistes ou écologiste, écrivent en ce sens à Christiane Taubira. En janvier 2015, la ministre de la Justice informe Alain Rousset, président du conseil régional, que la prison sera reconstruite et passera à 600 places.

Lire la suite :
http://rue89bordeaux.com/2015/03/gradignan-la-prison-ou-il-fait-bon-mourir/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A