Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 10:16

Depuis la Ligue des Droits de l'Homme de Toulon le 7 mai 2015

Le maire de Béziers, Robert Ménard, a affirmé récemment que le pourcentage d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de la ville est de 64,6 %, précisant qu’il avait obtenu ce résultat en utilisant les prénoms.

La façon dont il a obtenu ce chiffre a fait l’objet de plusieurs versions de sa part et des services de la mairie, plus ou moins contradictoires entre-elles. La police est censée rechercher le fichier objet du délit. Pourquoi ces recherches alors que depuis 2007, toute mairie a, de plein droit, accès au fichier de tous les élèves de ses écoles primaires ? Ce fichier a été mis en place par le Ministère de l’Education nationale en 2007 et les maires, responsables du respect de l’obligation scolaire, sont acteurs et utilisateurs de ce fichier. Ils ont accès, pour chaque élève, à ses éléments d’identité, ceux de ses parents ainsi que leurs coordonnées [1].

Bien entendu, les utilisations autorisées sont précisées dans les textes et les détournements à finalité raciste, commerciale, électorale, … sont prohibés. Le maire de Béziers sera donc poursuivi [2]. Mais cela ne retire rien au danger du fichage et, ici, du fichage des enfants.

Tout d’abord, cela montre que ces exploitations illégales sont non seulement possibles mais faciles. D’autant qu’elles sont invisibles : quelles traces sont laissées par la lecture d’un fichier via Internet ? Pour un Ménard qui avoue, combien d’autres l’ont fait, le font, le feront … sans rien dire ? Ensuite, cela montre l’inconscience historique de technocrates qui mettent en place des systèmes d’information « performants » en oubliant qu’ils mettent en place des instruments qui ne seront inoffensifs qu’entre des mains respectueuses des lois et de l’intérêt général.

Lorsque les Pays-Bas ont mis en place le fichier de leur population pour faciliter la gestion des services municipaux, ils ont pensé utile et pratique, pour reverser à chaque confession religieuse une subvention proportionnelle à ses adhérents, de noter la religion de chacun. Ils n’avaient pas imaginé que quelques années plus tard, l’occupant nazi allait trouver sur un plateau, les noms et adresses des personnes de confession juive.

Notes

[1] Voir la fiche de présentation de Base élèves premier degré sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

[2] Vraisemblablement pour non respect des articles 6 et 8 de la loi Informatique et libertés.

Source :
http://ldh-toulon.net/detournement-de-fichier-a-Beziers.html

***
Complément d'info
Big Brother > le fichage des jeunes
http://ldh-toulon.net/-le-fichage-des-jeunes-.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A