Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 10:19

Le 30 mai 2015

Cela fait plus de trois mois que famille, amis, connaissances, se posent la même question : que s’est-il passé dans la nuit du 5 au 6 mars dernier dans ce commissariat parisien du XXe arrondissement de Paris ? C’est là qu’Amadou Koumé, 33ans, parti travailler en région parisienne, a trouvé la mort. Ce samedi, à la demande de la famille et de l’ensemble des réseaux sociaux qui ont relayé l’appel, près de 800 personnes sont venus rendre hommage à celui qui était connu et apprécié dans le quartier. Mais aussi et surtout pour réclamer toute la lumière sur les circonstances de sa disparition.

« C’est ton cœur qui t’amène à être là »

« On n’est pas venus pour se bagarrer, il y a nos femmes, nos enfants. Nous sommes venus pour rendre hommage à Amadou », a clamé le cousin de la victime, avant d’inviter le rassemblement à observer une minute de silence, et à se diriger dans le calme vers la sous-préfecture, ce qui a été scrupuleusement respecté. Une foule bigarrée, dans laquelle il n’était plus question de différences religieuses, de communautarisme ou de couleur de peau, a arpenté les rues jusqu’en centre-ville, derrière une immense banderole soutenue par les femmes et les enfants du quartier. Alors qu’un portrait d’Amadou Koumé, réalisé par les artistes du quartier Europe, était porté par les hommes.

Dans le rassemblement, beaucoup se sentaient « obligés d’être présents. Je l’ai connu, c’était une bonne personne, quelqu’un de bon. C’est important d’être là pour avoir des explications sur ce qu’il s’est passé, et pour soutenir la famille pour le deuil », explique un père de famille venu avec son enfant. Sa voisine confie de son côté : « C’est ton cœur qui t’amène à être là. »

« Un silence coupable de la Justice »

Sur les tee-shirts, les messages se voulaient explicites : pour une justice claire et transparente, justice pour Amadou Koumé, ou encore « que s’est-il vraiment passé ? » Car l’instruction judiciaire est toujours au point mort. « Il n’y a rien de nouveau. Le Parquet a ouvert une enquête pour homicide involontaire, mais aucun juge d’instruction n’a encore été désigné. C’est le silence que l’on appelle le silence coupable, déplore Jessica Lefèvre, compagne du défunt. C’est pour cela que l’on est là aujourd’hui, pour interpeller les autorités. »

Le sous-préfet qui a reçu la famille mercredi s’est engagé à interpeller la ministre de la Justice pour obtenir des éclaircissements sur le décès. Quant à la suite à donner à cette forte mobilisation, elle dépendra en partie des « réponses qu’on va daigner nous faire », poursuit Jessica Lefèvre. Afin qu’un jour, on sache ce qui est vraiment arrivé « à quelqu’un d’aimé et de respecté par sa gentillesse », conclut-elle.

Source :
http://www.aisnenouvelle.fr/region/saint-quentin-800-personnes-crient-justice-apres-la-mort-ia16b108n222935

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A