Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 08:05

Transmis par Libérons les le 17 septembre 2015

Mexico: Fernando Bárcenas à nouveau en grève de la faim et Chronique de la Grève de la Faim Collective – Coordination Informelle de Prisonnier-e-s en Résistance (C.I.P.RE)

Depuis le jeudi 10 septembre 2015 le compagnon Fernando Bárcenas s’est à nouveau déclaré en grève de la faim.

Fernando Bárcenas et Jose Hernández, ainsi que d’autres prisonniers de la Coordination Informelle de Prisonniers en Résistance avaient entamé une grève de la faim qui a duré 53 jours en tout.

À coup de matraques, les compagnons ont été transférés de l’hôpital vers la prison Nord, alors qu’ils étaient dans une situation de santé délicate, perte de pois, faiblesse musculaire, douleurs dans tout le corps…

Les conditions médicales ont été plus que déplorables, leur accès à la consommation de liquides, d’électrolytes, de miel et d’agrumes a été réduit considérablement. Il leur a été uniquement permis de consommer 1 litre d’eau, 3 cuillères de miel et 1 citron par jour.

Un rapport médical établi par les médecins solidaires démontre un arbitraire sans limite, une complicité total entre le personnel, les médecins d’office et la commission des droits de l’homme, tous à la solde des autorités pénitentiaires. La consigne : faire payer Fernando coûte que coûte.

Infos diffusées par la Croix Noire Anarchiste de Mexico :

La direction de la Prison Nord a entravé le processus de repos et de récupération entamé par Fernando après la grève de la faim, en le plaçant dans la zone de population générale et en lui changeant de dortoir. C’est pourquoi, depuis le jeudi 10 septembre 2015 le compagnon Fernando Bárcenas s’est à nouveau déclaré en grève de la faim.

Le compagnon raconte qu’après avoir été transféré de la Tour Médicale de Tepepan, il a été à nouveau placé dans le dortoir qu’il avait occupé avant d’entamer la grève. Il faut rappeler aussi que durant ce transfert Fernando et José Hernández ont été frappés par les gardiens et tous les deux se plaignaient de douleurs sur tout le corps et au visage. De plus, ce transfert [de l’hôpital vers la prison] a été effectué alors qu’aucun d’eux n’avait récupéré physiquement.

Cependant, le 9 septembre pendant la nuit, le compagnon Fernando a été changé de dortoir, ce qui représente un risque pour sa récupération puisque chaque fois qu’un prisonnier est déplacé de zone ou de dortoir, il perd tout, ses vêtements, sa place dans la cellule (dans certaines cellules il y a jusqu’à 20 prisonniers [quand elles sont conçues pour trois ou quatre personnes]), sans compter le fait que le prisonnier doit faire face aux nouvelles dynamiques de violence et de prise de pouvoir entre prisonniers, dynamiques promues par les autorités comme un mécanisme de contrôle.

Pour cette raison, depuis le matin du 10 septembre, Fernando Bárcenas se trouve en grève de la faim. Il demande qu’on lui permette de rester dans une zone offrant les conditions nécessaires à sa récupération. De plus, il dénonce la complicité de la Commission des Droits de l’homme de Mexico avec les autorités pénitentiaires dans l’application et la dissimulation de la torture et des mauvais traitements à l’intérieur de cette prison.

******
Mexico: Chronique de la Grève de la Faim Collective – (C.I.P.RE)

Chronique de la Grève de la Faim Collective – Coordination Informelle de Prisonnier-e-s en Résistance ( C.I.P.RE ) du 27/06/2015 au 18/08/15

Je [Fernando Barcenas] souhaite manifester ma satisfaction devant les résultats de cette grève de la faim collective que nous avons réalisée à travers la proposition organisationnelle informelle de la C.I.P.RE. (Coordination Informelle de Prisonniers en Résistance).

Le but principal a été atteint, puisque nous avons montré tant à nos bourreaux qu’aux compagnon-nes « compas » de même affinité que nous, que nous, les prisonnier-es, même dans des conditions brutales d’internement, nous gardons l’initiative de nous organiser, de nous solidariser et de nous lancer dans la lutte pour rejeter et ignorer ceux qui nous torturent quotidiennement et essaient de nous humilier pour nous contrôler et pour nous domestiquer.

Je dois dire aussi que, avant tout, la dimension collective a été le fruit du travail préalable d’organisation avec la bande recluse (des ateliers de lecture, des cercles d’étude autogérés par les prisonnier-es, et aussi un travail ardu de diffusion et d’agitation à l’intérieur de la prison). Il faut mentionner que le numéro 3 du journal de combat « El Canero » a été photocopié et diffusé par un groupe de compagnon-nes « compas » qui a trouvé un espace pour s’organiser, déterminé à casser la passivité qui règne dans la prison et devant un mouvement anticarcéral extrêmement faible dans les rues (à l’exception de quelques collectifs et ami-e-s qui ont toujours appuyé les luttes individuelles de certain-e-s prisonnier-e-s anti-autoritaires)

Cependant, c’est réel, ce mouvement s’est forgé au sein de la prison grâce à la cohérence et la détermination de certain-e-s prisonnier-es en lutte qui n’ont pas trébuché et qui ont donné naissance à ce que, aujourd’hui nous connaissons comme la Coordination Informelle de Prisonniers en Résistance. [CIPRE]

Je ne mentionnerai pas leurs noms pour sauvegarder leur intégrité, puisque le caractère informel est précisément destiné à éviter le suivi et la dissolution sociale. En plus de cela, il ne s’agit pas de créer des héros [protagonistes], des porte-parole, ou des leaders charismatiques. Cependant, ils savent qu’ils étaient là, présents, et je leur envoie une chaleureuse accolade pleine d’amour, de révolte et de solidarité.

Des victoires partielles suite à la grève de la faim collective :
Lire la suite :
https://liberonsles.wordpress.com/2015/09/15/mexico-chronique-de-la-greve-de-la-faim-collective-c-i-p-re-du-27062015-au-180815/

******
Sources: La Croix Noire Anarchiste de Mexico
Traduction: Les trois passants
Corrections Myriam et Valérie

Plus d'infos sur : https://liberonsles.wordpress.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A