Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 12:08

Le 23 novembre 2015

Une quarantaine de policiers ont débarqué samedi soir au Pepper Grill, un établissement de Saint-Ouen-l’Aumône, dans le Val-d'Oise. Aucune interpellation ni saisie n'a eu lieu.

Etat d'urgence : le patron d'un restaurant raconte sa perquisition musclée

Son restaurant a ouvert il y a deux ans, à Saint-Ouen-l’Aumône, dans le Val-d’Oise. Un restaurant qui sert de la nourriture hallal, «parce que je suis musulman», dit le propriétaire, Ivan Agac, 28 ans. «Mais on n’indique pas "hallal" sur la vitrine : nous voulons faire asseoir des gens de toutes les cultures et c’est un succès, nous avons une clientèle métissée.»

Samedi soir, dans le cadre de l’état d’urgence, la police a mené une perquisition administrative dans son établissement, le Pepper Grill, avenue du général Leclerc. Ivan Agac raconte à Libération : «Il était 20h30. Une soixantaine de personnes étaient en train de manger, il y avait des enfants. La police a fait irruption : environ 40 policiers, protégés par des boucliers et armés pour certains de fusils à pompes. Ils commencent par sécuriser les lieux, sortent les cuisiniers du sous-sol, les amènent à l’étage où se trouve la salle du restaurant. Ils leur demandent de s’asseoir, de garder les mains en évidence sur la table et de ne pas toucher leur téléphone. Un client, qui mangeait, est obligé de reposer sa fourchette !»

Toujours selon son récit, les policiers montrent au directeur une autorisation de perquisition, signée de la main du préfet du Val-d’Oise, Yannick Blanc. Le document évoque «des raisons sérieuses de penser que des personnes, armes ou objets liés à des activités terroristes» se trouvent dans le restaurant ou les parties communes de l’immeuble.

A lire aussi : Les perquisitions administratives, un «principe de précaution»

Après avoir fouillé en vain le sous-sol, les enquêteurs emmènent le directeur à la caisse puis dans son bureau. Ils parcourent ses classeurs, «les jettent par terre» mais ne placent rien sous scellé. Dans leur progression, les forces de l’ordre ont enfoncé trois portes : «Je leur dis de ne pas casser les portes, que j’ai les clés !» Sur les trois fracturées, deux n’étaient pas verrouillées à clé, se désole Ivan Agac.

La perquisition, filmée par les caméras de vidéosurveillance du restaurant, dure une demi-heure. «Les policiers nous ont souhaité bonne soirée, puis sont partis. On a repris le service en faisant comme si de rien n’était.» Personne n’a été interpellé, rien n’a été saisi.

Deux jours après, Ivan Agac ne comprend toujours pas comment son restaurant a pu se retrouver sur la liste des lieux suspects. «Je n’ai jamais eu affaire à la justice. Le personnel est très divers, il y a des musulmans, des chrétiens et même deux témoins de Jéhovah !» Il réfléchit à la possibilité de porter plainte.

Selon le Monde, les autorités cherchaient une «salle de prière clandestine». Le restaurant compte bien une salle de prière, mais elle est indiquée par un écriteau… Le préfet s’est justifié : «On ne fait pas mouche à tous les coups, loin de là. Le principe de ces perquisitions, c’est de taper large.»

1 072 perquisitions administratives ont été menées depuis l’instauration de l’état d’urgence.

Source :
http://www.liberation.fr/france/2015/11/23/etat-d-urgence-le-patron-d-un-restaurant-raconte-sa-perquisition-musclee_1415498

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A