Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 11:25

Le 18 novembre 2015

Synergie officiers réclame une réforme de la légitime défense et un accroissement des moyens en armes et matériels. En Gironde, le syndicat a présenté ces propositions lundi au préfet Dartout.

 A l'heure des attentats et de l'engagement des forces de sécurité dans la lutte contre le terrorisme jihadiste, le syndicat de policiers Synergie officiers vient d'adresser plusieurs demandes concernant la sécurité des policiers.

En premier lieu, Synergie demande la révision des règles de la légitime défense. "Il ne s'agit évidemment pas de fournir aux policiers un permis de tuer, souligne le syndicat, mais au contraire de leur donner les moyens de défendre les personnes et les biens avec toute l'efficacité et la sécurité dont notre société a besoin."

Synergie officiers demande également la dotation immédiate d'un chargeur supplémentaire à grande capacité (19 coups) pour chaque personnel équipé du Sig Sauer 2022 avec un porte-chargeur double et les munitions COP correspondantes afin de porter la capacité de feu sur le terrain de chaque fonctionnaires en service à 50 cartouches.

Le syndicat demande aussi la commande et mise en service rapide d'une arme d'appui par véhicule ou patrouille.

Pour les BAC (Brigade anti-criminalité) et CDI (Compagnies départementales d'intervention), des fusils d'assaut calibre 5.56mm, la dotation de boucliers balistiques souples à raison d'un équipement par véhicule de patrouille et l'accroissement du nombre de gilets pare-balles lourds en complément des dotations en cours, ainsi que la mise en dotation pour tous les personnels d'un casque lourd en complément des matériels, l'autorisation permanente de port d'arme pour tous les personnels des forces de sécurité intérieure (police, gendarmerie, douanes, polices municipales) sur la totalité du territoire national.

Synergie demande également qu'à l'instar de ce qui est autorisé pour les officiers et sous-officiers des armées, "à autoriser les policiers qui en feront la demande auprès de l'autorité préfectorale compétente, à acquérir et détenir une arme personnelle avec pour seule contrainte qu'elle soit chambrée en calibre 9mm Parabellum afin d'être compatible avec les munitions en dotation. Le syndicat des officiers de police souhaite que cette mesure s'applique aussi aux policiers et gendarmes servant dans la réserve.

Plus d'entraînements au  tir

Synergie souhaite aussi l'augmentation significative du nombre de séances de tirs d'entraînement et que soit repensée entièrement la doctrine d'engagement en matière d'ouverture de feu en organisant des stages de mises en situation adaptés.

Pour Synergie, la mise en place d'un partenariat avec la Fédération française de tir est aussi nécessaire pour permettre aux policiers et gendarmes d'accéder aux stands de tir civils sur des plages horaires déterminées pour permettre aux personnels qui le souhaitent de s'entraîner.

Enfin, Synergie officiers réclame des contrôles mobiles aléatoires avec barrages et fouilles par les services de police, de gendarmerie et des douanes sur tous les grands axes et péages routiers.

Autre demande, exprimée avec force, l'allègement et la  simplification procédurale "drastique et immédiate" à tous les échelons, une révision complète de la formation initiale et continue concernant cette typologie d'événements de guerre urbaine.

Pour Synergie, "les policiers doivent être formés aux méthodes de guérilla urbaine face à la nouvelle menace protéiforme." En dernier lieu, c'est la gratuité des transports collectifs "afin de permettre une réelle réactivité et mobilité des personnels" qui est demandée.

En Gironde, Synergie officiers a présenté ces propositions lundi, lors d'un comité technique paritaire en présence du préfet de la Gironde et préfet de région, Pierre Dartout.

***
L'unique commentaire sur Sud-Ouest pour sa pertinence

Chambredamour
19/11/2015 à 10h55

Ce syndicat devrait préciser pour qui quel parti politique ils roulent, ce serait plus clair.

L'entrainement aux méthodes de guerilla urbaine pour lutter contre le terrorisme: ceci est déjàl e cas, il y a une formation dans les écoles de formation des CRS, et de tous les services spécialisés.

L'accès aux stands de tir de la FFT: c'est déjà le cas, de nombreux policiers fréquentent régulièrement les stands !!

En dernier lieu, c'est la gratuité des transports collectifs: les policiers circulent dans leur véhicules et lors d’enquêtes ont accès ouvert dans tous le transports

Source :
http://www.sudouest.fr/2015/11/18/securite-les-propositions-du-syndicat-de-policiers-synergie-officiers-2189622-2780.php

Partager cet article
Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A