Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 10:48

Transmis par JP le 16 mars 2016

Nous étions 150 ce mardi matin en assemblée générale de lutte contre la loi travail et les nombreuses attaques que le gouvernement lance contre les travailleur-se-s, les chômeur-se-s, les étudiant-e-s, les immigré-e-s... Nous avons évoqué notre manière de nous mobiliser et quelques perspectives.

Avant cette AG nous découvrons qu'une quarantaine d'agents de sécurité MAG supplémentaires ont été engagés pour éviter tout blocage des bâtiments. Grâce aux mesures liées à l'Etat d'urgence, ils sont autorisés à demander les cartes d'étudiant-e-s et à expulser tout-e non étudiant-e du campus et à le ou la remettre  aux forces de l'ordre. La lutte antiterroriste sert une nouvelle fois à faire taire toute velléité de contestation.

Rappelons que l'AG de lutte n'est pas une AG étudiante, et que ce n'est pas à le direction de l'université de déterminer la forme qu'est autorisé à prendre un mouvement.

En fin d'après-midi, nous étions 150 à 200 à démarrer du Gaillon une déambulation. arrivé place Fontette, le directeur de la sécurité publique, Jean-François Papineau, ceint de son écharpe tricolore, demande la dispersion immédiate de la manif non déclarée et donc jugée illégale en ces temps d'Etat d'urgence.

Une équipe d'interventions de la police nationale équipée se met  alors en place.

Tandis que nous décidons de poursuivre la déambulation vers les rues piétonne, Jean-François Papineau plaque au sol un compagnon masqué. Des coups sont portés contre un compagnon et une compagnonne, notamment des coups de tonfas à la carotide. La BAC et les flashball sont également de sortie. Les menaces sont à peine voilée.

N'ayant pas réussi à dégager la personne arrêtée, nous décidons de poursuivre la déambulation groupé-e-s. Cette charmante compagnie nous reconduis sur le campus où un débriefing s'effectue. Nous attendons de plus amples infos de l'arrêté.

Jean-François Papineau est un multi-récidiviste. Depuis qu'il est sur Caen, il a déjà procédé à la dispersion de 3 manifs, embarqués plusieurs compagnons, et évacué illégalement un squat.

Pour mémoire cet extrait de texte que nous avions repris d'indymédia :

"A la tête de cette croisade, le directeur de la sécurité publique Jean-François Papineau.
Depuis longtemps déjà ce zélé défenseur de la loi a une obscession : l’ultra-gauche-anarcho-autonome-de-la-mort-qui-tue. Et les TOC qui vont avec ce genre d’obsessions.

A Poitiers, où il officiait précédemment, JF s’est fait sa petite réputation.

Après qu’en octobre 2009 lors d’une manifestation anticarcérale, les rues de Poitiers aient été bombées et que quelques vitrines de complices du monde carcéral aient été fracturées, notre cher inspecteur Dérick décide qu’il faut en finir avec l’ultra-gauche locale. Il en épie faits et gestes.

La moindre action anti-pub se transforme en mois de prisons, la moindre manifestation en intervention policière avec son lot de menaces, et de points de suture.

Au quotidien, sa police met la pression sur les militants et militantes. Ils et elles sont suivi-e-s et mencacé-e-s. Si Papineau avait beaucoup aimé Z de Costa Gavras, ce n’est pas pour les mêmes raisons que nous.

Sur Caen JF entend sans doute à l’identique en finir avec la MAC, la mouvance anarchiste caennaise. C’est l’appartenance à cette étrange nébuleuse qui est signalée sur les fiches S dont certains et certaines d’entre nous son affublé-e-s.

En effet les fameuses fiches S ne visent pas que les suposé-e-s apprenti-e-s djihadistes que l’on nous présente en boucle sur les chaînes infos. Il en faut d’ailleurs parfois bien peu pour être soupçonné de djihadisme. Un voyage à l’étranger ou un coup de fil anonyme.

Mais les fiches S visent tous les subversifs, tous ceux et celles qui refusent ce monde. Des « zadistes », des anarchistes, des communistes, des « radicaux », des antinucléaires, des syndicalistes trop remuants.

Fraichement promu à Caen pour service rendu dans le marais poitevain, notre inspecteur Clouzot poursuit sa besogne. Crie-t-il au milieu de son sommeil quelques « gauchistes », « force doit rester à la loi » et autres aménités ?

Nous n’en saurons rien, nous n’avons pas l’ambition de vivre dans son intimité. Ce qui malheureusement ne semble pas être son cas en ce qui concerne la notre."

Mais il ne faut pas se leurrer, notre cher directeur de la sécurité civile ne fait que tenter d'éteindre le début d'incendie qui a commencé à couver la semaine dernière.

Il profite de cette manif plus clairsemée pour créer une ambiance répressive qui vise à nous faire peur, à nous dissuader de poursuivre notre mobilisation. Il obéit aux ordres du gouvernement.

L'évacuation d'un bâtiment occupé à Rouen confirme que cette stratégie vise à s'appliquer partout

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil