Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

****
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

****
Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 11:39

Le 24 avril 2016

L'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré a tenté de forcer un barrage policier le 9 avril dernier à Paris.

« Je suis de la maison ! ». Ou comment un ancien ministre de l’Intérieur, Jean-Lous Debré, a tenté d’intimider un policier pour pouvoir passer un barrage.

Vendredi, la petite histoire est remontée dans les bureaux du ministère.

« Il est quand même gonflé, commente un haut fonctionnaire ! Debré fait la morale à tout le monde dans son bouquin (« Ce que je ne pouvais pas dire », nldr), écrit que « Au sommet de l’Etat, certains se croient tout permis et traite Rachida Dati de  «petite fille gâtée » !

Les faits ont eu lieu le 9 avril.

Celui qui n’occupe plus aucun mandat mais qui fut à l’Intérieur de 1995 à 1997 puis président de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007 et enfin président du Conseil constitutionnel jusqu’au 5 mars dernier, se trouve bloqué par un barrage policier.

En cause ? La manifestation anti loi travail place de la République, à Paris.

Debré : « Je suis de la maison. Vous devez me faire passer ! »

Jean Louis Debré, à bord d’une Peugeot 508 banalisée police, fait un demi tour « à l’arrache » et franchit une ligne continue.

Un des policiers sur le dispositif le remarque, le stoppe à un feu rouge et lui explique qu’il ne peut pas passer à cause de la manifestation.

Jean-Louis Debré baisse alors la vitre teintée de sa voiture : « Je suis de la maison. Vous devez me faire passer ! ».

Le brigadier lui demande de présenter sa carte de police.

Debré précise qu’en fait, il n’est « pas vraiment de la police » mais « un ancien ministre de l’Intérieur » et qu’il « roule d’ailleurs avec un véhicule du SPHP » (Service de Protection des Hautes Personnalités, nldr). « Le service est au courant », assure-t-il.

Le policier ne se démonte pas et lui demande les papiers du véhicule.

Jean-Louis Debré n’a ni carte grise ni attestation d’assurance mais sa carte d’identité et son permis de conduire.

L’homme politique téléphone alors à un commissaire de police qu’il connait et tend le combiné au fonctionnaire qui refuse de le prendre et, toujours en ligne, demande au brigadier son RIO (matricule) et le service auquel il est affecté.

« J’ai effectivement téléphoné à l’inspecteur qui me suit, reconnait Jean Louis Debré. Le policier m’avait dit « Je suis contre les privilèges ! ».

Au final, Jean Louis Debré, qui venait de chez ses « petits-enfants » avec la voiture du SPHP « qu’ils m’ont prété pour faire des courses » et se rendait à son domicile, passera le barrage policier.

« C’est bon ! Partez ! », m’a dit le brigadier.

Il sera demandé au policier d’écrire un rapport sur l’incident.

Source :
http://www.leparisien.fr/paris-75/quand-jean-louis-debre-tente-de-forcer-un-barrage-policier-24-04-2016-5741669.php

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil