Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 10:40

Le 31 mai 2016

Le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer a rendu sa décision ce mardi matin concernant le CRS poursuivi pour des violences policières sur des migrants, en mai 2015 à Calais, après la diffusion d’une vidéo par l’association Calais migrants solidarity : il a prononcé sa relaxe.

L’affaire avait été jugée le 24 mai dernier par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. Celui-ci, qui avait mis le dossier en délibéré, a prononcé la relaxe ce mardi matin. Il a jugé que « les faits de violences constituent un emploi légitime de la force conformément à la loi, à condition que cet emploi de la force respecte le principe de proportionnalité ».

Le tribunal a également précisé que, « pour les besoins de l’exécution de sa mission », le prévenu n’avait « pas outrepassé les limites de l’admissible ».

Pour rappel, ce gardien de la paix de 30 ans avait été identifié dans une vidéo diffusée sur Internet, il y a un an, par l’association Calais migrants solidarity.

On pouvait le voir en train de donner des coups de pied à des migrants que ses collègues avaient sortis de camions, sur la rocade portuaire de Calais, un matin où plusieurs centaines de migrants avaient tenté des intrusions. Le CRS les faisait basculer de l’autre côté de la glissière de sécurité (voir vidéo ci-dessous).

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait alors été saisie d’une enquête.

Le CRS avait comparu le 24 mai pour répondre de violence par une personne dépositaire de l’autorité publique.

Six mois de prison avec sursis avaient été requis à son encontre par le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi. Pour ce dernier, les violences étaient caractérisées et « inadmissibles ». Les séquences de la vidéo avaient été visionnées à plusieurs reprises lors de l’audience.

Le CRS, soutenu à l’audience par son supérieur venu témoigner en sa faveur, avait expliqué avoir appliqué les techniques apprises à l’école de police.

Il avait asséné ces coups de pied pour « mettre une distance de sécurité » et « assurer (son) intégrité ».

En le relaxant, le tribunal lui a donné raison.

Source :
http://www.lavoixdunord.fr/region/calais-le-crs-poursuivi-pour-violences-policieres-sur-ia33b48581n3540382

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A