Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 10:34

ça date un peu mais tout de même...

Le 23 mai 2016

François Thierry, l'ex-chef de l'Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants, aurait aidé l'un de ses indics à devenir l'un des plus gros dealers de cannabis en Europe, selon des révélations du quotidien Libération.

L'ex-chef de la lutte antidrogue en France a-t-il permis au baron français du cannabis de faire fructifier ses affaires en toute impunité ? C'est la question posée après les révélations, dimanche 22 mai, du journal Libération.

François Thierry, patron de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) entre 2010 et 2015, aurait laissé son indic, Sofiane H., devenir le principal trafiquant de cannabis en France à la tête du "troisième plus grand réseau de drogue" en Europe.

Témoignage d'indic

Le quotidien se repose sur le témoignage d'un autre indic de François Thierry, Stéphane V., qui s'est aussi livré à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Il affirme avoir assisté à la manière dont des policiers, sur ordre de François Thierry, ont importé des tonnes de cannabis en France depuis le Maroc en passant par l'Espagne.

Le puissant policier avait recruté en personne Sofiane H. et lui a permis d'importer d'importantes quantités de drogue en "livraison surveillée".

Cette technique, légale, permet à la police de laisser passer des stupéfiants sur le sol français afin de remonter une filière pour la démanteler.

Sauf qu'en l'espèce, le réseau mis en place par le trafiquant/indic n'a jamais été inquiété... contrairement à ceux de ses concurrents.

"Sofiane H. va s’imposer comme le plus gros trafiquant de l’Hexagone grâce à la protection de François Thierry", écrit Libération.

Le petit arrangement entre le patron de la lutte antidrogue en France et le roi du cannabis aurait ainsi permis à ce dernier de vivre sans souci dans un appartement de 300 m² avec piscine intérieure en plein cœur de Paris pour un loyer de 9 000 euros payé chaque mois en liquide.

Thierry François après Michel Neyret

Le super-flic, quant à lui, a su profiter de cette collaboration. Son indic lui a fourni des informations menant à d'importantes saisies de drogue qui ont fait du bien à la réputation de François Thierry. Des ministres de l'Intérieur de droite - Claude Guéant -, comme de gauche - Bernard Cazeneuve - le félicitent pour son efficacité.

Mais pour le policier, le début de la fin intervient avec la saisie record par les douanes de 7,1 tonnes de cannabis à Paris en octobre 2015.

Des indices relevés sur les lieux de la saisie permettent de remonter jusqu'à Sofiane H.

Des questions embarrassantes pour François Thierry commencent alors à être posées.

En mars 2016, le patron de l'OCRTIS est recasé à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire.

Les révélations de Libération viennent remettre en cause "toute la politique de lutte contre le trafic de stups" en France, veut croire le quotidien.

Pour le journal, les affaires bouclées par François Thierry risquent de devoir être réexaminées à la lumière des relations entre le chef de l'OCRTIS et Sofiane H..

L'Office risque de devoir faire un sérieux travail pour redorer son blason. Une lourde tâche qui attend le prochain patron de cette cellule de lutte antidrogue qui doit être désigné le 24 juin.

Mais ce n'est pas seulement l'image de l'OCRTIS qui en prend un coup.

L'affaire François Thierry vient s'ajouter à celle de Michel Neyret, l'ancien chef de la PJ de Lyon.

Dans les deux cas, des super-flics sont accusés d'avoir pris des libertés avec la loi pour avoir des résultats à montrer aux autorités.

"Quand on demande aux policiers de faire du chiffre, on s’expose à ce qu’ils aillent dans des registres non légaux", souligne Libération dans son éditorial. Le quotidien conclut qu'au-delà des errements répréhensibles des uns ou des autres, il faut aussi que le législateur se demande si les moyens dont disposent les forces de l'ordre sont adaptés et suffisants pour "lutter contre les grands réseaux criminels".

Source :
http://www.france24.com/fr/20160523-stups-cannabis-drogue-indic-francois-thierry-chef-ocrtis-reseau-revelation-liberation

Complément d'info
L'ex-chef des Stups, François Thierry, aurait couvert un énorme trafic de cannabis en France
http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/23/trafic-cannabis-france-francois-thierry-stups-drogues_n_10101692.html

Saisie de stupéfiants dans le XVIe : le patron de l’Office anti-drogue muté
https://fr.news.yahoo.com/info-m6-saisie-de-stupefiants-dans-le-xvie-le-patron-de-l-office-anti-drogue-mute-090218522.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil