Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 11:02

Depuis Rebellyon le 31 mai 2016

Un texte de la Caisse de Solidarité pour faire le point sur la répression (policière et judiciaire) du mouvement en cours.

Préambule

Après deux mois de lutte et de bouleversements en tout genre, le mouvement contre la loi El Khomri n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. Les manifs continuent et des blocages économiques se mettent en place (raffinerie, SNCF, piquets volants...). Rien n’est donc fini. Malgré cela, au vu des affrontements récurrents entre policiers et manifestants et du nombre d’interpellations depuis le mois de mars, un bilan des opérations répressives doit être dressé. C’est l’objet de ce texte.

Premier élément d’analyse : nous n’avons, depuis qu’existe la Caisse de Solidarité – c’est à dire depuis 2007 – jamais eu affaire à autant d’arrestations et de condamnations en si peu de temps, en période de « mouvement social ». Le seul précédent comparable est le mouvement contre la réforme des retraites de 2010. Le nombre d’appels reçus sur le téléphone de la Caisse les jours de manifs est très élevé (nous reviendrons à la fin du texte sur les conséquences de ce grand nombre d’appels).

Au sein de la lutte, l’action de la Caisse consiste à capter les gens à la sortie des garde-à-vue (GAV) ou du tribunal, de prendre le temps de discuter avec eux, de donner des conseils juridiques et de proposer éventuellement les services d’avocats compétents, d’assister autant que possible aux comparutions immédiates, de distribuer des tracts de conseils en manif et en garde-à-vue. Enfin de participer financièrement à payer frais d’avocats (quand les interpellés ne veulent pas être défendus par des commis d’office).

Au niveau du nombre de gens arrêtés depuis la première manifestation, à savoir le 9 mars, il y a environ une cinquantaine d’interpellés qui ont été, d’une manière ou d’une autre, en contact avec nous - directement ou par leurs proches.

Le chiffre réel des interpellations (celui de la préfecture) est forcément plus élevé (environ 130).

Cela s’explique d’une part par le fait que la préfecture comptabilise tous les interpellés (y compris ceux qui se font relâcher sans poursuites judiciaires). Et d’autre part, par le fait que tous les interpellés ne sont pas au courant de l’existence de la Caisse de Solidarité.

Pour pourvoir comparer, en France du 9 mars au 26 mai, environ 1 400 personnes ont été interpellées selon le ministère de l’Intérieur et une cinquantaine sont passées en comparutions immédiates.

Ici nous tenons à remercier infiniment toutes les personnes qui, présentes aux manifs, ont le réflexe de nous téléphoner afin de transmettre les informations sur les arrestations en temps réels. Ce relais est précieux.

De la même manière, merci à celles et ceux qui diffusent des tracts avec le numéro de la Caisse.

Ça facilite beaucoup le travail.

Pareil pour ceux qui vont aux comparutions immédiates et aux procès et qui font ensuite des récits.

Il est essentiel que ces gestes d’autodéfense collective se diffusent largement et ne soient pas la tâche d’un seul groupe.

Entrons maintenant dans le vif du sujet, à savoir tout l’arsenal mis en branle face au mouvement contre la loi El Khomri.

Lire la suite de toute urgence et diffuser :
http://rebellyon.info/Bilan-partiel-de-la-repression-du-16558

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil