Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 13:27

Transmis par ACAT

Le 18 août 2016, la justice a condamné 13 cadres et membres de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA) - association de lutte contre l’esclavage - à des peines de prison ferme allant de 3 à 15 ans, sur la base d'accusations infondées.

Il s'agit à nouveau d'un procès mascarade destiné à réduire au silence une association qui gêne le régime en place.

Le 12 / 09 / 2016

Le 18 août 2016, tard dans la nuit, la Cour criminelle de Nouakchott a condamné 13 cadres et membres de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA) - association de lutte contre l’esclavage - à des peines de prison ferme allant de 3 à 15 ans pour « rébellion, usage de la violence, attaque contre les pouvoirs publics, attroupement armé et appartenance à une organisation non reconnue ».

Le 29 juin 2016, des habitants d’un bidonville de Nouakchott, menacés d’expulsion, manifestent de manière spontanée.

Des affrontements surviennent, durant lesquels une dizaine de policiers sont blessés et un véhicule brûlé.

De nombreuses personnes sont alors arrêtées dans le quartier. Dans les jours qui suivent, entre le 30 juin et le 9 juillet, treize militants de l’IRA sont, à leur tour, arrêtés à leur domicile, à leur travail ou en pleine rue.

Aucun d’entre eux n’a organisé ni participé à cette manifestation, qui a dégénéré. Cela n’empêche pas les autorités mauritaniennes de faire porter le chapeau de ces violences à l’IRA et à ses principaux cadres.

Amadou Tidiane Diop (vice-président de l’IRA), Abdallahi Abdou Diop, Abadalli Seck, Moussa Biram et Jemal Bleyil sont condamnés à 15 ans de prison ferme. Balla Touré (chargé des relations extérieures) et Hamady Lehbouss (porte-parole) à 5 ans de prison ferme. Mohamed Daty, Mohamed Jarroulah, Khrtzy Rahel, Ousmane Lô, Ousmane Anne et Ahmaed Hamar Vall à 3 ans de prison ferme.

Ils sont également condamnés à payer une amende d’environ 94 000 euros.

N’acceptons pas cette volonté étatique de réduire à néant l’IRA-Mauritanie. Leurs treize militants doivent être libérés ! Mobilisons-nous en ce sens ! Tous à vos stylos !

Lire la suite :
http://www.acatfrance.fr/actualite/treize-militants-de-lira-mauritanie-injustement-condamnes

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A