Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 11:09

Le 4 novembre 2016

Alors que la fronde se poursuit dans les rangs de la police en dépit des 250 millions d’euros promis par le gouvernement, le mouvement tente de se donner une consistance : hors de la représentation traditionnelle, les manifestants se dotent de leaders et d’une structure.

En ce jeudi après-midi, malgré une température clémente, les cache-nez sont de rigueur aux abords de la rue Hénard, dans le 12e arrondissement de Paris. 2 à 300 policiers « en colère » se massent devant un cordon de sécurité dressé à proximité des locaux de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale).

Ils sont venus soutenir leur collègue Guillaume Lebeau, agent de la BAC des Hauts-de-Seine, auditionné pour s’être répandu à visage découvert dans les médias lors des précédentes manifestations spontanées.

Lui sont reprochés des manquements à son devoir de réserve et son implication dans les manifestations spontanées des dernières semaines, fait-on savoir du côté de l’Inspection.

Une atmosphère de méfiance règne dans la foule. Des regards suspicieux sont jetés à ceux qui détonnent dans ce paysage d’agents en tenues de ville sombres.

« Fais gaffe à lui », peut-on entendre au détour d’un groupe d'hommes aux visages masqués et aux brassards orange.

« On est devenus tellement paranos qu'on a peur qu'il y ait des gens venus faire des photos », raconte Frédéric*, la trentaine, sous son tour de cou gris foncé.

Lui qui affichait haut et fort sa défiance à l’égard du gouvernement aux portes de l’Assemblée nationale, deux semaines plus tôt, et à visage découvert.

« On est en service, on ne devrait pas être là, c’est pour ça qu’on est obligés d’être masqués, reprend-il. On est vraiment devant le nid, on est juste devant les bœufs ! Si un jour je veux être nommé ou muté et qu’on me voit ici, il n’y aura plus de grade, rien. »

Lire la suite :
https://www.mediapart.fr/journal/france/041116/manifestations-policieres-des-visages-derriere-les-masques

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil