Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 16:57

Par Xavier Ridon le 27 février 2017

Bordelais depuis 15 ans, Lassana Traoré veut la vérité sur la mort de son frère, Adama, lors d’un interpellation policière le jour de son anniversaire à Beaumont-sur-Oise.

Présent lors de la marche contre les bavures ce dimanche, Lassana revient sur 7 mois de combat pour la justice et lance un appel.

Rue89 Bordeaux : Comment avez-vous appris la mort de votre petit frère ?

Lassana Traoré : Tragiquement. Par téléphone. Mon frère de Paris m’appelle pour me dire qu’il y a un problème. Adama a été arrêté et est allé en garde-à-vue. Il a fait une crise cardiaque et il est décédé. J’ai eu du mal à y croire.

J’ai immédiatement pris la route et me suis rendu à Beaumont-sur-Oise.

J’ai réalisé que j’avais perdu mon petit-frère dans des conditions floues mais qui me paraissent atroces, asphyxié par trois gendarmes qui ont mis le poids de leurs corps sur mon frère.

A aucun moment, on accrédite leur thèse de mon frère malade et cardiaque. C’est pour ça qu’on a aussitôt demandé une contre-autopsie.

Il a donc fallu créer un rapport de force avec la justice aussi ?

Et heureusement qu’on a été soutenu par beaucoup de gens, des familles de victimes, des militants qui sont dans ce combat depuis des années. Ils nous ont aidé. Au départ, c’est un combat contre l’État. Une pauvre famille comme nous contre l’État, on est rien.

« Trois gendarmes ont fait mentir le Procureur et le médecin légiste »

Il y a eu des choses incroyables jusqu’à être obligé de muter le Procureur en charge de l’affaire et de dépayser l’affaire. Ça nous conforte dans notre combat, nous donne encore plus de force pour aller jusqu’au bout et ne rien lâcher.

Votre famille a aussi pu être présentée comme un gang, et dans la revue Negus, votre sœur Assa parle de menaces…

Exactement. Beaucoup de menaces de mort arrivent encore par courrier à la maison. Essayer de diaboliser les victimes, ça fait partie de leur fonctionnement. Ils essaient aussi de le faire pour Théo en sortant des affaires financières qui n’ont rien à voir avec ce qu’a pu subir ce pauvre Théo.

Lire la suite :
http://rue89bordeaux.com/2017/02/lassana-traore-raconte-laffaire-adama-combat-entre-pauvre-famille-letat/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil