Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

4 mars 2019 1 04 /03 /mars /2019 08:36

Bonjour,

Suite à ma visite de la permanence du collectif Lundi dernier, je vous envoie mon témoignage concernant des violences policières et vous dit. A bientôt !

*****
Témoignage

J’ai voulu manifester pacifiquement pour un monde meilleur, j’ai subi des violences policières et fait 20 heures de garde a vue.

Le 02 Février 2019 je me suis rendu a la manifestation des Gilets Jaunes à Bordeaux.

Vers 16h la place de la Victoire est le théâtre de scènes de violence entre manifestants et policiers.

J’observe la scène en restant à l’écart afin de pouvoir fuir en cas de charge des CRS. Je chante avec les manifestants des chants anti-police en levant mon majeur en l’air (sachez que le premier week-end de manifestations je n’avais absolument rien contre les forces de police mais à force de les voir se comporter comme des cow-boys je n’hésite pas à chanter contre eux… C’est juste un chant après tout…).

La situation dégénéré à la Victoire, des gaz lacrymogènes envahissent la place et les CRS chargent sans faire de détail…

Je retourne avec d’autres manifestants dans un coin plus tranquille.

Vers 18h30 je décide de rentrer chez moi.

Alors que je suis le seul a porter un gilet jaune et que j’arrive vers la place des Capucins, un groupe de CRS sort de la rue en face. Je les garde a l’œil mais continue a marcher tranquillement.

Soudain je vois que deux policiers me fixent en se parlant. Puis ils se mettent à courir vers moi. Je regarde autour de moi et me rends compte que je suis le seul avec un gilet jaune. C’est pour moi.

Je commence à courir aussi vite que possible et au bout de 300 m je me retourne et vois les deux policiers a 5 mètres derrière moi !

Je décide de tourner dans la ruelle de gauche mais je glisse…

Je me mets en boule au sol et les deux policiers fondent sur moi. Ils sont visiblement très énerves et me demande de me relever.

Je sais qu’en étant au sol avec les mains visibles les policiers n’ont pas le droit de me frapper.

Ils me tirent par les bras et m’obligent a me lever.

Je prends un violent coup de poing par derrière dans la tête.. ‘’Et allez ça commence’’ … Puis un des deux flics m’empoigne et me pousse violemment contre un mur .. ‘’Et Allez !’’ …

Ils me mettent les menottes en me serrant le bras très fort - je pense que si je ne hurle pas à ce moment ce gentil petit policier m’aurait pète le bras… - et me demandent de rester en tailleur au sol. Je m’exécute pendant que tout un régiment arrive autour de moi, empêchant un jeune couple de filmer la scène grâce à des menaces de coups de matraque (les policiers n’ont normalement aucunement le droit de demander à un citoyen de ne pas le filmer).

L’un des policiers me demandent mon identité.

Policier : Nom ? Prénom ? Adresse?

Je lui donne mon non nom / prénom et quand vient l’adresse je lui donne aussi mais un autre flic me dit : ‘’ je vois où tu habites et on va se retrouver et devenir meilleurs amis… Je vais venir chez toi et te défoncer.’’

Je le regarde incrédule, je vois dans ses yeux le néant donc je ne sais pas si cette menace est a prendre au sérieux.

Je regarde tous les autres policiers autour et leur demande si c’est normal qu’un policier dans l’exercice de ses fonctions se permettent de dire de telles choses. Ils font les sourds et regardent ailleurs. Bande de lâches.

Deux minutes plus tard un camion blinde de la gendarmerie vient me prendre et m’emmène au poste de police.

Je passerai 20h en garde a vue et serai convoqué devant un juge pour ‘’outrage a agent’’, je risque 1 an de prison et 15000 euros d’amende.

M.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A