Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 11:52

Le 22 février 2019

M. V. a une demande d’asile en cours en Allemagne, il allait passer quelques jours en touriste en Espagne. Interpellé dans le train à la frontière franco-espagnole, il vient de passer 28 jours enfermé au centre de rétention de Toulouse, avant de pouvoir rentrer en Allemagne. Il nous livre son témoignage sur ce lieu qu’il qualifie de prison.

Témoignage de Monsieur V.qui a été enfermé pendant 28 jours au centre de rétention de Cornebarrieu.

De toute ma vie, je n’ai jamais eu de pire expérience que ce que j’ai vécu à Toulouse. L’expérience d’avoir été menotté et mis en prison comme un criminel est une chose qui ne m’est jamais arrivée depuis que je suis arrivé dans ce monde jusqu’à ce que je passe par Toulouse.

C’est la première fois que je suis menotté et amené devant un magistrat, gardé par 4 policiers, comme si j’avais commis un meurtre ou si j’étais accusé de trahison, pour un crime : celui d’être passé par là sans papiers.

La plus grande douleur que j’ai ressentie dans la prison est que nous ne sommes pas pris en compte. Nous avons été placés dans une cellule très froide, sans chauffage. A tel point que j’ai dû mettre deux vestes et me coucher avec mes chaussures.

La police était très arrogante envers nous et même obtenir des informations de leur part était un problème. C’était comme si nous n’avions aucune importance ou que nous n’étions pas des êtres humains. Pour nous, qui parlions une autre langue, nous n’avions aucune forme de médiateur ou de traducteur dans la prison. Les annonces étaient faites et nous ne comprenions pas ce qui était dit ou demandé. Je me suis plaint aux autorités et, à mon avis, elles n’ont fait aucun effort pour répondre à mes demandes.

Ceci est mon témoignage de mon séjour à Toulouse. Je partage cela pour que le monde entier sache ce que j’ai vécu et ce que doivent subir d’autres personnes comme moi.

Source :
https://www.lacimade.org/mon-temoignage-de-mon-temps-passe-en-prison-a-toulouse-mr-janneh/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A