Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 08:15

Qui était là ?

Quand nous rencontrons Léa, en mars 2019, cela fait déjà près de trois mois qu'elle s'est faite tirée dessus, le 15 décembre 2018 à Bordeaux.

Elle nous raconte qu'elle était en train de quitter la manif, avec ses petites chaussures et son petit sac.

La place Pey Perland, lieu de déchainement des violences policières, est envahie par les gaz, alors que Léa n'a aucune protection.

Elle sent que la situation s'envenime, peut dégénérer et décide de partir par le seule endroit calme qui s'offre à elle.

C'est à 17h, à l'entrée de St Christoly, au croisement de la rue des Trois Conils et de la rue du Père Jabrun,  qu'elle reçoit un tir LBD40 dans le pied alors qu'elle est propose son aide à un manifestant, tombé au sol, inerte.

Les dégâts sont impressionnants : un os de son pied est broyé , un "trou" témoigne de la force de l'impact de la balle.

La suite ? La galère ! Trois mois de fauteuil roulant, une impossibilité de travailler entrainant une perte financière conséquente, l'incompréhension face à ce tir dont la seule justification semble être de blesser dans la chair des personnes ne revendiquant que le droit de vivre dignement.

Malgré son appel, personne n'a rien vu, personne n'était là.

La personne qu'elle a secourue ainsi que celle qui l'accompagnait sont introuvables, les employé-e-s du magasin Paul assurent ne pouvoir témoigner de rien, les Medic présents à ce moment-là sont aujourd'hui absents.

Et pourtant, comment donner du poids à son dépôt de plainte si personne ne l'aide à corroborer les faits qu'elle décrit ?

Aujourd'hui encore, vous pouvez croiser Léa, attèle au pied, lors des marches bordelaises.

Voilà le paradoxe dans lequel se trouvent beaucoup de victimes de violences policières : l'envie que ça se sache, le besoin de s'isoler, la nécessité de partager, le déni, la frustration et l'impression de n'être, dans le flot de ces blessé-e-s, qu'une victime parmi d'autres, pas la pire, et que cela passe, passe, sans que l'on trouve sa place au tableau des injustices.

Passant par des hauts et des bas, elle doute parfois de la solidarité.

Alors si vous étiez là, pour témoigner du contexte violent de ce 15 décembre 2018 ou si vous souhaitez simplement envoyer un message de soutien à Léa, écrivez-nous, nous transmettrons !

Nous recherchons des photos, des vidéos etc...

Nous recherchons l'autre personne blessée ainsi que l'homme qui l'accompagnait !

Il faut que ça se sache !!
Il faut que ça cesse !!

Le collectif Contre Les Abus Policiers - C.L.A.P33
collectif.clap33@gmail.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Des innocents victimes de la violence gratuite de certains membres des Forces de l'Ordre. Pour moi,un Geste Criminel Gratuit. D'une extrême Violence. Nul Motif, en l’occurrence, de ce tir de LBD; qui d'ailleurs sont strictement Interdits ... Nous ne Sommes pas en Guerre,que je sache
Répondre
C
Je suis de tout coeur avec toi, c'est horrible ce qui t'est arrivé. C'est Injuste et Innacceptable. Courage ! Ce gouvernement est monstrueux, il va payer pour toutes ces horreurs commises sur des innocents comme toi. Je t'envoie toute mon amitié et mon soutien de GJ du 21 ! ????????????????????????????????????????
Répondre
L
Je n’ai pas de mots pour vous soulager de temps de souffrance, d’ignominies de la part d’un gouvernement ,je ne peux pas vous souhaiter du courage car je pense que vous n’en manquerez pas,je ne peux que vous souhaiter un rétablissement qui ne vous laissera pas je l’esp Sincèrement aucunes séquelles,avec tout mon respect.
Répondre
B
j'ete la a ce moment la mais je ne l'ai pas vu c'ete un peu le "bordel" . je lui témoigne tout mon soutient vu que je me suis fait blesser également a 2 reprises moins gravement (quoi que pour ma jambe le 1 er mai mon irm n'est que le 17)
Répondre

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A