Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 17:14

Le 12 juin 2019

L’homme avait répondu à l’appel en ligne d’une manifestante qui, photo de la commissaire à l’appui, demandait aux internautes des informations sur cette dernière.

Un ingénieur a été condamné à Toulouse à dix mois de prison, dont un ferme, pour diffusion de l’adresse d’une commissaire de police mise en cause par une « gilet jaune », a indiqué mercredi 12 juin une source policière.

L’homme de 30 ans avait répondu à l’appel en ligne d’une manifestante handicapée qui, photo d’une commissaire de police à l’appui, demandait aux internautes des informations sur cette officier de police.

A la suite de cette publication visible de tous, il y a eu « énormément de commentaires menaçants et outrageants », parmi lesquels celui d’un « individu qui a réussi à trouver l’adresse de la commissaire et l’a postée », a expliqué à l’AFP une source policière.

L’ingénieur a été identifié par le groupe d’enquête de police spécifiquement dédié aux « gilets jaunes » à Toulouse, et interpellé la semaine dernière.

Plus de 2 000 personnes condamnées

« Toutes les personnes ayant émis des commentaires outrageants et menaçants [à l’encontre de cette commissaire] ont été identifiées et seront poursuivies », a par ailleurs précisé la source policière.

Le 24 mars, le ministère de la justice annonçait que plus de 2 000 personnes ont été condamnées – parmi les plus de 8 700 placées en garde à vue – depuis le 17 novembre 2018, début du mouvement des « gilets jaunes ».

Environ 40 % des jugements ont abouti à une peine de prison ferme.

Source :
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/06/12/un-mois-de-prison-ferme-pour-avoir-publie-l-adresse-d-une-commissaire-de-police_5475375_3224.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A