Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

2 juillet 2019 2 02 /07 /juillet /2019 17:36

Le 1er juillet 2019

Onze personnes avaient été interpellées après des incidents et des dégradations dans le cadre de la manifestation des Gilets jaunes samedi. Six ont passé le week-end en garde à vue puis ont été libérées sans poursuites pénales ce lundi matin.

Deux manifestants ont été traduits devant la justice dont le leader lillois du mouvement Gilets jaunes, Alexandre Chantry.

Il sera jugé le 17 décembre, après avoir comparu, ce lundi après midi, devant le procureur de la République.

Il lui est reproché une participation à un attroupement et d’avoir défilé samedi le visage dissimulé.

« Il avait des lunettes, un chapeau de soleil et un masque antipollution qui lui a été donné par les street medic contre les gaz lacrymogènes  », modère son avocat Me Antoine Chaudey. Alexandre Chantry a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de manifester. « Une mesure liberticide  », déplore Me Chaudey.

Un prévenu en fauteuil roulant

Alek-Solan D., 25 ans, a aussi une interdiction de manifester (circonscrite à Lille) jusqu’à son jugement le 5 août. Son déferrement, lundi en comparution immédiate après quarante-huit heures de garde à vue a été particulièrement éprouvant, soulignera son avocat Me Florian Regley.

Le jeune homme est en fauteuil roulant et souffre par ailleurs de multiples problèmes de santé.

À l’audience, il a demandé un délai pour préparer sa défense. Il est mis en cause pour avoir dissimulé son visage, incendié une poubelle, insulté et frappé quatre policiers lors de son interpellation. Le tribunal a suivi les réquisitions de contrôle judiciaire de la procureure Aline Clérot.

Source :
https://www.lavoixdunord.fr/607476/article/2019-07-01/alexandre-chantry-leader-lillois-des-gilets-jaunes-interdit-de-manif-jusqu-au-17

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A