Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

28 juillet 2019 7 28 /07 /juillet /2019 16:59

Le 27 juillet 2019

L'enquête préliminaire confiée à l'Inspection générale de la police (IGPN) portant sur l'interpellation en décembre 2018 de 151 jeunes en marge d'une mobilisation lycéenne à Mantes-la-Jolie (Yvelines) a été classée sans suite, a appris l'AFP vendredi auprès du parquet de Nanterre.

L'interpellation vue dans une vidéo filmée par un policier, et montrant des dizaines de jeunes à genoux, mains sur la tête ou menottées dans le dos, avait suscité l'indignation sur les réseaux sociaux et dans la classe politique.

« Le fait de retenir les personnes interpellées en position à genoux ou assise, entravées pour certaines d'entre elles, apparaît justifié par le contexte exceptionnel de violences urbaines graves et le nombre de personnes devant être conduites dans les locaux de police, nécessitant une organisation matérielle incompressible », écrit la procureure de Nanterre, où le dossier a été dépaysé.

Les plaignants « placés en garde à vue ont bénéficié des droits légaux attachés au régime de la garde à vue », souligne la procureure.

« Les violences déclarées au soutien des plaintes pour violences aggravées déposées au nom de quatre des plaignants ne sont corroborées, ni par leurs déclarations ou les observations de leurs conseils, ni par les examens médicaux des médecins légistes, ni lors de leur présentation à un magistrat dans le cadre de la prolongation de leur garde à vue », ajoute la représentante du ministère public.

« L'auteur de l'enregistrement, fonctionnaire de police, fait l'objet d'une procédure de sanction administrative et une action disciplinaire est sollicitée auprès du procureur général de Versailles », a précisé vendredi la procureure de Nanterre.

Source :
https://www.liberation.fr/direct/element/interpellation-de-lyceens-a-mantes-la-jolie-lenquete-de-ligpn-classee-sans-suite_100723/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A