Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 18:02

Depuis Désarmons-les!, le 15 octobre 2019

Il y a presque dix ans, le 14 octobre 2010, la vie de Geoffrey a été dégommée par un tir de LBD 40, à l’âge de 16 ans.

Note de Désarmons-les! : Cet article n’est pas un hommage, parce que Geoffrey est bien vivant, mais c’est un cri du cœur, un cri de rage, parce que ce jour là, quelque chose en lui est mort : la confiance dans le monde. Explosée en mille éclats.

Rappel des faits

Il participe alors, comme beaucoup de personnes de sa génération, conscientes par leur quotidien des ravages causés par les politiques ultralibérales et inquiets d’une énième réforme rétrograde du système des retraites, au blocage du lycée Jean Jaurès, situé à Montreuil, en proche banlieue parisienne.

Alors qu’il pousse une poubelle vers le milieu de la chaussée, un choc violent sur la pommette gauche vient le faire chanceler. Jean-Yves Césaire, agent des Compagnies de Sécurisation et d’Intervention de la Seine Saint Denis (CSI 93), situé à environ 30 mètres de lui, vient de lui tirer en plein visage à l’aide de son Lanceur de Balles de Défense de 40 mm, un « moyen de force intermédiaire » classé arme de guerre de catégorie A2.

Geoffrey porte ses mains au visage, avant de s’asseoir sur le trottoir. Interpellé, trois policiers commencent à l’interroger alors qu’il est pris en charge par les pompiers dans leur camion.

Malgré la gravité de sa blessure, il est placé sous le régime de la garde-à-vue pour des faits de violences. Les policiers escortent alors le camion qui le mène aux urgences de l’hôpital André Grégoire, où ces mêmes policiers font le pied de grue près de sa chambre d’hôpital en vue de son transfert au commissariat avant que, sous la pression populaire, la mesure de garde-à-vue ne soit finalement levée par le préfet lui-même et Geoffrey redirigé vers l’hôpital parisien Lariboisière.

Lire la suite :
https://desarmons.net/index.php/2019/10/15/le-14-octobre-2010-ce-tir-de-lbd-qui-a-brise-les-os-et-la-vie-de-geoffrey/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A