Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 18:57

Le 12 mars 2020

L’ex-analyste militaire était attendue, vendredi, devant un juge d’un tribunal de Virginie pour répondre d’un refus de témoigner dans une enquête sur WikiLeaks.

Un juge a ordonné, jeudi 12 mars, la libération de l’ex-informatrice de WikiLeaks Chelsea Manning qui, la veille, avait tenté de se suicider depuis la prison d’Alexandria, en Virginie, où elle était détenue depuis un an en raison de son refus de témoigner devant un grand jury.

Ce grand jury ayant été dissous mercredi, « le tribunal considère que la comparution de Mme Manning n’est plus nécessaire et que son maintien en détention ne répond plus à un objectif de coercition », a décidé le juge Anthony Trenga. Le shérif du comté d’Alexandria a confirmé plus tard dans la soirée qu’elle avait été libérée.

Peine commuée par Obama

Après sa tentative de suicide, mercredi, Chelsea Manning, 32 ans, avait été transférée à l’hôpital, selon son groupe de soutien.

En 2010, le soldat Manning avait fait fuiter plus de 700 000 documents confidentiels ayant trait aux guerres d’Irak et d’Afghanistan, dont plus de 250 000 câbles diplomatiques qui avaient plongé les Etats-Unis dans l’embarras.

L’ex-analyste du renseignement avait été condamnée en 2013 à trente-cinq ans de prison par une cour martiale, mais sa peine avait été commuée par le président Barack Obama. Elle avait été libérée en mai 2017 après sept ans de prison.

De nouveau incarcérée en 2019

En mars 2019, elle avait de nouveau été incarcérée parce qu’elle refusait de témoigner à propos de Julian Assange devant un grand jury. « Ils veulent me poser des questions auxquelles j’ai déjà répondu » lors de mon procès, avait-elle expliqué, en dénonçant une procédure « opaque » uniquement destinée, selon elle, à la renvoyer derrière les barreaux.

Détenu au Royaume-Uni, Julian Assange s’oppose à la demande d’extradition formulée par les Etats-Unis, qui veulent le juger pour espionnage. Les autorités américaines soutiennent qu’il a sollicité les documents auprès du soldat Manning et qu’il l’a aidé à déchiffrer un mot de passe, allant au-delà du rôle de journaliste.

Source :
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/12/un-juge-ordonne-la-liberation-de-chelsea-manning_6032846_4408996.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A