Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 14:59

Le 4 mai 2020

Un juge va enquêter sur des accusations de "torture par personne dépositaire de l'autorité publique" après l'interpellation controversée de plus de 100 lycéens à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, fin 2018, lors de heurts en marge de contestations lycéennes contre la réforme du bac.

Les images de leur interpellation avaient fait le tour des réseaux sociaux et ému beaucoup d'élus et d'associations de défense des droits. Un an plus tard, et alors qu'une plainte a été déposée il y a six mois par l'un des lycéens, un juge va enquêter pour "torture par personne dépositaire de l'autorité publique", apprend-t-on ce lundi. 

Âgés de 12 à 21 ans, 151 jeunes qui participaient aux manifestations contre la réforme du bac, avaient été mis en rang, à genoux, mains sur la tête, sous le joug des policiers en armes. "Voilà une classe qui se tient sage", avait commenté un policier filmant la scène.

La plupart de ces jeunes avait été placés en garde à vue puis relâchés avec un rappel à la loi.

Aujourd'hui, cette ouverture d'information judiciaire fait suite à la plainte avec constitution de partie civile déposée contre X début décembre 2019 par l'un des jeunes, a expliqué à l'AFP son avocat Arié Alimi.

La désignation d'un juge d'instruction a été requise en mars par le parquet de Nanterre, a encore précisé ce dernier.

Un non-lieu dans l'enquête de l'IGPN à l'époque

L'enquête est également ouverte pour "torture sur mineur de 15 ans, atteinte arbitraire à la liberté par personne dépositaire de l'autorité publique, violence aggravée" et "diffusion sans son accord d'une personne identifiable menottée et mise en cause pénalement", a ajouté le parquet.

Après les faits, plusieurs familles et le syndicat lycéen UNL avaient aussitôt porté plainte pour "violences policières" mais l'enquête préliminaire, confiée à l'IGPN, la "police des polices", avait débouché sur un non-lieu en juillet 2019.

L'UNL et un collectif de familles avaient donc décidé de redéposer plainte avec constitution de partie civile pour obtenir l'ouverture d'une instruction. C'est désormais chose faite pour au moins l'un des plaignants. "La première chose qu'on va demander, c'est l'audition des 151 lycéens en qualité de témoins", a indiqué Me Alimi, qui défend les intérêts d'une quinzaine d'entre eux.

Source :
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/lyceens-interpelles-en-2018-a-mantes-la-jolie-un-juge-va-enqueter-pour-torture-1588607709

Partager cet article
Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A