Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 10:40

 

http://tweetdunet.aureliendebord.com/wp-content/uploads/2010/02/FacebookGoogle.jpg

 

Pioché sur Le Monde.fr

 

05.04.11

Les principaux acteurs de l'Internet en France, dont Facebook, Google ou Dailymotion, vont déposer mercredi un recours en annulation devant le Conseil d'Etat contre un décret les obligeant à conserver pendant un an les données personnelles de l'internaute.

PriceMinister, Dailymotion ou encore eBay sont également parties prenantes à cette démarche, menée par l'Association française des services internet communautaires (Asic), qui regroupe les principales sociétés de l'Internet français.

"L'Asic engage un recours devant le Conseil d'Etat contre le décret de conservation des données de connexion", a déclaré Benoît Tabaka, secrétaire général de l'Asic, lors d'une conférence de presse.

"C'est une mesure qui nous choque"

Le décret visé est paru début mars au Journal officiel. Il oblige sites d'e-commerce, plateformes de vidéos, de musique en ligne, ou les gestionnaires de boîtes e-mail à conserver "les nom et prénom", "les adresses postales associées", "les pseudonymes utilisés", "les adresses de courrier électronique ou de compte associées", "les numéros de téléphone" de leurs clients, et surtout "le mot de passe ainsi que les données permettant de le vérifier ou de le modifier".

Ces informations doivent être conservées pendant un an et peuvent leur être réclamées dans le cadre d'enquêtes de la police, de la gendarmerie, de la répression des fraudes, de la douane, du fisc ou encore de l'Urssaf. "Plusieurs éléments posent problème", estime M. Tabaka. Par exemple, il n'y a pas eu de consultation de la Commission européenne. C'est une mesure qui nous choque, cette obligation de conservation des mots de passe et leur transmission aux services de police", a-t-il expliqué.

Source :
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/04/05/google-facebook-dailymotion-deposent-un-recours-aupres-du-conseil-d-etat_1503142_651865.html#ens_id=1244271

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A