Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 03:59

 

 

 

 

Transmis depuis Grenews

Déchoir de leur nationalité certains criminels, Etendre les peines planchers dès septembre, "évaluer les droits et prestations" des sans papiers, mais aussi, plus localement, des renforts pour la police grenobloise et des sanctions : lors de son passage à Grenoble,

 

Nicolas Sarkozy a évoqué de multiples thèmes au moment d'installer Eric Le Douaron, préfet de l'Isère, à son nouveau poste. Ceci alors qu'en centre-ville, une manifestation s'opposant à la venue du chef de l'Etat a rassemblé entre 150 et 200 personnes.

 

Source :

http://www.grenews.com/nicolas-sarkozy-multiplie-les-annonces-a-grenoble-@/article.jspz?article=21493

Partager cet article

Repost0

commentaires

gowitt.over-blog.com 05/08/2010 09:21


La Villeneuve …. Les débordements d’une police fascisante face à une voyouterie de bas étage est le signe d’un temps répété du sarkozysme dans lequel nous baignons depuis trop longtemps.

D’un côté un voyou commun, dangereux certes, aux pratiques inacceptables mais qui va mourir dans des circonstances assez opaques pour une somme finalement ridicule : 20 000 euros.

D’un autre côté une police toujours plus violente et prompte à étaler son arsenal de répression avec des pratiques que l’on sait douteuses.

Vous connaissez la BAC ? Une légion de joyeux lurons et luronnes qui n’hésitent pas à employer des moyens radicaux pour des délits les plus anodins. Leurs bavures sont pléthoriques, un post ne
suffirait pas à les répertorier. Leurs mensonges et maquillages des faits sont devenus un modèle du genre. Je prendrai juste pour exemple l’incarcération d’un policier de la BAC qui après avoir
battu à mort un homme à Chambery, a prétendu qu’il s’était blessé en tombant. La scène a heureusement été filmée et le policier incarcéré.

Cela pose évidemment le problème fond de commerce de la droite sarkozyste : la sécurité et la délinquance. Que dit notre conducator national ? Ainsi qu’à son habitude sa réponse est sans ambages :
répression, encore répression, toujours répression en flirtant avec le viol de la constitution sur la déchéance de la nationalité française. Violence, on nous en rebat les oreilles à longueur
d’ondes. Mais on peut légitimement se poser la question de la sémantique de « violence ».

Pour faire simple et sans rentrer dans des considérations linguistiques austères : la violence se situe t’elle du côté d’un voyou de banlieue qui va mourir pour 20 000 euros, ou bien est-elle dans
les conséquences de l’accumulation pharaonique des profits des plus grandes fortunes ? La violence est-elle chez le dealer de quartier travaillant dans une économie sous-terraine pour quelques
dizaines d’euros parce que sans emploi ou se trouve t’elle chez Mme Bettencourt dont la fortune est évaluée en fourchette basse à 17 Milliards d’euros ? Mme Bettencourt voit augmenter sa fortune
d’un SMIC toutes les 3 minutes. M. Boudouda a perdu la vie à la Villeneuve pour 20 000 euros, soit une heure de la vie de Mme Bettencourt.

Dans notre beau pays, il y a plus de 20 familles qui vivent de l’intérêt de l’intérêt de leur capital.Vous aurez compris qu’elles ne cessent de s’enrichir.

Pendant ce temps là, les personnes âgées en grande dépendance ne peuvent plus continuer à vivre parce que M. Sarkozy les considère comme des charges.

Dans le même temps, il fait reverser au titre du honteux bouclier fiscal plusieurs centaines de millions d’euros aux plus grandes fortunes. La violence est-elle dans les biens subtilisés au profit
de quelques uns, et au préjudice de nombreux nouveaux pauvres qui travaillent et vivent en grandes difficultés financières ? La violence se trouve t’elle dans la paupérisation organisée des plus
faibles ?

La violence, plus on y réfléchit devrait se situer dans la réponse à donner à cette engeance de mécréants qui poussent le désespoir des plus faibles jusqu’au suicide.

Oui, Bettencourt, Bolloré, Arnaud et consort ont du sang sur les mains. Oui ces magnats de la finance fonctionnent comme un syndicat de crimes organisés et légalisés, avec la protection de pantins
fantoches comme le grand conducator et son équipe de voyous nazifiés. Oui la fortune est un crime, parce qu’elle s’est accumulée au préjudice de ceux qui manquent de tout.

Nous avons été tellement américanisés ces dernières années que certains de nos contemporains guidés par un chef bling-bling érigent la réussite sociale et économique au niveau de la vertu.

Victor Hugo disait « Soit dit en passant, c'est une chose assez hideuse que le succès, sa fausse ressemblance avec le mérite trompe les hommes ».

Oui, je suggère la violence en réponse à ces bandits, oui je comprends les mouvements erratiques de ces gens en perdition totale.

Avez-vous déjà entendu les discours ratiocinant de ces moralistes engoncés dans leur certitude que le monde est à eux ? Que dire de la mort de M. Boudouda ? C’était sans aucun doute un voyou, il
avait décidé de prendre l’argent où il était, à savoir dans un casino. M. Boudouda a certainement été exécuté par une police de tueurs au service du pouvoir de l’argent. L’enquête ne le dira
jamais, évidemment.

Pendant ce temps là, la colère gronde chez les marginalisés, les pauvres, les sans espoir. La violence sera leur réponse avec une force que ce pouvoir n’estime pas, ou estime mal. N’avez-vous
jamais entendu « on n’y peut pas grand-chose », « il y aura toujours des pauvres et des riches », ce ramassis de salmigondis et de logorrhées instillés avec fiel dans l’esprit de nos contemporains
à longueur d’antenne ?

Moi je cautionne la violence, parce que nous vivons au quotidien et de manière organisée un rapt de notre démocratie. Je cautionne la violence politique parce qu’il n’y a plus de réponses
démocratiques à leurs agissements de bandits. Ils possèdent la force, ils ont subtilisé le droit, cet état est fascisant, il est urgent de le juger en prenant le pouvoir du droit.

Le jugement populaire de ces canailles mafieuses sera sans nul doute pavé de violence, pour réinventer un monde momentanément plus juste. Vouons aux gémonies ces terroristes au pouvoir. Ces magnats
de la richesse ont peur de la violence des pauvres, parce qu’inconsciemment ils savent que leur perte viendra de ces horizons de désespoir et que la violence sera organisée par une meute qui aura
soif de reconnaissance et de vengeance.

L’essence de la violence sera l’existence de la réappropriation du droit.


Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A