Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 14:21


http://lahorde.samizdat.net/wp-content/uploads/2014/03/true_love.jpg
Depuis La Horde le 4 mars

La Cellule Antifasciste Révolutionnaire d’Auvergne (CARA) nous a envoyé un communiqué au ton peut-être un peu grandiloquent, mais qui montre bien que l’antifascisme, au même titre que toutes les autres luttes qui interrogent les rapports de domination et les discriminations du monde dans lequel nous vivons,  est toujours susceptible de croiser la route de la répression policière…

Un jeune camarade antifasciste Clermontois été convoqué samedi de 9h à 13h à la gendarmerie de son lieu de résidence. Arrivé au «rendez-vous», il a eu droit à un interrogatoire en règle.
Les flics et le directeur départemental des renseignements généraux l’on reçu, essayant de lui faire cracher des informations sur la CARA, ses membres ainsi que ses activités.
Voyant que le camarade n’était pas disposé à répondre à un véritable interrogatoire politique, les barbouzes assermentés ne se sont pas privés d’utiliser d’autres méthodes. Allant d’accusations sur de prétendus graffitis, à des menaces de placement en garde à vue. Les flics ont été jusqu’à perquisitionner sans ménagement le domicile de ses parents, n’ayant aucun respect : ils ont tout vider par terre, ne rangeant rien sur leur passage et laissant sa mère abasourdis que 3 gorilles débarquent dans son domicile, prenant à peine le temps de se présentés.

Pour quel résultat ? Deux malheureuses bombes de peintures qui ne prouve rien si ce n’est une tentative d’intimidation et de pression politique sur un jeune mineur à l’engagement antifasciste. Ce que nous savons également sur cette affaire, c’est que cette action de répression politique fait suite à une dénonciation de la direction de son lycée aux services de polices…

Aujourd’hui, les lycées peuvent donc contacter les flics, leur indiquer qu’un militant antifasciste est étudiant dans leur établissement et que «probablement», «peut-être», ce dernier pourrait éventuellement être responsable de dégradations n’ayant pas eu lieu dans l’enceinte de leur groupe scolaire. Et à cela les flics répondent : convocation, interrogations, perquisition… A priori pour la direction de ce lycée être jeune et révolté est un crime bien assez grave pour qu’on puisse se permettre d’éplucher la vie privé d’un élève mineur et de la balancer aux flics.

Lire la suite :
http://lahorde.samizdat.net/2014/03/04/clermont-ferrand-coup-de-pression-policier-sur-un-jeune-antifa/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A