Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

****
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

****
Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 03:57

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2010-11/2010-11-03/article_lyon2-saccage.jpg

 

Transmis depuis Rebellyon

 

Aujourd’hui, mercredi 03 novembre, nous avons pu recevoir par liste de diffusion générale un mail de la présidence (le troisième depuis la rentrée) dénonçant et voulant poursuivre en justice les « individus et organisations » ayant appelé à l’occupation.

Cette occu­pa­tion est, rap­pe­lons le, une déci­sion de l’Assemblée Générale de Bron, elle-même appe­lée par André Tiran par mail le mardi 02 novem­bre.

Dans ce mail, l’équipe pré­si­den­tielle semble faire la des­crip­tion de l’Apocalypse, en décri­vant le « sac­cage » commis lors de l’occu­pa­tion de l’uni­ver­sité.

Il n’y a pas eu de sac­cage de la faculté, mais des dégra­da­tions qui, bien sûr, ne ser­vent pas notre lutte. Les exhi­ber, les gros­sir et les cri­mi­na­li­ser, comme le font la pré­si­dence et le minis­tère, n’abou­tira à rien.

Ces « dégra­da­tions », mineu­res, le sont d’autant plus au regard de l’état géné­ral du campus de Bron. En effet, l’uni­ver­sité ne com­mu­ni­que pas par mail les rap­ports de sécu­rité quant à l’état du campus, et de la pré­sence, notam­ment, d’amiante, de plomb, et d’infra­struc­tu­res dan­ge­reu­ses.

La pré­si­dence ne com­mu­ni­que pas non plus et ne consi­dère pas comme « dégra­da­tion » les ins­crip­tions fas­cis­tes et les croix gam­mées taguées sur les locaux syn­di­caux et asso­cia­tifs et aux abords du campus, décou­ver­tes à la ren­trée.

De plus, les sour­ces sont contra­dic­toi­res sur la réa­lité des soi-disant « archi­ves brû­lées », celles-ci étant enfer­mées dans des secré­ta­riats qui n’ont pas été forcés.

Ainsi, la pré­si­dence de Lyon 2 ins­tru­men­ta­lise cet évènement pour mépri­ser les exi­gen­ces des délé­ga­tions d’étudiants qui étaient la levée inté­grale du contrôle des pré­sen­ces, la sus­pen­sion des contrô­les conti­nus pen­dant la durée du mou­ve­ment, ainsi que la bana­li­sa­tion des cours pen­dant les cré­neaux d’AG les jours de mani­fes­ta­tion. La satis­fac­tion de ces reven­di­ca­tions per­met­trait aux étudiants de se mobi­li­ser sans ris­quer une défaillance et cons­ti­tue­rait une alter­na­tive à l’occu­pa­tion et au blo­cage.

Nous rap­pe­lons à l’équipe pré­si­den­tielle et à l’ensem­ble de la com­mu­nauté uni­ver­si­taire que le chif­fon rouge des « cas­seurs » agité pour briser les mou­ve­ments sociaux et les mobi­li­sa­tions col­lec­ti­ves est déjà uti­lisé à ce jour par le gou­ver­ne­ment actuel.

Cette cam­pa­gne média­ti­que ne déviera pas l’atten­tion des étudiants des pro­blè­mes réels posés par les pou­voirs en place.

En par­ti­cu­lier, les vio­la­tions fla­gran­tes aux droits démo­cra­ti­ques dont le gou­ver­ne­ment s’est rendu cou­pa­ble ces der­niè­res semai­nes sur notre agglo­mé­ra­tion ne seront pas oubliées.

Les cas­seurs, c’est d’abord ceux qui veu­lent condam­ner les tra­vailleurs aux tra­vaux forcés jusqu’à 67 ans ; ceux qui sont en train de réduire en pous­sière la Sécurité Sociale, c’est à dire le droit à la santé ; ceux qui sont prêts à séques­trer des cen­tai­nes de per­son­nes sur une place publi­que, et à les trier en fonc­tion de cri­tè­res eth­ni­ques, sociaux et d’âge, comme cela s’est passé Place Bellecour, il y a deux semai­nes !

Il serait judi­cieux que la pré­si­dence de l’Université condamne ces cas­seurs là, plutôt que de faire appel à leur police - c’est-à-dire à leur police poli­ti­que - pour régler des conflits inter­nes à l’uni­ver­sité.

Par ses mails quo­ti­diens et la sur­mé­dia­ti­sa­tion, la pré­si­dence de Lyon 2 ne fait que confir­mer quel parti elle adopte en ces temps de mobi­li­sa­tion natio­nale contre des réfor­mes anti-popu­lai­res.

Elle fer­mait ainsi admi­nis­tra­ti­ve­ment en octo­bre l’uni­ver­sité alors que le mou­ve­ment subis­sait une répres­sion hal­lu­ci­nante sur Lyon, elle dif­fame la mobi­li­sa­tion lycéenne, et enfin, menace de pour­sui­tes judi­ciai­res des mili­tants et des orga­ni­sa­tions étudiantes appe­lant à la mobi­li­sa­tion uni­ver­si­taire.

Ce n’est que le reflet d’une poli­ti­que de la répres­sion pour casser le mou­ve­ment social.

Enfin, nous deman­dons à l’équipe pré­si­den­tielle des expli­ca­tions sur la com­mu­ni­ca­tion faite suite au « sac­cage » de l’uni­ver­sité. Elle qui se dit prompte à défen­dre l’image de l’uni­ver­sité et s’assu­rer de son « rayon­ne­ment », fait des décla­ra­tions fra­cas­san­tes dans la mati­née au Monde, RTL et TF1, repris en choeur par Valérie Pécresse.

La rapi­dité avec laquelle celle-ci s’est saisie de cette soi-disant « affaire » montre toute la fébri­lité du pou­voir, sa peur d’une mobi­li­sa­tion mas­sive de la jeu­nesse !

En effet, com­ment peut-on croire une seconde que cette der­nière, la bou­chère en chef de l’uni­ver­sité publi­que, s’inté­resse à l’état de nos locaux ? Sa seule han­tise, c’est que nous pre­nions le chemin des rues !

Continuons à nous mobi­li­ser et à nous réunir !

 

Source

http://rebellyon.info/Communique-de-la-FSE-Lyon-suite-au.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil