Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 08:12

urbanXgame-copie-1.JPGVous vous souvenez quand enfant, vous rêviez pour Noel d’un joujou télécommandé pour  accomplir des prouesses dignes de l’homme invisible en maniant le joystick comme Yu ses baguettes. Ben c’est un peu le rêve - ou cauchemar- qui hante à son tour la filière Aquitaine du drone. A la clé « des tas d’emplois » bien sûr... Mais pour l’heure surtout un fumeux et couteux concept militaro anglicisant repris en fanfare cet été par la Région lors du premier « UAV Show Europe » de Mérignac.

Unmaned mais par unarmed

UAV…  pour  « Unmaned Aerial Vehicle ». « Unmaned », en français «sans homme », concept total et trop mortel de l’époque. Surtout pour créer de l’emploi, mais passons. Et revenons à nos UAV…. Egalement nommé drones  : Engins volant sans pilote donc, sorte de missiles en moins bourrin (ils diront « intelligent ») programmés -bugs après bugs- pour accomplir seuls, comme des grands, leurs missions[1].

Soit survoler toutes sortes de situations –notamment la vôtre-, bourrés de technologies allant de légèrement inutiles à franchement invasives pour, un, se repérer et deux, alimenter en info des salves d’écrans et disques durs  de télé operateurs basés au sol, à des kilomètres de là. Soit assez loin pour ne pas sentir l’odeur de mort qui s’en dégage.

Souvent chers les drones… certes… mais théoriquement aptes -dans un cadre juridique encore flou – à multiplier -eux aussi- les missions  impossibles : repérer, suivre, analyser, espionner, tracer, traquer, neutraliser, détruire,(sauver) leur cible, terroriste à infidèle, terrorisée à adultère, réfractaire, male…ou même pas, juste présumée tel de tarmacs en Tarnac par le ministre ou trouffion de garde...

Ainsi qu’ils volassent sus à « l’ennemi » à 7000 mètres d’altitude, planassent à hauteur des têtes de cortèges ou épandissent en rase motte des champs prêts à fertiliser, qu’ils pesassent des tonnes ou bien des grammes, ces « UAV » envahiront  vite – à l’instar d’internet ou d’OGM - l’espace public. Et privé.

Le leur. Le vôtre. Le nôtre. Le mien. Qui n’en demande pas tant. Et, réflexion sur progrès et nature humaine aidant, s’inquiète même de voir ces OVNI hi tech évoluer en mode automatique un pied au dessus de nos bassesses et lois humaines en jouant  la carte humanitaire, commerciale ou sécuritaro-policière (identitaire) d’une intrusion de proximité... de haut vol, que visiblement, satellites, avions, hélicos, micros, cameras, Google, RFID, RG et autres systèmes historiques de polices « humaines » échouent toujours à atteindre… mais complèteront à merveille, big brother.

Lancés à la main ou d’une tourelle, décollant à la verticale avec ou sans bruit, froids exécutants ou fiables ( ?) exécuteurs, parfois en panne , jamais en grève…  Hortefire et consort aussi en rêvent. Et EADS, Thales, Sagem, Elbit, Safran et leurs clones aquitains se précipitent bille en tête pour le faire : l’engin « français » qui s’introduira en « milieu hostile » (???), sans risque pour la vie…. du  voyeur.

Naturellement abondamment sponsorisée sur fonds publics, développée par les pires complexes militaro industriels et leurs filiales multinationales, la technologie des drones échoue(ra) de fait aux mains de secteurs privés avides d’en tirer des retombées sonnantes à trébuchantes… pour le civil.

Retombées au pif estimées à des milliards de dollars par et pour leurs promoteurs. Mais aussi d’ores et déjà en milliers de victimes « collatérales », comme on rit délicieusement entre deux petits -ou gros- fours dans les hautes sphères de « l’Af-Pak »[2] à la place Beauvau. Privant au passage les populations de sécurités sociales bon marché pour les équiper en systèmes censés atteindre le cœur de cibles inaccessibles. Selon des axes, logiques ou intérêts tout aussi inaccessibles. Au commun des mortels.

Genre officiellement les cœurs en fusion des futurs Tchernobyl, toxiques de boues  hongroises, souterrains de Bora Bora, en fureur de volcans que l’on croyait trop vieux. Cœur brésilien de canopées non encore brevetées … Mais aussi cœurs vivants d’opposants toujours trop bouillonnants pour leurs détracteurs. Cœur d’artichauts ou cœurs d’infidèles de cette belle (verte) qui, tel Ben Laden, leur échappe. Encore. Toujours. Par principe. Par définition.

De fait, se dit le Candide, par ces temps de crises –multiples-, pourquoi ne pas plutôt consacrer l’argent public ainsi « mobilisé » à des recherches moins guerrières… plus durables… Humaines. Utiles. Et respectueuses en termes d’énergies, de sociétés, de droit et de vie même. Voire d’emplois… Histoire d’éviter les catastrophes locales à globales justifiant à leurs yeux, voire propagande aidant aux nôtres, vite aveuglés par tant d’éclairs, lumières et show, la nécessité dronatique. Pré à post apocalyptique.

Oui mais…Tellement drone, Tellement fun…

 Las ! Sorti du pays de Candide, ce sont surtout, d’abord et encore une fois, les guerres et leurs virtuels vainqueurs qui s’assurent de beaux jours… avec les UAV.

De fait, fort à parier que vendu par un système à la botte, tout le monde s’y mettra : Armées des pays les plus « compétitifs » d’abord. Leur ennemis ou potes paramilitaires, policiers ou gérants de sociétés de sécurité…et bientôt humanitaires – pour larguer du riz aux intouchables sans risque de taches ou contagion-.Les photographes. D’armée. De mode. De vues aériennes. Les Cinéastes. Bessons. Artistes. Medias. Elites.  Et en cascade, l’objet devenant tendance, médecins, sauveteurs, agriculteurs, maires de ville de moins de 3500 habitants, vous… Chacun dans son administration propre s’y mettra. Devra y passer. Se devra d’y passer.

Pour aller récupérer chez vous en votre absence ce papier oublié. Ce papier, cette donnée, cette clé intime. Tiens je vois d’ici le slogan de la « campagne ». « Tellement drone,  Tellement fun »… Ouais…Ce sera formidable. Un monde formidable. Une époque formidable. Encore une. Pleine de promesses. De crépuscules. Illuminés. A durée indéter-minée.

  

Le Collectif Contre Les Abus Policiers – C.L.A.P 33 – le 15 novembre 2010, publié sur http://clap33.over-blog.com/

A lire sur notre blog : Alerte au drone, définitiondéfintion et liens compilés par le C.L.A.P.33

 

et pour en savoir encore plus...

la libellule tueuse

drones et nanotech

Drones et moyen orient

Quand-les-drones-US-prennent-pour-cible-des-soldats-US

drones et civils au Pakistan

Robot warfare: campaigners call for tighter controls of deadly drones

La France va maintenir ses drones Harfang en Afghanistan

Des avantages de la google-car



[1] Et rentrer ensuite à sa base, contrairement au missile généralement laissé sur place…

[2]  Afghanistan-Pakistan dans la novlangue des Etats majors américains.  Par extension toute terre ou vivrait au moins un musulman ou anticapitaliste présumé.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A