Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 18:27

DSCN8953Lu sur le web : http://www.aqui.fr

Lundi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a visité le Centre national d'entraînement des forces de la Gendarmerie situé à Saint-Astier en Dordogne. Il a assisté pendant plus de trois heures à des exercices de maintien de l'ordre en milieu urbain, de jour et de nuit. Le ministre s'est fait expliquer comment les drones peuvent être utiles au maintien de l'ordre public. Trois drones sont actuellement en phase de test. En fin de soirée, le ministre est allé à la rencontre des collègues et de la famille du jeune policier qui s'est suicidé vendredi au commissariat de Bergerac.

Le centre national d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) situé à Saint Astier en Dordogne a reçu ce lundi la visite de son ministre de tutelle. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a pu pendant un peu plus de trois heures ce site particulier, véritable ville dans la ville, où les décors ont spécialement été conçus pour l'entraînement au maintien de l'ordre public. Installé sur 140 hectares, ce centre de formation de la gendarmerie nationale a été créé en 1969, suite au manifestations de mai 1968 pour entraîner les gendarmes à réagir en cas de conflits en zone urbaine.

Le site, où travaillent 200 personnes, accueille chaque année 13 000 stagiaires de l'Hexagone, d'Outre Mer et de l'étranger. Parmi les stagiaires, le site accueille des gendarmes, des policiers, des équipes de l'administration pénitentiaire, sans oublier des officiers étrangers. Bernard Cazeneuve, a souligné "l'excellence de l'école dont les formations sont reconnues en France et à l'étranger." Le but est de préparer chacun à réagir en cas d'émeutes, de violences urbaines, mais également d'apprendre à organiser la sécurité des manifestations sur la voie publique. Au regard de son expertise, le CNEFG est régulièrement associé à l'expérimentation de nouveaux équipements qui peuvent être testés lors des nombreux exercices menés au centre. Une des missions du centre est d'être en permanence à la pointe des nouvelles technologies. 

Démonstration de drones

Pour cette visite ministérielle, les gendarmes ont sorti le grand jeu avec plusieurs exercices de retour de l'ordre public, de jour et de nuit, avec labrymogènes, char blindé, hélicoptère. Au cours de ces démonstrations, Bernard Cazeneuve a assisté à une démonstration de drones, petits engins télécommandés régulièrement utilisés aux Etats Unis dans le cadre du maintien de l'ordre. Trois drones sont actuellement en phase de test à Saint Astier : dotés de reconnaissance faciale, ils peuvent voler jusqu'à 3000 mètres et peuvent bénéficier jusqu'à deux heures d'autonomie dans le meilleur des cas. "Nos forces de gendarmerie et de police doivent bénéficier des équipements technologiques les plus performantes. Dans ce contexte, les drones permettent de bien mesurer la configuration d'un lieu, d'une situation. Face à des risques mieux identifiés, on peut mieux définir de quelles forces on a besoin. Mais se pose la question du contexte réglementaire. Les conditions d'emploi restent à définir. Le  recours à des drones doit avoir lieu dans le respect des principes généraux du droit et des règles qui régissent nos libertés publiques," a indiqué le ministre. Et les moyens devraient suivre, malgré le contexte de rigueur budgétaire. Bernard Cazeneuve a précisé que lors des trois prochaines années, 108 millions d'euros allaient être consacrés à l'équipement de la police et de la  gendarmerie en matière de nouvelles technologies. En fin de soirée, le ministre de l'intérieur s'est rendu à Bergerac où vendredi soir un jeune adjoint de sécurité s'est suicidé pour "exprimer sa tristesse et sa solidarité " à la famille et aux collègues du jeune homme. 

http://www.aqui.fr/societes/le-ministre-de-l-interieur-s-initie-a-l-usage-des-drones-en-dordogne,10909.html

07/10/2014

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A