Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 21:19

 

http://mc.saliceti.free.fr/IMG/arton12084.jpg
Pioché sur Bellaciao

Le 2 septembre 2011

Depuis ce vendredi matin, des arbres du parc Elisa Mercœur (près de Bouffay à Nantes) sont occupés par une dizaine d’opposantes au projet de métropole Nantes-Saint-Nazaire, qui comprend notamment l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Les flics sont rapidement arrivés sur place et semblent avoir reçu pour ordre de nous intimider. En deux vagues, une petite vingtaine de personnes qui étaient présentes au sol ont été arrêtées brutalement alors qu’elles chantaient, diffusaient des tracts et installaient un pique-nique.

Les compagnonnes sont toujours perchées, c’est possible de passer les soutenir.

Plus d’infos ou de rendez-vous dès que possible. Voici le texte du tract distribué sur place :

Sur un arbre perché !

Toi passant-e qui arpente sans cesse les rues le nez rivé au sol, nous grimpons aux arbres pour que, l’espace d’un instant, tu lèves les yeux au ciel... Nous occupons ce parc pour partager avec toi un moment de dialogue et de rencontre.

Depuis plusieurs années, a émergé un mouvement de lutte contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, qui a notamment pris la forme d’une vague d’occupation. Au cœur des 1600 hectares de terres agricoles confisquées, de bocages menacés et de forêts en sursis, nous créons des lieux de vie collective. Cabanes dans les arbres, jardins potagers, fermes, caravanes, constructions de pailles et maisons réinvesties, constituent autant d’îlots de résistance à l’aéroport. La ZAD, est devenue une zone à défendre pour celles et ceux qui ont décidé de s’installer sur place pour y vivre.

La construction de l’aéroport s’inscrit dans un projet plus vaste : celui de la Métropole Nantes Saint Nazaire. Partout, la ville se transforme et se densifie. Les chantiers se multiplient, comme celui de la SOGEA juste en face de ce parc. Ce sont autant de marchés juteux pour les entreprises du BTP, comme Vinci, dont l’unique souci est le profit à court terme, qu’elles qu’en soient les conséquences sociales et écologiques. Les aménageurs planifient l’urbanisation massive sans que la population n’ait aucun contrôle sur ces projets qui transforment les paysages environnants en un désert de béton. La construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes permettra de déplacer ou de réduire la zone de bruit autour de l’aéroport Nantes Atlantique. Le bien être des habitants de la zone de bruit est un argument brandi par Jean Marc Ayrault pour des raisons bassement électoralistes. En réalité, le remaniement de la zone de bruit permettra une transformation complète de l’espace urbain : multiplication des chantiers, augmentation des loyers, segmentation de la ville entre un centre ville vitrine sous surveillance et des quartiers populaires relégués en périphérie.

Aéroports, déchetteries, autoroutes, incinérateurs, centrales nucléaires, usines, nul n’en veut dans son voisinage immédiat, tandis que le système ne cesse de promouvoir des modes de vie qui nous rendent dépendants de telles infrastructures. La lutte contre l’aéroport n’est pas qu’une lutte locale menée par celles et ceux qui refusent d’être survolés en continu par des avions. L’aéroport, comme toutes les infrastructures industrielles, participe de la destruction à terme de la globalité de notre planète. Les laisserons-nous faire ?

La résistance par l’occupation permet l’expérimentation de nouveaux modes de vies et d’organisation, en dehors du carcan de l’État et du marché. Les lieux occupés de la ZAD sont autant de grains de sable incrustés dans la machine à bétonner. Mais l’État répressif au service de Vinci, cherche et cherchera par tous les moyens à bétonner la ZAD, et planifie pour cela notre expulsion. Les 6 et 15 septembre à Saint Nazaire puis à Nantes, se dérouleront les procès des lieux de vie menacés d’expulsion. Venez nous rendre visite, nous rencontrer sur la ZAD, nous soutenir le 15 septembre lors du procès à Nantes, ou tout simplement discuter avec nous dans ce parc.

La terre entière est une zone à défendre ! N’attendons plus de l’État qu’il le fasse à notre place !

Source :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article120028

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A