Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

LOIS LIBERTICIDES

Contester une amende
pour manif interdite

Juin 2019 : klik !

******

La censure
sur Internet

Avril 2019 : klik !

******
Etat d'urgence


Le cadre légal : klik


****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"



C'est par là : klik !

*****
Notre Facebook

 

C'est par là :
facebook.com/clap33

*****

Agenda des luttes

 En ligne ici : klik !

Et encore...

 



https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

 


 

 

https://a4-images.myspacecdn.com/images04/10/085780129eb0413dbdf3961ab6da8567/full.jpg

 

 

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 14:13


http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2011/11/ADN1.jpg
Transmis par Janos, le 4 novembre 2013.

Message de Rodolph Balej.

Bonjour
Je vous envoie un tract concernant mon procès en appel le 03 décembre à Rennes (35). Ce procès est en lien avec l'opposition au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes mais il porte avant tout sur le refus de prélèvement ADN.
Ne pas se soumettre au prélèvement est un choix politique assumé qui vise aussi à porter publiquement un regard critique sur le fichage génétique de la population.

Le fichage ADN et sa généralisation préoccupe aussi de nombreuses personnes ; c'est pourquoi des individus, collectifs, comité anti-répression organisent du 25 novembre au 1er décembre 2013 une campagne nationale contre le fichage ADN.
Je vous envoie en pièces jointes le texte d'appel à mon procès ainsi que l'appel des collectifs à une campagne contre le fichage ADN.

Si vous désirez me joindre pour des infos, éclaircissements...
voici mon mail : rodolph.balej@laposte.net et mon tel : 06 99 67 09 11.
Ces deux appels sont à diffuser sans modération dans vos réseaux.

Merci à vous.
Rodolph Balej

PS : Il est possible de recevoir les textes qui suivent mis en page en format Pdf
Sur certaines listes les pièces jointes sont bloquées

***

Mes gènes m'appartiennent

- procès en appel à Rennes -

Je suis convoqué mardi 03 décembre 2013 à 14h à la cours d'appel de Rennes pour refus de prélèvement ADN.
J'ai participé en 2009 à une action collective contre des forages géotechniques du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes.

Arrêté et jugé une première fois pour refus de prélèvement ADN (2 mois de prisons avec sursis requalifié en appel à 500 euros d'amende avec sursis), la justice est revenue à la charge en 2012 pour me le redemander ; car refuser le don d'ADN s'avère être une peine perpétuelle.
Pour mon nouveau refus, j'ai en première instance pris un mois de prison avec sursis... et j'ai fait appel de cette décision.

Mais je suis également convoqué pour une autre affaire en lien avec l'opposition au projet d'aéroport. En effet en novembre 2011 j'ai reconduit sans violence avec d'autres personnes un policier en civil hors de la manifestation tracto-vélo à Notre Dame des Landes.
J'ai été jugé à Saint Nazaire pour outrage et violence sur personne dépositaire de l'autorité publique et... refus de prélèvement ADN. Le rendu du tribunal fut de 12 mois de prison avec sursis pour violence en récidive (la première fois étant dû à une tarte à la crème sur un politicien local) et deux mois de prison avec sursis pour le refus de prélèvement ADN.
Ayant aussi fait appel de cette décision la cour d'appel de Rennes juge donc le même jour les deux affaires...
La justice ne s'acharnerait-elle pas sur un militant anti-aéroport ?

Comme beaucoup d'autres personnes jamais je ne donnerai mon ADN car mes gênes m'appartiennent.

Ils ne sont la propriété ni de la science, ni de la police, ni de la justice.
En créant le FNAEG (fichier national automatisé d'empreintes génétiques) l'Etat fabrique un outil puissant de contrôle social où déjà 2 millions d'individuEs sont prisonnierEs pour 40 ans.
Tout ça pour une utilisation empirique, hasardeuse, en tout cas répressive ce qui est insoutenable, invraisemblable, insupportable aux yeux du plus grand nombre.

Ils veulent capturer nos gênes pour mieux contrôler nos vies. Pour mieux nous soumettre à leur meilleur des mondes.
Non au fichage ADN et au monde qui va avec ! Non à l'aéroport !

Je vous invite à relayer l'information et à vous organiser le 03 décembre (et/ou d'autres jours) contre cette violation de l'individuEs qu'est le fichage ADN.
Rodolph B
 
***

Campagne contre le fichage ADN

Un nouveau procès en appel pour refus de prélèvement ADN s’ouvrira le 3 décembre à Rennes.
R, militant contre l'aéroport de NDDL et son monde, avait été arrêté lors d'une action collective. Il risque aujourd'hui un an de prison et 15 000 euros d’amende pour avoir refusé de donner son ADN lors de sa GAV. C'est une personne de plus dans la longue liste des opposant-es au fichage, inquiétés pour avoir refusé la prise ADN.
A ce jour on estime que plus de 2 millions de Français-es ont fait l’objet d’un prélèvement ADN durant leur garde à vue ou leur détention même pour des faits bénins.

Le Fichier des empreintes génétiques (FNAEG) permet actuellement de collecter des informations personnelles sur 30 000 nouvelles personnes par mois.

Les procès intentés à des militant-e-s aujourd'hui ne sont que la face visible de l’iceberg de la répression, puisque le fichage ADN est devenu quasi-systématique lors des gardes à vue. De plus, il arrive que les personnes se fassent prendre leur ADN à leur insu ou sous la menace, sans que les policiers les informent des possibilités de refus.
Si le prélèvement suppose en principe l’accord du mis cause, de fait, refuser représente aussi un délit permanent et la personne qui refuse peut se voir harcelée indéfiniment par la justice. C'est la situation de R aujourd'hui. Le prélèvement concerne aujourd’hui toute personne simplement soupçonnée d’à peu près n’importe quel délit.

En clair, l’existence du FNAEG revient à une volonté de fichage généralisé et systématique de toute la population, il entre dans la logique de contrôle social et d’inflation sécuritaire qui envahit de plus en plus nos sociétés. L’ADN est de fait un outil effroyablement puissant pour surveiller les individus, avec la conservation des données pendant 40 ans.

Comme la vidéosurveillance, la biométrie, les fichiers divers, le fichage ADN s’inscrit dans une logique globale de contrôle des populations considérées "dangereuses" par le pouvoir (jeunes des banlieues pauvres, étudiant-e-s et lycéen-ne-s "agité-e-s", chômeu-rs-ses, sans-papiers, militantes, squatter-euses, grévistes, etc.). Cette logique de contrôle et de fichage de la population contient intrinsèquement les germes d’une société totalitaire et compromet un peu plus notre aptitude à nous organiser pour un changement social.

C'est parce que nous sommes tous et toutes en butte à la répression que des collectifs* de Nantes appellent à se solidariser avec les réfractaires au fichage par une semaine d'information et d'actions contre le fichage ADN du 25 novembre au 1er décembre.

REFUSONS LE FICHAGE ADN
ABOLITION DU FNAEG
RELAXE POUR TOUS ET TOUTES
Premiers signataires :*Comité Anti-Répression Issu de la Lutte Anti-Aéroport,
NATCHAV (contre tous les enfermements), Cnca (Collectif nantais conte l’aéroport)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

Guides juridiques - C.L.A.P33
Porter plainte contre la police
Garde A Vue, manifs - Conseils

*****

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
le 19 Mars 2009 à Bordeaux !

Infos : klik !

******
Violences Policières

France - Quatre rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !
Bastamag :  klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Retrouvez toutes nos vidéos

klik là !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A