Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 16:24

Festival "Comme un grondement"
6/7/8 novembre 2015
Marché de Douves - Bordeaux - Entrée Libre

Bonjour,

Le week-end du 6 au 8 novembre 2015, L'Université Populaire de Bordeaux organise "Comme un grondement", un festival mêlant spectacles, conférences gesticulées, ateliers...

Le collectif Contre Les Abus Policers sera présent tout le long de l'évènement avec sa table de presse.

Nous co-animerons aussi deux discussions le samedi après-midi.

14h‐16h
« Traces visibles et invisibles de la violence d'État » (Collectif Contre Les Abus Policiers - C.L.AP33, Labo Décolonial)
Chômage ? Précarités ? Discriminations ? Violences policières ? Isolement ? Diktat de la majorité ? Quelles sont les traces que laissent sur nous et en nous les violences d'Etats ? Comment les effacer ?

18h‐20h
« Après Charlie : qu'est‐ce qu'il m'en reste ? Qu'est‐ce qu'il en reste ? » (UPB, Collectif Contre Les Abus Policiers - C.L.AP33)
10 mois après où en est‐on ? Qu'en est‐il du racisme et du sexisme d'Etat et au quotidien, de la laïcité, du sécuritarisme, des « valeurs de la République » ?

Voir le programme complet du festival
http://upbordeaux.fr/Evenements#ancre_273

Nous espérons que ces trois jours de festivités et de réflexions seront une nouvelle occasion de nous rencontrer.

Bonne fin de semaine !

Le collectif Contre Les Abus Policiers - C.L.A.P33

****

Une pioche dans nos articles d'Octobre 2015

Les organisations citoyennes condamnent contre la surveillance de masse internationale
http://clap33.over-blog.com/2015/10/organisations-citoyennes-condamnent-surveillance-de-masse.html

Apologie du terrorisme et tribunal de salle des profs
http://clap33.over-blog.com/2015/10/apologie-du-terrorisme-et-tribunal-de-salle-des-profs.html

T’as vu Montessori ? Non, j’ai vu monter les flics…
http://clap33.over-blog.com/2015/10/t-as-vu-montessori-non-j-ai-vu-monter-les-flics.html

[Adel Benna, frère de Zyed] « La France est devenue un cauchemar »
http://clap33.over-blog.com/2015/10/adel-benna-frere-de-zyed-la-france-est-devenue-un-cauchemar.html

Un an après la mort de Rémi Fraisse, des témoignages contredisent la version officielle
http://clap33.over-blog.com/2015/10/remi-fraisse-temoignages-contradiction-version-officielle.html

[Anti-militaire] Un militant perquisitionné
http://clap33.over-blog.com/2015/10/anti-militaire-un-militant-perquisitionne.html

[Poitiers - 7/8 nov.] Forum sur les Livres et les Luttes Anti-Capitalistes
http://clap33.over-blog.com/2015/11/poitiers-forum-sur-les-livres-et-les-luttes-anti-capitalistes.html

Repost 0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 11:41

Forum sur les Livres et les Luttes Anti-Capitalistes
7 et 8 novembre 2015 à Poitiers

Débats, tables de presse, projection, stands d'éditeurs, concert

Samedi 7

À l'auberge de jeunesse

12:00 - Ouverture des stands

14:00 - Débat "Société sécuritaire et lutte antirépression"

16:30 - Projection du film "On est vivants" de Carmen Castillo, suivi d'un débat sur les résistances sociales

Au plan B

22:00 - Concert

Dimanche 8

À l'auberge de jeunesse

10:00 - Ouverture des stands et de l'atelier fanzine

13:00 - Débat "La situation et le projet autogestionnaire au Kurdistan"

15:30 - Débat "Les migrant.e.s face à l'Europe-forteresse"

Restauration sur place tout le week-end

Entrée libre

Le comité d'organisation du forum, soutenu par le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux, Ensemble 86, le Nouveau Parti Anticapitaliste 86, l'Organisation Communiste Libertaire Poitou et l'union syndicale Solidaires 86.

Toutes les infos là :
http://fllac-poitiers.tk/

 

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 13:57

Transmis par Amnesty International

Crapules & Vacances est une agence de voyage destinée aux grandes crapules de ce monde. Elle est là pour vous aider à couler des jours heureux en France sans craindre d’être importuné par la justice ! Comment ? Grâce aux failles du système législatif français :
1. Vos victimes privées de recours : elles ne peuvent porter plainte qu’auprès du procureur… qui n’a aucune obligation de donner suite et ne le fait presque jamais !
2. Optez pour le séjour ! En France, on ne poursuit que les personnes résidant habituellement sur le territoire français.
3. La prime aux vraies dictatures ! Pour être punis, vos méfaits doivent être condamnés par le droit français mais aussi dans votre pays. Donc si dans votre dictature les crimes de guerre ne sont pas punis, ne vous faites pas de soucis !
4. Vous êtes la patate chaude ! La France se défausse sur la Cour pénale internationale pour vous juger et celle-ci donne priorité aux États pour vous juger. Personne ne veut agir en premier !

Crapules et Vacances    
La nouvelle campagne d’Amnesty International France,"France destination impunité", vise à obtenir que les génocidaires, criminels de guerre ou contre l’humanité puissent être jugés en France. Les 4 failles du système législatif français doivent être supprimées !

Signer la pétition :
http://lien.amnesty.fr/u/nrd.php?p=ISvyMIb6je_108675_381982_1_5

Repost 0
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 13:34

Les Habitants du Sud-Gironde se mobilisent contre les Grands Projets Inutiles Imposés : Aéroport de Notre-Dame des Landes, LGV, TAG d'Agen, Roybon, Bure...

le "Collectif Sud-Gironde de soutien à la ZAD et à la lutte contre l'Aéroport de Notre-Dame-des Landes" organise la deuxième édition de "LA ZAD EST PARTOUT !!!"

Le 24 octobre à la salle du pont d'or de PONDAURAT (8kms au sud de La Réole)

Grande journée de soutien aux luttes de terrain avec :

16h : débat : "Territoires dévastés ? Populations migrantes ? La planète Zone A Défendre ?"
avec entre-autres la participation d'Alain Pécastaing qui vient de publier "Les étrangers aux XIXe et XXe siècles : une histoire landaise"

21h : Concerts
- JEAN PASSE
http://www.jeanpasse.com/
- SATURDAY PUNK FEVER
https://www.facebook.com/SaturdayPunkFever?fref=ts
https://www.youtube.com/watch?v=Q8KE_8UloA8
- LA COLLECTORE
http://la-collectore.com/Biographie

Repas bio et buvettes sur place. Tables d'Infos

Entrée à prix libre en soutien juridique aux ZAD

Repost 0
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 12:37

Transmis par Faty

Le Collectif  Faty KOUMBA
Association des Libertés, Droits de l’homme et non-violence.
1-3, rue Frédérick Lemaître 75020 paris

faty-komba@hotmail.fr

06-17-08-60-30

vous invite à l’hommage à Thomas SANKARA.

***
Projection-débat à partir d’Archives d’Afrique : « La vidéo » par Alain FOKA.

Thomas SANKAR  est un homme politique anti-impérialiste, panafricaniste et tiers-mondiste Burkinabé. Il est né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute-Volta (Burkina Faso) et mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou  au Burkina Faso.

L’hommage a lieu le :

Samedi 24 octobre 2015
De 10 heures à 13 heures.                              
Maison des Associations.

1/3, rue Frederick Lemaître - 75020 Paris
Métro Jourdain - ligne 11.

Entrée libre

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 07:43

Nous n'oublierons pas !

Appel à rassemblement en mémoire de Zyed et Bouna

En hommage aux victimes de crimes policiers racistes

Samedi 31 octobre 2015 - 14h - Place St Projet - Bordeaux

Communiqué du Labo Décolonial et du collectif Contres Les Abus Policiers (C.L.A .P33)

Ce samedi 31 octobre 2015, nous appelons à un rassemblement en mémoire de Zyed et Bouna, morts il y a dix ans, à Clichy-sous-Bois, électrocutés dans un transformateur alors qu'innocents, ils étaient pris en chasse par la police.

Le 18 mai 2015, les deux policiers poursuivis dans cette affaire pour non-assistance à personne à danger ont été relaxés. De quoi remettre le feu à des cités où avant et après Zyed et Bouna, le sentiment d'être du « gibier à flics » se renforce à chaque crime policier impuni alors que les victimes sont presque toujours d' « origine…», bien loin de cette race blanche que l'on remet au goût du jour.

Ali Ziri, Mamadou Rega, Lamine Dieng, Amine Bentounsi, Mohamed Berichi, Ricardo Barientos, Malik Oussekine, Abou Bakari Tandia, Samir Abbache, Fethi Traoré, Vilhelm Covaci, Taoufik El-Amri, Elmi Mohammed, Ait Brahim Moulay Mohamed, Reda Semmoudi, Baba Traoré, Abdelakim Ajimi, Abdoulaye Fofana, Mohamed Boukourou, Abdelhak Gorafia, …, liste tristement non exhaustive des morts sans justice !

Si ces crimes policiers demeurent impunis, c'est qu'ils sont couverts par un Etat qui - toujours oublieux de son histoire, se vante d'avoir inventé les Droits de l'Homme et ne s'avoue jamais raciste. Pourtant et pour exemple, en octobre 1961, en pleine guerres coloniales, ni Papon ni personne ne sera condamné pour avoir noyé près de 200 algériens lors d'une manifestation pacifiste.

En solidarité avec la Marche de la Dignité qui aura lieu le même jour à Paris, soyons nombreux/ses à nous souvenir de Zyed et Bouna, de toutes celles et tous ceux mort-e-s sous les coups de la police !

Tant qu'il n'y aura pas de justice, il n'y aura pas de paix !!!

Merci de faire suivre dans vos réseaux,

Solidairement

Le collectif Contres Les Abus Policiers
http://clap33.over-blog.com/

Le Labo Décolonial
www.facebook.com/labodecolonial

Marche de la dignité
http://paris.demosphere.eu/rv/40325

Hommage aux victimes de crimes policiers
https://www.youtube.com/watch?v=xlSWWgP28T4
https://www.youtube.com/watch?v=f30TCCHVGYM
https://www.youtube.com/watch?v=XacfK2vK4uk

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 11:30

APPEL À SOUTIEN

Vendredi 23 Octobre 2015, à 9H00, aura lieu au tribunal de Poitiers le procès de 2camarades inculpés lors d'une manifestation contre les violences policières qui a eu lieu le 30 Octobre 2014.

Rémi Fraisse a été tué par les gendarmes dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014. La grenade qu'ils ont projetée sur lui, dont l'usage est de plus en plus fréquent dans la répression des manifestations, est une arme de catégorie militaire contenant du TNT. Son explosion au contact immédiat du corps du manifestant l'a tué sur le coup, lui sectionnant la moëlle épinière et lui perforant un poumon.

Sept mois plus tard, paraissait le rapport d'une commission de l'assemblée nationale créée à l'issue de l'assassinat du mois d'octobre pour enquêter sur la répression des manifestations. Loin de limiter les méfaits des forces de l'ordre, ce rapport a le culot de proposer de nouvelles mesures de contraintes, qui vont de l'assignation à résidence préventive pour des personnes ciblées, à l'extension des interdictions de manifester, en passant par la possibilité d'effectuer préventivement un contrôle de l'identité de la totalité des participants, la systématisation des « lanceurs de balle de défense », et la création d'unités de répression spécialisées.

Ils sont restés sourds aux interventions d'une demi-douzaine de personnes éborgnées par les flashballs ou les « lanceurs de balles de défense » (sic) de la police. Ils font comme si la cause de la mort de Rémi était simplement lié à sa participation au rassemblement du Testet (« s'il n'y était pas allé, il ne serait pas mort ! »), et non le fait que les gendarmes nous tirent dessus avec des armes militaires.

Le 3 Mars dernier les deux inculpés passaient en procès et la juge à choisi de les relaxer pour les fait de violence, outrage et rébellion étant donné les preuves fournies (vidéo et témoignages). Un seul a été condamné pour refus de prélèvement ADN à 150€ d'amende.

Le procureur ayant fait appel, ils sont de nouveau convoqués pour retenter leur chance au tribunal...

Ce n'est pas un cas isolé : plus de cinquante personnes sont actuellement en prison, ou assignées à résidence, sous contrôle judiciaire, ou convoquées devant la justice, suite à des manifestations similaires partout en France.

Il est des séquences politiques dont l'enchaînement peut se lire comme un message de la machine à gouverner et à écraser. Celui qu'on nous envoie aujourd'hui est clair :

Tuer les manifestants et les perturbateurs fait partie du travail des forces de l'ordre. Le gouvernement les soutient. Il renforce leurs armes, il renforce leur présence, et se tient prêt à réprimer toute contestation quant à la direction qu'il a choisi.

Nous comprenons le message, et nous saurons y répondre, de mille manières. Dans l'immédiat, une de ces réponses passe par le soutien aux personnes visées par leur politique de la terreur.

Rendez-vous le 23 Octobre 2015 à 9h00 devant le Palais de justice de Poitiers (86).

Ne nous laissons plus écraser !

Source :
http://poitiers.demosphere.eu/rv/593

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 11:25

Depuis Coup Pour Coup 31

Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste libanais âgé de 64 ans, arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, a été condamné à la réclusion à perpétuité pour des actions revendiquées par les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL).

En 1978, il résista à l'invasion du Liban par Israël, il combattit aux côtés du Front Populaire de Libération de la Palestine.

Il est libérable depuis 1999. Son maintien en captivité est un choix politique de l’État français, appuyé par Israël et les États-Unis. La dernière demande de libération conditionnelle en 2014 de Georges Ibrahim Abdallah a de nouveau été jugée irrecevable. Mais, de notre côté, cette décision ne nous décourage pas, au contraire ! Cette décision ne nous fait pas taire, au contraire !

C'est un militant anti-impérialiste et pro-palestinien que l’État français garde dans ses geôles.

Alors que des centaines de prisonniers palestiniens se mobilisent contre leur régime d'incarcération et contre l'occupation de la Palestine, il est de notre devoir, militants et militantes anti-impérialistes en France et partout ailleurs, de nous mobiliser, toujours plus, pour qu'enfin Georges Abdallah retrouve la liberté et son pays, le Liban.

Le 24 octobre 2015, il rentrera dans sa 32ème année de détention. A cette occasion, nous appelons à une large mobilisation en France et partout ailleurs :

- Manifestation nationale à Lannemezan, devant sa prison, le samedi 24 octobre 2015 à 14h.

- Actions, rassemblements et manifestations dans toutes les villes du monde autour du 24 octobre 2015.

« La solidarité la plus appropriée que l’on peut apporter à un prisonnier politique c’est de s’engager toujours plus sur le terrain de la lutte contre le système d’exploitation et de domination. » Georges Abdallah.

Source et signataires :
http://www.couppourcoup31.com/2015/09/manifestation-a-lannemezan-65-le-24-octobre-2015-pour-la-liberation-de-georges-abdallah.html

***
Un bus au départ de Bordeaux pour le rassemblement du 24.
Inscription :
Liberte.pour.georges@gmail.com

Repost 0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 16:54

Ali Ziri, un homme de 69 ans, décède le 11 juin 2009 après son interpellation par la police nationale à la suite d’un contrôle routier à Argenteuil. « Arrêt cardiaque d’un homme au cœur fragile », déclare le Procureur de Pontoise. Appuyant la famille qui vit en Algérie, un collectif d’Argenteuillais demande une contre-expertise. Deux mois plus tard l’institut médico-légal révèle 27 hématomes sur le corps d’Ali Ziri.

Pendant cinq années, le cinéaste a suivi les pas de ceux qui demandent « Justice et vérité » après cette mort, ignorée des médias, mais que certains considèrent comme un lynchage digne des pires périodes de l’histoire.

Au-delà d’une affaire de justice, Luc Decaster s’est attaché à représenter ce qu’une telle affaire suscite à l’intérieur d’une ville de banlieue ordinaire. Le cinéaste suit les échanges dans les rues de la ville, les entretiens avec les avocats dans les palais de justice, mais aussi les réunions internes du collectif « Vérité et justice pour Ali Ziri ».

Au fil de la dramaturgie du film, des retournements de situations et de nouveaux espoirs, se révèlent des personnalités étonnantes d’ingéniosité. Par-delà les échanges, le film interroge la justice française et ses incohérences lorsque des policiers sont mis en cause.

***
Chers tous,
A noter dans vos agendas avant qu'il ne soit trop tard !
Voici les prochaines rencontres autour du film de Luc Decaster : Qui a tué Ali Ziri ? ainsi que les projections à venir dans les différentes villes...

A PARIS
Espace Saint Michel
Lundi 19 octobre à 20h30
Rencontre avec Luc Decaster et Laurence Blisson du syndicat de la magistrature.
 
Cinéma Luminor
Jeudi 22 octobre à 20h
en partenariat avec l'ACAT (ONG chrétienne contre la torture et la peine de mort) et le FIFDH (Festival International du Film sur les Droits Humains), avec Salomé Linglet (ACAT), Luc Decaster et les membres du collectif Ali Ziri.
 
Horaires réguliers
Espace Saint Michel
Tous les jours à 13h20 et 20h30
Et jeudi vendredi samedi et mardi à 16h40

Au cinéma le Jean Gabin à Argenteuil
Vendredi 16 à 20h, lundi 19 à 18h
Vendredi 23 à 18h, samedi 24 à 20h
Samedi 31 à 20h30 et dimanche 1 novembre à 18h

**
LES SOIREES DEBATS A VENIR
en présence de Luc Decaster

Mercredi 28 octobre à Grenoble, cinéma le Club
Mardi 3 novembre à Gaillac, avec Luc Decaster
Mercredi 4 novembre à Graulhet, cinéma Vertigo
Jeudi 5 novembre à Toulouse, cinéma Utopia
Vendredi 6 novembre à Saint Ouen l'Aumône, cinéma Utopia avec le collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri
Lundi 9 novembre à Mamers, Cinémamers
Jeudi 12 novembre à Belley
Samedi 14 novembre à Montreuil, le Méliès
Lundi 16 novembre à Romainville, le Trianon
Mardi 17 novembre à Caen, le Lux
Dimanche 22 novembre à Lille, cinéma l'Univers
Mardi 24 novembre à Villeneuve d'Asq, au Kino
Jeudi 26 novembre à Montpellier, cinéma Utopia
Vendredi 27 novembre à Achères, cinéma Pandora
Samedi 28 novembre à Clermont-Ferrand
Dimanche 29 novembre à Saint Julien
Lundi 30 novembre à Ivry cinéma Lux
Mercredi 9 décembre à Saint Nazaire, le Concorde
Jeudi 10 décembre à Nantes, le Concorde

Revue de presse à télécharger ici :
http://www.zeugmafilms.fr/wa_files/_C2_AB_20Qui_20a_20tue_CC_81_20Ali_20Ziri_rdp.pdf

Repost 0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 10:46

Depuis Désarmons la police

Tract écrit par des habitants de Pont-de-Buis : tract avis à la population

Le 25 octobre 2015, un an après la mort de Rémi Fraisse, nous organisons un week-end d’actions contre l’usine Nobelsport fabricant de grenades lacrymogènes et de balles de défense.

L’objectif est simple :

- Mener une percée dans l’imaginaire en cherchant de nouveaux points de vulnérabilité de la police et mettre en lumière la source des armes qui mutilent et tuent nos compagnons de lutte, ici en France et sur toute la planète.

- Apprendre ensemble les techniques collectives pour bloquer ce type d’industrie.

L’histoire aura voulu que ce début d’année 2015 marque un tournant majeur dans l’image dégradée des forces de l’ordre après 10 ans de mutilations et d’assassinats répétés.

Dans la rue d’abord, les soubresauts estudiantins des années 2000 sont venus s’ajouter à la colère des banlieues. Tous deux ont mis à jour l’un des aspects principal du maintien de l’ordre : une force essentiellement dissuasive qui le cas échéant contient l’affrontement dans un dispositif qu’elle a préméditée.

Dans les bocages plus récemment, la résistance aux projets d’infrastructures a eu raison un temps du savoir faire français en matière de contrôle d’un territoire. Les gendarmes se sont littéralement embourbés à Notre-Dame-des-Landes et leur naufrage a eu pour conséquence prévisible un usage frénétique de leurs armes entraînant de nombreuses blessures, et le 25 octobre 2014, la mort de Rémi Fraisse sur la Zad du Testet.

Lire la suite :
http://desarmonslapolice.noblogs.org/

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 14:58

Le 25 octobre 2015, week-end d’actions contre l’usine Nobelsport fabricant de grenades lacrymogènes et de balles de défense.

L’objectif est simple :

- Mener une percée dans l’imaginaire en cherchant de nouveaux points de vulnérabilité de la police et mettre en lumière la source des armes qui mutilent et tuent nos compagnons de lutte, ici en France et sur toute la planète.

- Apprendre ensemble les techniques collectives pour bloquer ce type d’industrie.

Lire l'appel :
http://desarmonslapolice.noblogs.org/post/category/texte-appel/

Nobel Sport est un monstre aux pieds d’argile qui permet aux forces de police et de gendarmerie de tuer et mutiler impunément nos compagnons de lutte.

Retrouvons nous à Pont de Buis le week end du 25 octobre 2015.

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 16:24

Depuis CSAO-Le Harraga

TEXTE D’APPEL CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES ET LE RACISME D’ÉTAT

Le mois d’octobre est chargé historiquement du passé colonial français. Il se manifeste encore et toujours aujourd’hui par les violences et crimes policiers et sécuritaires, les contrôles au faciès et la création de boucs-émissaires raciaux.

Nous n’oublions pas le 17 octobre 1961 et les atrocités passées sous silence commises par la police française pendant cette manifestation pacifique d’Algériens et Algériennes, hommes femmes et enfants… Les cars de police qui quadrillent la ville, aux portes de Paris, à la sortie et dans les couloirs des métros, sur les grands boulevards, les manifestants seront systématiquement matraqués, à coups de crosse, de gourdin, de bâton, souvent jusqu’à ce qu’ils s’effondrent…Les policiers frappent au visage, au ventre et tirent sur les manifestants qui, à aucun moment, ne font preuve de violence ni d’aucune résistance. Sur les ponts, des centaines de personnes sont balancées à la Seine. Au moins 200 Algériens et Algériennes ont été tués, 15 000 autres arrêtés puis torturés, parmi elles et eux beaucoup sont internés et battus. On assiste à des exécutions et beaucoup meurent de blessures non soignées.

Nous n’oublions pas le 15 octobre 83 et La marche pour l’égalité et contre le racisme initiée par le collectif SOS Minguettes qui part de Marseille pour rejoindre Paris le 3 décembre. Cette marche a été initiée en réaction aux 21 meurtres racistes de Maghrébins durant l’année ainsi qu’aux attaques violentes de la police sur le quartier des Minguettes durant l’été 83. Les jeunes disaient « Nous ne sommes pas du gibier à flic, nous sommes des êtres humains ! » et encore « Rengainez, on arrive, la chasse est fermée ! Pour que les crimes racistes et sécuritaires cessent ! ».

Nous n’oublions pas le 27 octobre 2005 où Zyed et Bouna sont assassinés à Clichy-sous-Bois. Ce même mois d’octobre 2005, en réponse à leur mort, un vent de colère secoua toutes les banlieues de France pendant des semaines. Les interprétations les plus courantes de ces émeutes incriminèrent à juste titre les conditions sociales lamentables, le chômage, la vie dure, en somme, une véritable guerre sociale faite aux pauvres. A ce moment là, l’état d’urgence créé par la France dans le contexte colonial algérien et jamais utilisé jusqu’ici en métropole est décrété dans les quartiers populaires français.

Nous n’oublions pas le 25 novembre 2007 où Moushin, 15 ans et Laramy, 16 ans, avaient été tués lors de la collision de leur moto avec un véhicule de police… comme réponse à leur mort, le vent de colère secoua toutes les villes du département du Val d’Oise de Villiers-le-Bel a Goussainville. Suite aux affrontements suscités par le décès,Les frères Kamara sont condamnés à douze et quinze ans de prison. Seuls quelques témoignages sous X rémunérés les accusent d’avoir tiré sur des policiers.

Nous n’oublions pas les centaines de victimes de crimes policiers comme : Amine Bentounsi , Youssef Mahdi , Wissam El-Yamni, Ali Ziri, Mamadou Marega, Louis Klinger, Karim Boudouda, Lamine Dieng, Hakim Ajimi, Raouf Taïtaï & Tina Sebaa, Mehdi Bouhouta, et tant d’autre…… les garants de l’ordre raciste peuvent toujours tuer sans être inquiétés. « Morts naturelles » au commissariat, « accidents routiers » de personnes prises en chasse par la police… Ce ne sont pas seulement les meurtres, les bavures dans leur quasi-totalité sont couvertes d’impunité.

Aujourd’hui, comme il y a 50, 30 et 10 ans, loin d’avoir renoncé à ses comportements passés, l’État français ne sait que renforcer tous ses dispositifs de surveillance et de répression. En plus des conditions sociales toujours plus déplorables, le harcèlement des populations des quartiers, leur humiliation, constituent le quotidien pour les Noirs, les Arabes, les Rroms, les Blancs des quartiers. C’est pourquoi, contre l’humiliation quotidienne, le mépris, contre les crimes policiers, contre l’islamophobie, la négrophobie, la rromophobie galopantes et toute forme de racisme et de domination qui servent le même système, la lutte continue, et c’est à nous de la faire continuer, ici et maintenant.
C’est pour débattre et lutter contre tout cela que nous vous convions :

Le vendredi 16 octobre :

20h à l’atelier des canulars au 91 rue Montesquieu, Lyon 7eme, pour une soirée/débat autour des crimes sécuritaires et des violences policières avec :

- Le collectif Angle Mort, militant autour de la question de la justice de l’enfermement et des méthodes policières
- Le collectif Urgence notre police assassine
- Le collectif Justice et Vérité pour Ali-Ziri
- Le collectif Justice et Vérité pour Wissam el Yamni
- Mathieu Rigouste, sociologue et militant antisécuritaire

Le 17 octobre :

- 8h du matin rue des martyrs aux minguettes, à Vénissieux. On vous appelle à rejoindre la marche pour l’égalité et contre le racisme.

- 18h : rendez-vous place du pont à la guillotière Lyon 7éme où se tiendra un rassemblement en commémoration du massacre du 17 octobre 61.

Enfin le 31 octobre, à Paris, rejoignons la marche de la dignité et contre le racisme organisée par le collectif MAFED, Marche des Femmes pour la Dignité.

P.-S.

PREMIERS SIGNATAIRES : CSAO-LE HARRAGA, Centre d’Études Postcoloniales Lyon, La petite cuillère, Collectif Lyonnais/Sud-Est de Soutien à Georges Ibrahim ABDALLAH

Source :
http://csao-harraga.squat.net/?p=263

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 10:16

Synopsis

Depuis plusieurs décennies, la dernière zone humide d'importance du Tarn est menacée par la construction d'un barrage pour l'irrigation d'une poignée d'agriculteurs.

Suite à la mise en place du projet, un groupe d'opposants occupent les lieux faisant de la zone humide, une zone à défendre.

Un documentaire tourné au coeur de la zad du Testet, qui raconte une histoire humaine, celle d'une résistance qui se construit malgré les pressions d'un état à la fois juge et partie et les violences de pro-barrages et d'anti-zadistes.

Sûrement une des plus grandes convergences des luttes de notre époque, où des personnages de tous âges et de tous horizons unissent leurs forces pour qu'un autre monde soit possible.

Repost 0

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil