Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 10:44

Samedi 22 octobre 2016
De 13 heures 30 à 17 heures 30.

Au : 1/3 rue Fréderick Lemaitre 75020 Paris
Métro : Jourdain. Ligne 11.

Collectif Faty KOUMBA : Association des Libertés, Droits de l'Homme et non-violence vous invite dans les cadres de l’abolition de la peine de mort en France (9 octobre 1981) et de la semaine internationale de la solidarité (du 15 au 22 octobre 2016) à une conférence-débat avec le documentaire de Marc Evans "Toute ma vie en prison".

Contact :
06-17- 8-60- 30
faty-komba@hotmail.fr

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 10:00

Georges Abdallah, militant communiste arabe, combattant pour la lutte de libération nationale de la Palestine, est incarcéré dans les geôles de l’État français depuis plus de 32 ans.

Condamné à perpétuité pour complicité dans des actes de résistance revendiqués par les Fractions armées révolutionnaires libanaises, alors que son pays le Liban, était envahi par les troupes sionistes, il est libérable depuis 1999.

Malgré deux libérations prononcées par le tribunal d’application des peines, Georges Abdallah est maintenu en prison par décision de l’Etat impérialiste français et sur injonction des Etats-Unis.

Rappelons que ce prisonnier politique est un prisonnier politique de la résistance palestinienne qui, en dépit des décennies de captivité, ne s‘est jamais soumis et n’a jamais capitulé.

Et aujourd’hui encore, il livre bataille, n’ayant pour armes que son inébranlable volonté et son attachement indéfectible à la justesse de la cause des peuples opprimés de Palestine, du Liban, de toute la région et d’ailleurs.

Rappelons aussi et encore que Georges Abdallah, en tant que communiste, n’a jamais rien renié de son engagement politique antisioniste, anticapitaliste et anti-impérialiste.

Les masses populaires, à travers diverses initiatives, lui témoignent régulièrement toute leur sympathie et leur solidarité.

Aux forces et organisations communistes, révolutionnaires, militantes, anti-impérialiste, progressistes et démocratiques d’assumer aussi pleinement la tâche qui leur incombe : celle de combattre cette détention arbitraire et illégale que subit Georges Abdallah pour mettre à l’ordre du jour, comme tâche primordiale, la libération de notre camarade et de tous les révoltés contre le colonialisme, le capitalisme et l'impérialisme.

C’est en ce sens que nous appelons tous ceux et celles qui sont du côté des peuples en lutte, du côté de la résistance palestinienne, qui combattent le capitalisme, l’impérialisme, le sionisme, le colonialisme et les états réactionnaires arabes, à participer activement et massivement à la semaine d’actions internationale prévue du 15 au 22 octobre 2016 et à manifester devant la prison à Lannemezan, le 22 octobre 2016 à 14h pour réaffirmer l’exigence de la libération de Georges Abdallah.

Paris, le 23/09/20176
Campagne Unitaire pour exiger la libération de Georges Abdallah

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 15:20

ATTIEKE : LA LUTTE CONTINUE !

Depuis trois ans, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis, pour en faire un lieu d'habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d'organisation politique.

Nous sommes avec ou sans papiers, avec ou sans boulot, avec ou sans logement, du Mali, de Roumanie, de Kabylie, de France, du Burkina Faso, de Catalogne, de Côte d'Ivoire, du Cap Vert, d'Italie… Nous essayons d'avancer ensemble.

Le centre social Attiéké est auto-organisé et indépendant de toute institution, de tout parti et de toute entreprise.

Nous refusons la « rénovation urbaine » par le haut, au profit des grands patrons du BTP (Bouygues, Dubrac…), des spéculateurs et des promoteurs immobiliers (Vinci, Nexity, Néaucité…), avec la complicité plus ou moins assumée des institutions (Plaine Commune, mairie, Soreqa, préfecture).

On ne lutte pas contre l'insalubrité en refoulant les plus pauvres, souvent immigré.es, toujours plus loin.

Nous sommes solidaires des personnes expulsées du 168 avenue Wilson, de la rue du Corbillon et d'ailleurs, des familles et individus qui bataillent dans l'ombre.

Nous n'oublions pas les expulsions au petit matin, les campements dans la rue pendant des mois, les belles paroles des politicien.nes, les violences policières, les centres de rétention, les mort.es dans les incendies, les marchands de sommeil exploitant la misère… Nous n'oublions pas non plus les moments forts de lutte collective et de fête.

À l'Attiéké, des centaines de personnes se sont défendues dans les permanences pour le logement et les papiers, se sont formées dans l'atelier de français, ont appris à réparer leur vélo, ont profité de la permanence d'écrivain public. Des dizaines d'enfants ont joué dans son centre de loisirs.

Des dizaines de collectifs et associations ont utilisé ce squat, avec des événements de soutien à divers combats pour la justice sociale, contre le racisme et le sexisme, des festivals, concerts, projections…

Aujourd'hui, nous arrivons au bout de la procédure qui nous oppose au propriétaire du bâtiment, la Fédération française de triathlon.

Derrière c’est l’expulsion, avec 40 personnes à la rue sans procédure de relogement et la fin d’un lieu de résistance à Saint-Denis.

Dernière ligne droite. Nous appelons toutes les personnes motivées à nous rejoindre, participer aux permanences, aider à la mobilisation contre l'expulsion, etc. Une assemblée ouverte se tient chaque dimanche à 18h.

Nous exigeons :
- la réquisition de l’Attiéké ou d’un bâtiment vide équivalent à
Saint-Denis par la mairie ou la préfecture du 93
- le relogement et la régularisation de ses habitant.es

SOLIDARITÉ   RÉSISTANCE   RELOGEMENT

Dimanche 16 octobre – L'Attiéké ouvre ses portes !
Informations et implication dans les permanences et ateliers du centre social auto-organisé
12h : Repas à prix libre
14h : Présentations et discussions au sein d'espaces dédiés aux différents ateliers et permanences de l'Attiéké. Démontage de cycles et enseignements spécifiques de l'atelier d'auto-réparation de vélos, espace enfants, crêpes…
17h : Discussion collective sur l'avenir des activités de l'Attiéké
19h : Apéro-concert

Samedi 22 octobre - Manifestation, soupe, cotillons et tambours
RDV à 10h30 à la gare de St-Denis (train H, RER D, tram 8) puis squat
devant la mairie à partir de 11h30

Lundi 24 octobre- Procès, une semaine avant la trêve hivernale
RDV à 9h au tribunal d'instance de St-Denis, place du Caquet (métro
Basilique)

Et chaque semaine à l'Attiéké :
lundi : 18h30 – 20h30 / permanence logement et permanence papiers
mardi : 18h30 – 20h30 / atelier de français
mercredi : 18h – 21h / blablabar
dimanche : 14h – 17h30 / atelier vélo et centre de loisirs
                       18h / assemblée ouverte

Contacts :
31 bld Marcel Sembat à Saint-Denis (métro 13 "Porte de Paris", gare train H ou RER D "St-Denis", tram 8 "Square de Geyter")

31marcelsembat@riseup.net  /  https://collectifattieke.wordpress.com/

Repost 0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 14:01
[Paris - 15 oct.] Soutien aux inculpés et contre les violences policières

Manifestation commune en
soutien aux inculpés et contre les violences policières

Convergeons - organisons nous contre la répression !
Sans fouille, sans nasse et sans papiers

15 octobre 2016 à 12h30
Manifestation de la Place de la République à l'Avenue de Flandres

Convergeons contre la répression !

Manifestation commune en soutien aux inculpés et contre les violences policières en manif, dans les quartiers populaires, envers les Migrants, … et dans les ZAD !

Premiers signataires :
Act Up-Paris, Association Amélior, CGA, CIP IDF, CNT, Collectif La Chapelle Debout, Collectif Ni Guerres Ni état de Guerre, Collectif pour la Libération de Georges Abdallah, Comité du 18 mai, Comité de Soutien à NDDL, Coordination contre la répression et les violences policières, CSP 75 Coordination des Sans-Papiers, Emancipation Tendance Intersyndicale, Ensemble !, Fédération SUD PTT, Fédération SUD Rail, Femmes Egalité, FERC Sup CGT de Paris 8, Info'Com-CGT, NPA, Nuit Debout Répu, OCL, PCOF, Prison Par Terre, RUSF Paris 1 Panthéon Sorbonne, Solidaires Paris, SUD Commerce, SUD Education 75, SUD Education 92, SUD Education 93, SUD Industrie Francilien, Urgence Notre Police Assassine, Vérité et Justice pour Ali Ziri,

Source :
https://paris.demosphere.eu/rv/50444

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 10:03

 Communiqué

Nous avons créé avec vous des comités de soutien, nous nous sommes rendus à plus de 30 collectifs, nous avons parcouru la France et à chaque fois nous avons pu constater une totale implication des comités pour développer les initiatives pour exiger la relaxe des 8 Goodyear.

Nos 8 camarades seront jugés en appel à Amiens les 19 et 20 octobre 2016. Il nous reste donc 6 semaines pour préparer une mobilisation sans précédent afin de réclamer le retrait des poursuites et la relaxe des 8 Goodyear, condamnés en première instance à 24 mois de prison, dont 9 fermes !

Dans cette dynamique nous proposons à tous les comités de soutien d'organiser une projection/débat du film « Liquidation » sur la fermeture de l'usine Goodyear d'Amiens (pour obtenir le DVD du film Liquidation en vue d'une projection comité de soutien envoyer un mail à contact@images-contemporaines.com en indiquant une adresse postale d'envoi).

Cette réunion permettrait aussi à tous ceux qui le souhaitent de s'inscrire pour :

- Des initiatives de distributions et de collages du matériel commun (une affiche commune et des flyers sont en préparation),
- Un départ collectif le jour du procès vers la Cour d'Amiens.

Afin de faciliter le partage des informations sur la mobilisation en vue des 19 et 20 octobre 2016 nous avons décidé de généraliser l'utilisation de la page Facebook de Mickael WAMEN via une page dédiée à la Mobilisation des 19 et 20 octobre 2016.

Vous pourrez y poster les comptes rendus des réunions et des initiatives, les informations pratiques concernant les déplacements à Amiens …

Dans un contexte où la volonté du gouvernement de criminaliser les luttes et l'action syndicale est encore plus forte qu'avant l'été (arrestation des camarades du Havre, poursuite des salariés d'Air France...), notre capacité à mobiliser en vue du procès en Appel des Goodyear est un enjeu crucial.

Non seulement parce que c'est la première fois depuis un demi-siècle que des salariés qui se sont battus pour garder leurs emplois écopent d'une lourde peine de prison ferme, mais aussi parce nous savons tous qu'Hollande et Valls veulent faire des Goodyear un exemple pour intimider tous ceux qui luttent.

Apportons-leur une réponse à la hauteur de leur attaque contre les libertés. Les 19 et 20 octobre 2016, soyons des centaines de milliers à pour exiger le retrait des poursuites et la relaxe des huit de Goodyear.

Nous vous informons aussi que nous lançons à cette occasion la nuit 19 et 20 octobre 2016 « RELAXE DEBOUT ».

Les 19 et 20 octobre 2016, faisons TOUS ENSEMBLE d'Amiens la capitale de la lutte !

La CGT Goodyear

comitedesoutienauxgoodyears@gmail.com

TOUS À AMIENS les 19 et 20 octobre 2016

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/49140

Source :
http://www.communcommune.com/2016/08/les-19-et-20-octobre-2016-tous-a-amiens-exigeons-la-relaxe-pour-les-8-goodyear.html

Source :
http://www.communcommune.com/2016/07/l-activite-des-comites-de-soutien-aux-goodyear-comptes-rendus-des-reunions-et-dates-des-prochaines-assemblees.html

***
Soutien aux 8 de Goodyear

Comme vous le savez, les 19 et 20 octobre, les 8 de GOODYEAR passent en jugement en appel car ils ont été condamné à 24 mois de prison dont 9 mois fermes et 5 ans de mise à l'épreuve pour avoir défendu l'emploi de 1173 de leurs camarades.

N'oublions pas que ce jugement est le premier jugement en appel et que la décision qui sera prise, sera un marqueur fort pour les futurs jugements des camarades qui ont eux aussi ont été victimes de répressions syndicales et militantes.

Il faudra donc être très nombreux pour stopper cette répression militante et syndicale, montrer que TOUS ENSEMBLE nous refusons de baisser la tête et que TOUS ENSEMBLE nous pouvons obtenir des victoires !

Source : message reçu le 21 septembre 23h
Les 19 et 20 octobre 2016 : tous à Amiens !
Exigeons la relaxe pour les 8 Goodyear !

A quelques semaines d'un jugement vital pour le monde du travail, nous vous relançons pour faire en sorte que nous soyons des dizaines de milliers à Amiens pour venir obtenir la relaxe des 8 de Goodyear !!!

Nous appelons la confédération CGT à faire de cet instant un appel à une mobilisation nationale, car cette attaque contre les 8 de Goodyear est la poursuite de la guerre lancée par le gouvernement au service du patronat ...

Les Goodyear, Air France , mais aussi des dizaines de militants, de jeunes, poursuivis pour avoir demander un monde plus juste et poursuivis comme des criminels...

La loi chômage, qui est la poursuite du rêve des actionnaires et du CAC40...

Il y a de quoi appeler à une mobilisation énorme les 19 et 20 octobre 2016 ...

Nous serons également présents à la fête de l'Humanité. Les tee-shirts "relaxe pour les 8 de Goodyear" seront en vente au stand info com' et également au stand tenu par Mourad Laffite qui vous proposera à la vente l'excellent film "Liquidation " qui retrace notre combat pendant plus de 7 années.

Et bien-sûr nous nous retrouverons toutes et tous dans la rue le 15 septembre pour obtenir le retrait de la loi travail.

La CGT Goodyear

Source :
http://www.communcommune.com/2016/08/les-19-et-20-octobre-2016-tous-a-amiens-exigeons-la-relaxe-pour-les-8-goodyear.htm
Source :
http://www.communcommune.com/2016/07/l-activite-des-comites-de-soutien-aux-goodyear-comptes-rendus-des-reunions-et-dates-des-prochaines-assemblees.html

***
Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales : relaxe et amnistie pour les militant-e-s CGT

Rassemblons-nous toutes et tous en France, mardi 27 septembre pour dire stop à la répression et à la criminalisation de l'action syndicale. Ce jour-là, seize salarié-e-s d'Air France sont convoqué-e-s au Tribunal de grande instance de Bobigny, et notre camarade de Rhône-Alpes sera auditionné à Grenoble.

Les attaques aux libertés syndicales qui peuvent aller jusqu'à la répression et la criminalisation de l'action syndicale sont parfois insidieuses et sont toutes inacceptables :

Les patron-ne-s ont beaucoup d'imagination sur les discriminations syndicales :

- Discrimination syndicale ;
- Entrave au libre exercice de l'activité syndicale ;
- Atteinte à la liberté d'expression ;
- Fermetures de bourses du travail ;
- Atteintes au droit de grève ;
- Sanctions disciplinaires déguisées ;
- Dénigrements publics des syndicats par le Medef et le gouvernement ;
- Autorisations de manifester en « liberté surveillée » dans le contexte d'État d'urgence ;
- Condamnation de militant-e-s en correctionnel.

Le grand patronat ne tolère pas les capacités d'organisation des syndicats. Il essaie d'enfermer l'activité syndicale dans un cadre institutionnel, d'accompagnement des réformes et de la casse des entreprises et du secteur public.

Cette répression syndicale remet en cause le syndicalisme de luttes et de propositions, le syndicalisme indépendant qui donne une place centrale à l'expression des salarié-e-s et à la construction des rapports de forces.

Notre liberté d'adhérer au syndicat de notre choix, tout comme le droit de grève sont des droits fondamentaux inscrits dans la constitution.

Nous devons quel que soient l'entreprise, le service, le territoire, défendre les libertés syndicales pied à pied, ne rien lâcher.

À Grenoble, A Bobigny devant le TGI et sur tout le territoire, mobilisons nos forces pour exiger le respect des libertés syndicales, l'arrêt des poursuites judiciaires pour toutes et tous les camarades incriminés injustement, une loi d'amnistie pour celles et ceux déjà condamnés, la mise à disposition de locaux syndicaux et de bourses de travail à titre gracieux dans les collectivités territoriales…

Cette action nationale pour la défense des libertés syndicales ne sera pas la dernière.

Le 19 octobre, jour du procès en appel des Goodyears, sera une nouvelle date de forte mobilisation sur tout le territoire.

Document au format PDF:
https://paris.demosphere.eu/files/docs/f-37637be67e-empty-filename.pdfhttps://paris.demosphere.eu/files/docs/f-37637be67e-empty-filename.pdf

Source :
http://www.cgt94.fr/spip.php?article1566 4

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 10:40

Il y a comme une bataille en cours entre le MEDEF et nous... Le problème va au delà de notre "petite histoire" qui débouche quand même sur un procès jeudi 8 décembre 2016 au matin, au tribunal de Paris.

Nous avons décidé de réagir avec nos moyens, le spectacle, la solidarité et l'intelligence collective.

Alors face à un accablant constat :
/"C'EST L'ETAT D'URGENCE, TOUT EST PERMIS. LE MEDEF GOUVERNE ET L'ETAT
RéPRIME"/

nous avons choisi d'inviter de nombreux amis artistes, militants, journalistes... à participer au Cabaret d'Urgence :
"POUR LA SéPARATION DU MEDEF ET DE L'ETAT, CONTRE LA RéPRESSION DES GENS DEBOUT."

DIMANCHE 16 OCTOBRE, DE 14H à 22H
Théâtre de l'Epée de Bois - Cartoucherie de Vincennes,
M°Chateau de Vincennes puis Bus 112 arrêt Cartoucherie
entrée libre avec caisses de soutien proposées à l'intérieur.
Pas de réservation. Renseignements sur www.cie-joliemome.org[1]
Petite restauration - tables de presse.

****
Le Gouvernement Passe En Force.
L'Etat D'urgence En Réponse Aux Luttes Sociales ?
Les Attaques Contre Les Manifestants Se Comptent Par Centaines.

Le Medef, envahi en juin par les intermittents du spectacle, a repris la fameuse méthode gouvernementale : frapper des militants puis les accuser de violence.

A quelques semaines du procès de Loïc et alors que les tribunaux sont encombrés de militants syndicaux et politiques, la Compagnie Jolie Môme crée et met en scène :

Cabaret d'urgence !
Pour la séparation du Medef et de l'Etat
Contre la répression des gens debout

SUR SCèNE POUR UN TOURBILLON D'INTERVENTIONS ARTISTIQUES ET POLITIQUES :

Compagnie Jolie Môme
Pierre Rimbert (Monde Diplomatique)
Compagnie Tamèrantong
François Ruffin (Fakir)
L'1consolable
Agathe Martin (Ex-PSA Aulnay)
Fredo des Ogres de Barback
Hervé Kempf (Reporterre)
La Parisienne Libérée
Sorya Hocini (Cip-Idf)
Serge Utgé Royo
Monique et Michel Pinçon-Charlot
Regis Vlachos
Xavier Mathieu (Ex-Continental)
Waltrudes
Jean-Claude Amara (Droits Devant !)
LaTwal
Renaud Lambert (Monde Diplomatique)
Les Fils de Teuhpu
Gérard Mordillat (Réalisateur- romancier)
La Rabia
Gaël Quirante (Sud Ptt92)
Collectif Zad Notre Dame des Landes de Saint-Denis
Mathieu Barbances
Denis Gravouil (Cgt-Spectacle)
Agnès Bihl
Jean Baptiste Eyraud (DAL)
Boris Viande
Charles Hoareau (Cgt Marseille)
Thomas Pitiot
Def-Col
Sidi Wacho
Mickael Wamen (Good Year/)/
Serge Halimi (Monde Diplo)
Nina Bianchi (Cgt jeunes privés d'emploi)
Arlette Laguiller (Lutte Ouvrière)
Eric Coquerel (Parti de Gauche)
Denis Vemcleef (Front de Gauche)
Didier Paillard (PCF)
Olivier Besancenot (NPA)
Julien Bayou (Les Verts)

ÉVéNEMENT ORCHESTRé PAR LA COMPAGNIE JOLIE MôME
Théâtre de l’Épée de Bois – Cartoucherie – M°Château de Vincennes
Entrée libre - Pas de réservation.

ANCHE 16 OCTOBRE 14H-22H ENTRéE LIBRE RETRANSMISSION PéRISCOPE

Renseignements : http://cie-joliemome.org/  01 49 98 39 20

Liens :
------
[1] http://cie-joliemome.org/?p=2663

Le site
http://cie-joliemome.org/

Pour nous écrire
courrier@cie-joliemome.org

La compagnie Jolie Môme est accueillie par la ville de Saint-Denis

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 10:20

Le 2 octobre 2016

Contre la répression du mouvement social ! Amnistie pour l’ensemble des militant-e-s

Notre camarade Fouad Harjane (militant de la CNT 57) a été définitivement condamné, suite à l’incompréhensible décision de la cour de cassation de ne pas étudier sa requête, pour l’occupation des voies de la gare de Metz en 2006.

Cette action, initiée par la Coordination nationale des étudiants en lutte contre le projet de Contrat Première Embauche, et relayée à Metz par l’Assemblée générale de grève de l’Université, n’avait alors rien d’une action isolée : dans de nombreuses autres villes, les blocages économiques et les grèves se multipliaient.

Seul interpellé, après coup, lors d’une mobilisation d’environ un millier de personnes, Fouad Harjane est donc aujourd’hui condamné à verser à la SNCF près de 40 000 euros, au titre de dommages et intérêts.

Sa condamnation ne saurait être interprétée que comme une justice pour l’exemple.

NOUS EN APPELONS À LA CONTRIBUTION FINANCIÈRE ET À LA SOLIDARITÉ DE CLASSE !

En envoyant un chèque de soutien à l’ordre de la CNT (inscrire au dos « solidarité Fouad »), à l’adresse :
CNT-Trésorerie confédérale, 33 rue des Vignoles, 75020 Paris

Voir le communiqué de la CNT ci-après.
http://www.cnt-f.org/local/cache-vignettes/L52xH52/pdf-39070.png?1471632830

Source :
http://www.cnt-f.org/appel-a-souscription.html

Fouad, militant condamné à verser 39.534 euros pour avoir bloqué une gare lors du CPE
http://www.streetpress.com/sujet/96672-fouad-militant-condamne-a-verser-39-534-euros-pour-avoir-bloque-une-gare-lors-du-cpe

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 10:16

Samedi 15 octobre 2016 à 13H
Impasse Bachaga Boualam - Métro Bagatelle

17 octobre 1961: le racisme d'Etat a tué, et il tue encore !

La commémoration du massacre 1961 est devenue aujourd'hui un rendez-vous incontournable pour beaucoup. Mais trop souvent, cet évènement reste enfermé dans un récit historique sur la guerre d'Algérie, qui se termine par "plus jamais ça !". Or toutes les conditions de ce terrible 17 octobre restent encore plus que jamais d'actualité. Les guerres coloniales puis néocoloniales n'ont jamais cessé, et la répression des résistances non plus. La police continue de tuer, toujours les mêmes: Noirs, Arabes, Roms.

Comme en 1961, la France mène des guerres impérialistes contre les peuples du Sud (Libye, Mali, Centrafrique, Syrie...)

Comme en 1961, elle mène une guerre sourde contre un "ennemi de l'intérieur".
Comme en 1961, nous vivons sous Etat d'urgence.
Comme en 1961, cet Etat d'urgence vise une population spécifique.
Comme en 1961, cette population vit dans une condition raciale inférieure, économiquement exploitée, et culturellement opprimée.
Comme en 1961, la police contrôle, opprime et tue ces mêmes populations.
Comme en 1961, les résistances sont criminalisées et brutalement réprimées.

Le 17 octobre 1961 représente une des formes les plus visibles et les plus violentes du Racisme d'Etat. Il est l'aboutissement d'un processus qui se reproduit aujourd'hui.

Si les discours changent, le Racisme d'Etat, lui, reste. Tous les jours, des non-blancs sont tués par l'Etat Français. Tous les jours, nos dirigeants politiques déclarent la guerre à ceux qu'ils considèrent comme une menace: les musulmans, les "terroristes", les "racailles".

Les mots ont changé, le rapport social est le même, le traitement policier aussi. Nous sommes tous concernés. La violence raciste d'état qui a tué Adama Traoré cet été et qui s'abat sur les quartiers populaires est le laboratoire de la répression générale du mouvement social.

C'est pourquoi nous vous invitons, à l'occasion du 55ème anniversaire de ce massacre colonial, à participer à une initiative qui tranche avec les commémorations habituelles.

Une manifestation qui, comme en 1961, partira des quartiers populaires.

Une manifestation contre les crimes policiers, le racisme d'Etat et les guerres impérialistes. Sur le parcours, nous nous arrêterons sur des lieux symboliques qui renvoient aux différentes dimensions du racisme d'Etat: rues symboliques du colonialisme et scènes de meurtres policier.

A l'issue de cette marche, un rassemblement où toutes les forces, individuelles et collectives seront les bienvenues pour, ensemble organiser notre riposte politique.

A l'heure où le racisme d'Etat se radicalise, nous ne nous laisserons pas faire. 1961, même Etat, mêmes guerres, même police. Face au racisme d'Etat, organisons la contre-offensive !

Source :
http://www.couppourcoup31.com/2016/10/toulouse-marche-contre-le-racisme-d-etat.html

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 10:05

CALENDRIER ET LIEUX DES ACTIONS PROPOSEES LORS DE LA SEMAINE D’ACTIONS en soutien à GEORGES IBRAHIM ABDALLAH DU 15 AU 22 OCTOBRE 2016

Samedi 15 octobre 2016
• De 10h à 13h : marché de Barbès - Paris
• A partir de 14h : Palestine debout (République - Paris)

Dimanche 16 octobre 2016
• De 10h à 13h : marché de Saint-Ouen - Paris
• A partir de 14h : cabaret d’urgence « pour le MEDEF, tous les coups sont permis » – Compagnie Jolie-môme (Cartoucherie – Epée de bois à Vincennes- Paris) : en solidarité avec Loïc et tous les inculpés du mouvement social

Lundi 17 octobre 2016
• A partir de 18h : rassemblement au Pont de Saint-Michel pour faire le lien entre le 17 octobre 1961 et la cause de GIA. - Paris

Mardi 18 octobre 2016
• A partir de 18h : rassemblement devant la direction de l’administration pénitentiaire – 8-10, rue du Renard – 75004 Paris

Mercredi 19 octobre 2016
• De 12h à 15h : fac de Saint-Denis

Jeudi 20 octobre 2016
• De 17h30 à 20h : rassemblement à Belleville - Paris

Vendredi 21 octobre 2016
• A partir de 18h : rassemblement à République avant le départ du Bus, à 22 heures. - Paris

 Bordeaux - Vendredi 21 octobre, au cinéma Utopia à 20h30, organisée par le Collectif Libérons Georges 33, une projection du film "Stop the Wall" de Muriel Jacoub et Antonin Dagorn, suivie d'un débat avec Julien Salingue, docteur en Sciences politiques et spécialiste du Moyen-Orient.

Samedi 22 octobre 2016
• manifestation à Lannemezan (65) (rendez-vous devant la gare à 14h00)

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 10:04

Transmis par Stop Répression

Nous sommes en train de travailler à l'impression de T-shirts dans le but d'aider à la défense des interpellé.e.s en garde à vue, de faire de la propagande anti-rep et aussi de faire une levée de fonds pour épauler les réprimé.e.s.pour les frais d'avocats, soutien aux familles...

Nous vous adressons donc ce mail pour solliciter auprès de votre organisation une participation financière qui nous permettrait de lancer l'impression.

Les T-shirts sont visibles ici :
http://www.documentsdartistes.org/artistes/berard/repro41.html

Vous pouvez envoyer vos chèques à l'ordre de FAU (au dos "impression T shirts coord anti-rep") à la librairie Michèle Firk 9 rue François
Debergue 93100 Montreuil

Ou directement à la réunion de la coord tous les mardis soirs 18h à la Bourse de République à Paris.

Ou sur notre cagnotte :
https://www.tilt.com/fr/tilts/soutien-aux-personnes-victimes-de-la-repression

Contre les violences policières, salutations anti-répressives,

Nathalie Astolfi et Alain Dervin pour la Coordination contre la répression et les violences policières

contact : stoprepression@riseup.net

Réunion tous les mardis à 18h à la Bourse du Travail de Paris
3 rue du Château d'eau
M° République.

Repost 0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 13:27

Transmis par ACAT

Le 18 août 2016, la justice a condamné 13 cadres et membres de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA) - association de lutte contre l’esclavage - à des peines de prison ferme allant de 3 à 15 ans, sur la base d'accusations infondées.

Il s'agit à nouveau d'un procès mascarade destiné à réduire au silence une association qui gêne le régime en place.

Le 12 / 09 / 2016

Le 18 août 2016, tard dans la nuit, la Cour criminelle de Nouakchott a condamné 13 cadres et membres de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA) - association de lutte contre l’esclavage - à des peines de prison ferme allant de 3 à 15 ans pour « rébellion, usage de la violence, attaque contre les pouvoirs publics, attroupement armé et appartenance à une organisation non reconnue ».

Le 29 juin 2016, des habitants d’un bidonville de Nouakchott, menacés d’expulsion, manifestent de manière spontanée.

Des affrontements surviennent, durant lesquels une dizaine de policiers sont blessés et un véhicule brûlé.

De nombreuses personnes sont alors arrêtées dans le quartier. Dans les jours qui suivent, entre le 30 juin et le 9 juillet, treize militants de l’IRA sont, à leur tour, arrêtés à leur domicile, à leur travail ou en pleine rue.

Aucun d’entre eux n’a organisé ni participé à cette manifestation, qui a dégénéré. Cela n’empêche pas les autorités mauritaniennes de faire porter le chapeau de ces violences à l’IRA et à ses principaux cadres.

Amadou Tidiane Diop (vice-président de l’IRA), Abdallahi Abdou Diop, Abadalli Seck, Moussa Biram et Jemal Bleyil sont condamnés à 15 ans de prison ferme. Balla Touré (chargé des relations extérieures) et Hamady Lehbouss (porte-parole) à 5 ans de prison ferme. Mohamed Daty, Mohamed Jarroulah, Khrtzy Rahel, Ousmane Lô, Ousmane Anne et Ahmaed Hamar Vall à 3 ans de prison ferme.

Ils sont également condamnés à payer une amende d’environ 94 000 euros.

N’acceptons pas cette volonté étatique de réduire à néant l’IRA-Mauritanie. Leurs treize militants doivent être libérés ! Mobilisons-nous en ce sens ! Tous à vos stylos !

Lire la suite :
http://www.acatfrance.fr/actualite/treize-militants-de-lira-mauritanie-injustement-condamnes

Repost 0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 12:57

SUD Rail appelle :

Manifestation de soutien à Alain militant SUD SNCF
Stop à la répression !
Jeudi 6 octobre 2016 à 12h

21, rue d'Alsace
Métro Gare-de-l'Est ou Gare-du-Nord

Devant le tribunal patronal

Et à 13h devant la Gare de l'Est à 13h, pour exiger l'arrêt des sanctions et dire STOP à la répression syndicale !

***
Commuiqué

Stop à la répression !

A la SNCF - comme à la Poste, Air France et ailleurs - le pouvoir continue de déchainer une violente répression anti syndical.

A Lille c'est un militant de Sud Rail qui est visé par sa direction : pour avoir utilisé son droit constitutionnel à faire grève mais également pour avoir utilisé son droit constitutionnel qu'est la liberté d'expression, en répondant en tant que responsable syndical à des questions de journaliste.

Mais l'attaque de la direction de la SNCF contre Alain - étrangement seule personne visée dans un rassemblement réunissant plusieurs centaines de personne - vise à nouveau un représentant syndical.

Il s'agit ni plus ni moins que de terroriser les syndicalistes. D'essayer de les faire taire.

Suivant sans aucun doute les directives données par le gouvernement PS-MEDEF qui contre les décisions de l'inspection du travail fait licencier des délégués syndicaux à Air France et ailleurs, qui fait emprisonner des syndicalistes coupables de défendre l'emploi, et qui fait attaquer à la matraque, à la grenade et au canon les manifestants s'opposant à la Loi Travail.

Ainsi, ce gouvernement radicalisé veut terroriser les syndicalistes pour terroriser l'ensemble des travailleurs et imposer les lois de régressions sociales, la baisse des salaires, la privatisation des entreprises publiques commandités par l'Union Européenne du Capital.

Lire la suite :
https://paris.demosphere.eu/rv/50297

Repost 0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 10:17

Transmis par Interdits de manif, le 27 septembre 2016

Bonjour a toutes et a tous.

Notre initiative intervient dans le contexte de prolongation de l'état d'urgence et de la démocratisation des interdictions de manifester, véritable champ d'expérimentation d'une nouvelle forme de repression.

Notre blog:
https://interditsdemanif.noblogs.org/

Mail :
interditsdemanifs@riseup.net

Il s'agit de mettre en contact les interdits de manif pour permettre de :
- Ne pas être seul-e.
- Construire une réponse collective politique et médiatique a ces interdictions.
- Porter les recours juridiques en commun, avec des avocats s'interessant à la question.
- Aiguiller localement les interdits et proposer des noms d'avocats acceptant l'aide juridictionnelle (pour le référé liberté)

Pour permettre d'agir rapidement et de travailler en bonne intelligence avec les différentes structures (comité, collectif, legal team, caisse de solidarité...), nous prenons un premier contact pour faire connaitre cette initiative.

N'hesitez pas a nous contacter

Repost 0

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil