Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 11:05

En lien avec nos camarades québécois du Collectif Opposé aux Brutalités Policières, nous organisons chaque année à Bordeaux des journées anti-répression.

Du 4 au 19 mars 2016, nous vous invitons à nous retrouver sur divers rendez-vous.

Rencontres, projection, formation, slam, hommage aux victimes et autres concerts, voilà le programme d'un mois dédié à nos libertés pas encore tout à fait perdues, à la solidarité, à la mémoire de ceux morts sous les coups de la police.

Samedi 19 mars - Déambulation - Mur contre l'Oubli
Hommage aux victimes de violences et crimes policiers

Départ 12h - Place Camille Julian

Action non-violente en solidarité avec les familles et leurs proches, rejoignez-nous pour ne pas oublier et dénoncer les crimes policiers. Pour nous souvenir, pour alerter et informer !

Pour la vérité et la justice !
http://atouteslesvictimes.samizdat.net/?page_id=692
https://youtu.be/xlSWWgP28T4
https://youtu.be/hZ9A2a1reP4

En écho depuis Bordeaux avec tous les mouvements anti-répression...

Programme de la semaine contre la brutalité policière - Québec
Du 9 au 15 mars

http://clap33.over-blog.com/2016/03/quebec-9-au-15-mars-semaine-contre-la-brutalite-policiere.html

***

Manifestation Contre les violences policières - Bruxelles
Mardi 15 mars - 18h - Place Fontainas
http://www.stop-repression.be/agenda/15mars/

***
Manifestation parisienne par les familles et collectifs contre les violences policières
Samedi 19 mars - 14h Paris - Gare du Nord
http://paris.demosphere.eu/rv/45222
http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/

***
Observatoire de l'état d'urgence à Toulouse
http://toulouse.etatdurgence.fr/

Le programme détaillé des journées anti-répression :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-du-4-au-19-mars-2016…

--

collectif Contre Les Abus Policiers - Bordeaux [Fr]
http://clap33.over-blog.com/

Pour nous écrire, pour témoigner :
collectif.clap33@gmail.com

Notre manifeste :
http://clap33.over-blog.com/pages/Le_manifeste-1768283.html

Repost 0
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 13:45

Car nous refusons de nous taire et d'être passif-ve-s alors que nos droits fondamentaux sont usés jusqu'à la corde.

Seul un sursaut de la société civile peut encore faire reculer des politiques ultra-sécuritaires.
Venez sans drapeau mais avec toute une batterie... de casseroles !

Aller plus loin dans l'opération "Casseroles"
http://clap33.over-blog.com/2016/02/etat-d-urgence-a-vos-casseroles-faisons-du-bruit-pour-nos-libertes.html

Le 6 février peut-être avez-vous participé au photomaton contre l'état d'urgence. Retrouvez les photos en libre téléchargement !
En couleur :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-etat-d-urgence-casseroles-photomaton-couleur.html

En noir & blanc :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-etat-d-urgence-photomaton-noir-blanc.html

Ce photomaton vous attend lors de nos prochaines mobilisations !

Pour que nos rencontres soient encore plus enrichissantes, toujours solidaires et unitaires, en toute autonomie et autogestion, sans drapeau, rejoignez-NOUS !

Merci de faire suivre dans vos réseaux !

Repost 0
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 11:01

En lien avec nos camarades québécois du Collectif Opposé aux Brutalités Policières, nous organisons chaque année à Bordeaux des journées anti-répression.

Du 4 au 19 mars 2016, nous vous invitons à nous retrouver sur divers rendez-vous.

Rencontres, projection, formation, slam, hommage aux victimes et autres concerts, voilà le programme d'un mois dédié à nos libertés pas encore tout à fait perdues, à la solidarité, à la mémoire de ceux morts sous les coups de la police.

Jeudi 17 mars - Slam scène ouverte à thème « Anti-répression »

19h30 - L'Antidote, café associatif - 13bis rue Elie Gintrac - Bordeaux Victoire - Entrez libres !

Rien à déclamer ? Vos slams mais aussi vos propres textes de rap, chanson, et témoignages sans accessoire ni musique.

Venez contribuer au dé-bâillonnement de la parole publique et populaire qui conteste, dénonce, s'amuse et transmet pour une autre culture de la sécurité et de la répression !

Mais encore ? Venez aussi écouter, acclamer, apprendre, encourager les mots qui comptent !

Bla Bla Bla , Nos voix ne mentent pas !

Le programme détaillé des journées anti-répression :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-du-4-au-19-mars-2016…

--

collectif Contre Les Abus Policiers - Bordeaux [Fr]
http://clap33.over-blog.com/

Pour nous écrire, pour témoigner :
collectif.clap33@gmail.com

Notre manifeste :
http://clap33.over-blog.com/pages/Le_manifeste-1768283.html

Repost 0
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 13:10

Transmis par le Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière

L’état policier, l’austérité de nos libertés !

Les politiques d’austérité touchent l’ensemble de la population, plus particulièrement, et plus durement, les personnes démunies de notre système.

L’austérité est directement due au fait que nos élites politiques travaillent fort pour enrichir des compagnies privées choisies, en échange de financement, services, pression ou marchandage des lobbys…

Les Lois spéciales sur les grèves et le code du travail sont des outils mis en place, soit pour éviter d’investir de l’argent dans les demandes de certains groupes, soit pour aider le patronat à contrôler les moyens de revendications des employé-e-s en restreignant le droit de grève afin de préserver la paix sociale (1).

Plus nos gouvernements coupent dans les fonds destinés à aider la population, plus ils adoptent des lois liberticides, plus ils investissent d’argent en effectifs policiers et en « technologies policières » (2) (ce qui consiste à avoir des plus gros guns, des plus gros chars, pis du gaz en masse) pour être sûr de pouvoir faire respecter leurs lois débiles et répressives.

Nous tendons hélas vers un état policier.

La brutalité policière a plusieurs visages.

La violence physique est sans doute la plus visible et souvent la plus saisissante.

Nous pouvons penser à ce père de famille de Châteauguay sans antécédent criminel, intercepté par la police pour avoir utilisé ses feux de détresse sans motif valable, qui s’est fait asperger de poivre de Cayenne alors qu’il se trouvait dans sa voiture avec ses enfants (3).

Le cas de cet homme est un exemple parmi tant d’autres : rage au volant (4), coude cassé pour une ceinture de sécurité non mise dans un taxi (5), répression politique dans les manifestations (6), Mme Villanueva, qui pleure encore son fils, le cœur rempli d’indignation et de colère (7)...

Rappelons-nous aussi que des agents de police en civil et masqués ont essayé d’infiltrer une manifestation le 18 décembre dernier à Montréal.

Ces agents ont fait preuve d’une grande violence physique et psychologique à l’égard des manifestants-es qui les avaient rapidement découverts, l’un d’eux allant même jusqu’à pointer dangereusement son arme à feu sur certains-es manifestant-e-s.

Fidèle à lui-même, Ian Lafrenière, porc-parole du SPVM, donnera ensuite des informations erronées, jouera avec les mots et mentira pour protéger l’image des policier-e-s de Montréal (8).

Et il ne faudrait surtout pas passer sous silence les 102 personnes afro-américaines tuées par la police au États-Unis seulement en 2015 qui mets en relief le profilage racial sous toute sa forme qui vivent les personnes racisées chez nos voisins du Sud et ici au Nord.

Très souvent, quand il y a relation de pouvoir, il y a abus. Les policier-e-s n’échappent pas à ces relations de pouvoir malsaines.

Les dénonciations d’agressions physiques et sexuelles de la part de flics en service sur des femmes autochtones de Val-D’Or et d’autres villes du Québec illustrent les graves ravages de cette culture de pouvoir et d’abus.

Le directeur général de la SQ tente toutefois de minimiser les faits en affirmant qu’il n’y a pas de crise à Val-D’Or (9).

À cela se rajoute le fait que, l’impunité policière n’est plus à prouver. Un simple regard aux performances du comité de déontologie policière et du Directeur des poursuites criminelles et pénales nous permet de le constater.

Les policier-e-s qui perdent leur emploi sont rares et les incohérences dans l’application des sanctions sont nombreuses, devenant ainsi une invitation au policier-e-s de continuer d’exercer des abus et de la brutalité.

La brutalité policière n’est que la pointe de l’iceberg des procédures abusives de la police, dont tout le monde peut être la cible.

Par le profilage (racial, social, politique), certaines personnes subissent au quotidien harcèlement, intimidation et humiliation de la part des policier-e-s.

Par l’utilisation de règlements municipaux, ce sont des centaines de personnes qui se sont vus brimer leurs droits à la liberté d’expression ; heureusement les victoires contre P6 et 500.1 nous rappellent qu’il est important de ne pas se laisser intimider par ces dits règlements.

Plusieurs actions, graffitis, textes, mises en scène, prouvent l’exaspération que la police provoque chez les gens.

Par exemple, ce mannequin déguisé en police qui a été pendu à un viaduc avec une lettre de suicide le 15 mars 2015.

Dans le cadre de la 20e journée internationale contre la brutalité policière, le COBP vous invite à participer aux différents événements organisés au cour de la semaine contre la brutalité policière.

Un BBQ organisé par IWW Montréal aura lieu le mardi, 15 mars au parc Lafontaine, coin Garnier et Rachel à 17h.

Le lieu est choisi de façon à accueillir les familles et les gens de différents milieux qui souhaitent se joindre à nous pour s’exprimer sur la brutalité et la répression policière.

La journée sera clôturée par la manifestation contre la brutalité policière, qui débutera au même endroit, à 20h. Bienvenue à toutes et à tous !

Le Collectif Opposé à la Brutalité Policière

(1)
https://sitt.wordpress.com/
(2)
http://plus.lapresse.ca/screens/9df1b8e0-5df5-4abb-b937-b573c954d24b%7C_0.html
(3)
http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2015/12/22/006-enquete-policier-chateauguay-poivre-profilage-racial.shtml
(4)
https://cobp.resist.ca/temoignage-de-brutalite-policiere/1448480178
(5)
http://journalmetro.com/local/hochelaga-maisonneuve/901809/7-jours-de-suspension-pour-un-policier-qui-a-casse-le-coude-dune-femme/
(6)
http://liguedesdroits.ca/wp-content/fichiers/rapport_manifestations_repressions_ldl.pdf
(7)
http://journalmetro.com/local/montreal-nord/actualites/903051/lilian-mere-de-fredy-villanueva-tue-par-un-policier-je-ne-peux-pas-pardonner/
(8)
https://cobp.resist.ca/documentation/le-spvm-les-mains-sales-et-ian-lafreni-re-dit-de-la-marde
(9)
http://www.lapresse.ca/actualites/201510/27/01-4914394-il-ny-a-pas-de-crise-a-val-dor-selon-le-dg-de-la-sq.php

Source :
https://cobp.resist.ca/documentation/20e-journ-e-internationale-contre-la-brutalit-polici-re-20th-international-day-against

Repost 0
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 11:13

Plusieurs pistes d’organisations de ces 10 jours sont lancées : organiser chacune de ces journées autour d’une lutte particulière et/ou d’une forme de répression associée.

***
Appel à 10 jours d’autodéfense populaire

Du vendredi 15 au dimanche 24 avril 2016 au Centre Social Autogéré à Toulouse

Depuis presque 5 ans, nous, membres de la CREA (Campagne de Réquisition, d’Entraide et d’Autogestion) réquisitionnons des bâtiments vides privés et publics pour nous loger, nous organiser, vivre selon nos propres besoins et avec nos propres moyens.

Nous refusons de voir une ville se transformer selon les désirs des riches et y voir les intérêts financiers mener la guerre aux pauvres.

Depuis les débuts de nos actions, nous nous opposons aux logiques spéculatives de la misère organisée par les pouvoirs en place et le capitalisme car nous aspirons à vivre dans la dignité ; et c’est sans surprise que nous subissons une répression qui ne fait que s’accroître d’année en année.

Nous savons, comme vous, que ça ne s’arrêtera pas, car nos luttes menacent leurs intérêts et leurs privilèges.

A nos exigences de justice sociale et de dignité, ils répondent par la violence répressive qu’ils justifient à grands coups de discours politiques et de justice bourgeoise.

Et durant toutes ces années, nous n’avons pas été épargné : plus de 80 expulsions, des poursuites judiciaires par dizaines, des coups de pression en tout genre, des coups tout court, des humiliations... C’est donc naturellement que nous nous sentons lié.es à d’autres histoires...

De l’acquittement de Damien Saboudjan, le policier meurtrier d’Amine Bentounsi, aux anciens ouvriers de Goodyear condamnés à de la prison ferme pour avoir défendu leurs emplois ; du maintien des conditions inhumaines des réfugié.es de Calais au racisme décomplexé à l’encontre des habitant.es des quartiers populaires ; du contrôle administratif en tout genre à l’enfermement pur et simple, de la criminalisation du mouvement BDS à l’état d’urgence....

Les rouages de la machine répressive continue à nous broyer et il devient urgent de s’organiser par et pour nous-mêmes.

En conséquence, nous appelons à venir construire un réseau d’auto-défense. Nous mettons en place dix jours, en avril, pour créer des moments de rencontres autour des différentes formes de répression que nous subissons localement mais également nationalement et internationalement.

Dix jours, pour se rencontrer, s’organiser ensemble, s’échanger nos analyses et nos stratégies, construire des outils, créer des réseaux, pour nourrir et intensifier la lutte ici, partout et maintenant, pour être plus fort face à cette répression qui se fait de plus en plus grande.

Il s’agit de construire un front commun, porté par des acteurs/actrices de terrain, qui font face à la répression au quotidien, pour ainsi développer les outils les plus appropriés.

Nous inscrivons cette initiative dans la continuité des rendez-vous précédents auxquels des collectifs ont appelé et auxquelles nous avons participé (comme la journée de soutien aux Inculpés de Villiers-le-Bel l’été dernier...) et c’est dans cet état d’esprit que nous voulons aujourd’hui tenter de construire une réponse commune à la hauteur du problème.

Plusieurs pistes d’organisations de ces 10 jours sont lancées : organiser chacune de ces journées autour d’une lutte particulière et/ou d’une forme de répression associée.

Et des sujets à creuser autour des différentes formes de répression, on n’en manque pas : papiers, frontières, violences policières, logements, réquisitions, galère administrative, traitement des quartiers populaires, violences au travail, plans de licenciement, racisme, islamophobie, rromophobie, incarcérations et enfermements en tout genre, lutte contre le patriarcat, sexisme, homophobie, transphobie, fascisme...

Ce sera également l’occasion de lier nos luttes locales et nos solidarités aux combats anticolonialistes et anti-impérialistes menés par tout les peuples en luttes (Kurdes, Palestiniens...).

Ces dix jours seront aussi l’occasion d’échanger dans la fête, nous prévoyons des concerts les week-ends et des moments conviviaux tout au long de ces journées : cantine populaire, ateliers pour les enfants, ateliers d’échanges de savoirs, scène ouverte...

Une partie des bénéfices iront à la caisse anti-répression de la CREA (qui sert à payer tout les frais inhérents à notre mouvement : amendes, frais d’avocats, administratif, mandats...) et le reste sera partagé entre les organisations présentes qui en ont besoin.

La programmation de ces dix jours n’est pas définie, nous avons appelé chaque collectif et organisation invités à s’impliquer concrètement dans la planification de nouvelles thématiques et initier des activités selon la forme la plus appropriée que l’on trouvera : discussions, ateliers, actions, projections…

Dès leurs retours, un planning va être mis en place que l’on fera suivre au fur et à mesure, jusqu’au programme définitif fin février.

Si vous voulez être à l’initiative d’une activité, envoyez nous par mail le thème, l’heure, une durée et une date.

Nous espérons avoir transmis notre envie et notre motivation !

Tout pour tous !
Pouvoir au Peuple !

***
Mail pour l’organisation de ces 10 jours : antirepcrea2016@riseup.net

Mail de la CREA : creatoulouse@squat.net
Blog : https://creatoulouse.squat.net/
Facebook : Centresocialautogéré-Crea

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 11:56

En lien avec nos camarades québécois du Collectif Opposé aux Brutalités Policières, nous organisons chaque année à Bordeaux des journées anti-répression.

Du 4 au 19 mars 2016, nous vous invitons à nous retrouver sur divers rendez-vous.

Rencontres, projection, formation, slam, hommage aux victimes et autres concerts, voilà le programme d'un mois dédié à nos libertés pas encore tout à fait perdues, à la solidarité, à la mémoire de ceux morts sous les coups de la police.

Jeudi 10 mars - Projection/Débat - "Vérité et Justice pour Hakim Ajimi"
En collaboration avec le groupe projection du Samovar

20h - Le Samovar - 18 rue Camille Sauvageau - Entrez libres !

Autopsie d'un crime policier qui porte en lui tous les stigmates des autres assassinats commis par les forces de l'ordre : racisme, violences, mobilisation des familles...
http://clap33.over-blog.com/tag/crimes%20policiers/

Le programme détaillé des journées anti-répression :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-du-4-au-19-mars-2016…

--

collectif Contre Les Abus Policiers - Bordeaux [Fr]
http://clap33.over-blog.com/

Pour nous écrire, pour témoigner :
collectif.clap33@gmail.com

Notre manifeste :
http://clap33.over-blog.com/pages/Le_manifeste-1768283.html

Repost 0
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 12:49

En lien avec nos camarades québécois du Collectif Opposé aux Brutalités Policières, nous organisons chaque année à Bordeaux des journées anti-répression.

Du 4 au 19 mars 2016, nous vous invitons à nous retrouver sur divers rendez-vous.

Rencontres, projection, formation, slam, hommage aux victimes et autres concerts, voilà le programme d'un mois dédié à nos libertés pas encore tout à fait perdues, à la solidarité, à la mémoire de ceux morts sous les coups de la police.

Samedi 5 mars - Formation Garde A Vue

16h - Le Tchaï Bar - 49 rue du Mirail - Bordeaux - Entrez libres !

Quels sont nos droits en cas d'arrestation ? Quels comportements adopter lors d'une Garde A vue ? Quels en sont les cadres juridiques ?

Nous répondrons ensemble à ces questions et pourrons échanger sur nos expériences autour de cet emprisonnement temporaire.

Le programme détaillé des journées anti-répression :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-du-4-au-19-mars-2016…

--

collectif Contre Les Abus Policiers - Bordeaux [Fr]
http://clap33.over-blog.com/

Pour nous écrire, pour témoigner :
collectif.clap33@gmail.com

Notre manifeste :
http://clap33.over-blog.com/pages/Le_manifeste-1768283.html

Repost 0
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 12:41

Car nous refusons de nous taire et d'être passif-ve-s alors que nos droits fondamentaux sont usés jusqu'à la corde.

Seul un sursaut de la société civile peut encore faire reculer des politiques ultra-sécuritaires.
Venez sans drapeau mais avec toute une batterie... de casseroles !

Aller plus loin dans l'opération "Casseroles"
http://clap33.over-blog.com/2016/02/etat-d-urgence-a-vos-casseroles-faisons-du-bruit-pour-nos-libertes.html

Le 6 février peut-être avez-vous participé au photomaton contre l'état d'urgence. Retrouvez les photos en libre téléchargement !
En couleur :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-etat-d-urgence-casseroles-photomaton-couleur.html

En noir & blanc :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-etat-d-urgence-photomaton-noir-blanc.html

Ce photomaton vous attend lors de nos prochaines mobilisations !

Pour que nos rencontres soient encore plus enrichissantes, toujours solidaires et unitaires, en toute autonomie et autogestion, sans drapeau, rejoignez-NOUS !

Merci de faire suivre dans vos réseaux !

Repost 0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 13:34

Contre l'état d'urgence ! Pour nos libertés ! Bordeaux poursuit sa mobilisation !

Après le rassemblement réussi du 6 février dernier, nous, individu-e-s, collectifs et associations avons décidé de continuer à nous rencontrer et à nous organiser contre l'état d'urgence.

Trois nouveaux rendez-vous sont prévus au mois de mars 2016.

Une réunion préparatoire au prochain rassemblement aura lieu :
Vendredi 4 mars - 20h - Au Samovar
18 rue Camille Sauvageau - Bordeaux

Deux concerts de casseroles à Bordeaux :
Samedi 5 mars
14h30 - Place de La Victoire

Samedi 19 mars
14h - Place Saint- Michel

Venez nombreux/euses à ces rendez-vous sonores et festifs !!!

Le 6 février peut-être avez-vous participé au photomaton contre l'état d'urgence. Retrouvez les photos en libre téléchargement !
En couleur :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-etat-d-urgence-casseroles-photomaton-couleur.html

En noir & blanc :
http://clap33.over-blog.com/2016/02/bordeaux-etat-d-urgence-photomaton-noir-blanc.html

Ce photomaton vous attend lors de nos prochaines mobilisations !

Pour que nos rencontres soient encore plus enrichissantes, toujours solidaires et unitaires, en toute autonomie et autogestion, sans drapeau, rejoignez-NOUS !

Merci de faire suivre dans vos réseaux !

Repost 0
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 14:18

Bonjour,

En lien avec nos camarades québécois du Collectif Opposé aux Brutalités Policières, nous organisons chaque année à Bordeaux des journées anti-répression.

Du 4 au 19 mars 2016, nous vous invitons à nous retrouver sur divers rendez-vous.

Rencontres, projection, formation, slam, hommage aux victimes et autres concerts, voilà le programme d'un mois dédié à nos libertés pas encore tout à fait perdues, à la solidarité, à la mémoire de ceux morts sous les coups de la police.

Les journées dans le détail ci-dessous.

Merci de faire suivre dans vos réseaux.

***
Vendredi 4 mars - Etat d'urgence - Nos droits, ça {p}urge ! Acte VI
20h - Le Samovar - 18 rue Camille Sauvageau

Après le rassemblement du 6 février dernier, la mobilisation contre l'état d'urgence se poursuit. Avec l'envie d'organiser un prochain rassemblement.
Amenez vos idées, vos contacts, pour une réunion conviviale, sans prise de tête et avec matières grises !!!
http://clap33.over-blog.com/tag/etat%20d%27urgence/

****
Samedi 5 mars - Concert de casseroles contre le coup d'état d'urgence - Faisons du bruit pour nos libertés !
14h30 - Place de la Victoire

Car nous refusons de nous taire et d'être passif-ve-s alors que nos droits fondamentaux sont usés jusqu'à la corde.
Seul un sursaut de la société civile peut encore faire reculer des politiques ultra-sécuritaires.
Venez sans drapeau mais avec toute une batterie... de casseroles !
http://clap33.over-blog.com/2016/02/etat-d-urgence-mars-2016-bordeaux-poursuit-sa-mobilisation.html
http://clap33.over-blog.com/2016/02/etat-d-urgence-a-vos-casseroles-faisons-du-bruit-pour-nos-libertes.html

****
Samedi 5 mars - Formation Garde A Vue
16h - Le Tchaï Bar - 49 rue du Mirail - Entrez libres !

Quels sont nos droits en cas d'arrestation ? Quels comportements adopter lors d'une Garde A vue ? Quels en sont les cadres juridiques ?
Nous répondrons ensemble à ces questions et pourrons échanger sur nos expériences autour de cet emprisonnement temporaire.
http://clap33.over-blog.com/pages/Garde_a_vue_Mode_demploi-5014413.html

****
Jeudi 10 mars - Projection/Débat - "Vérité et Justice pour Hakim Ajimi"
En collaboration avec le groupe projection du Samovar
20h - Le Samovar - 18 rue Camille Sauvageau - Entrez libres !

Autopsie d'un crime policier qui porte en lui tous les stigmates des autres assassinats commis par les forces de l'ordre : racisme, violences, mobilisation des familles...
http://clap33.over-blog.com/tag/crimes%20policiers/

****
Jeudi 17 mars - Slam scène ouverte à thème « Anti-répression »
19h30 - L’Antidote, café associatif - 13bis rue Elie Gintrac - Bordeaux Victoire - Entrez libres !

Rien à déclamer ? Vos slams mais aussi vos propres textes de rap, chanson, et témoignages sans accessoire ni musique.

Venez contribuer au dé-bâillonnement de la parole publique et populaire qui conteste, dénonce, s’amuse et transmet pour une autre culture de la sécurité et de la répression !

Mais encore ? Venez aussi écouter, acclamer, apprendre, encourager les mots qui comptent !

Bla Bla Bla , Nos voix ne mentent pas !

****
Samedi 19 mars - Déambulation - Mur contre l'Oubli - Hommage aux victimes de violences et crimes policiers
Départ 12h - Place Camille Julian

Action non-violente en solidarité avec les familles et leurs proches, rejoignez-nous pour ne pas oublier et dénoncer les crimes policiers. Pour nous souvenir, pour alerter et informer !

Pour la vérité et la justice !
http://atouteslesvictimes.samizdat.net/?page_id=692
https://youtu.be/xlSWWgP28T4
https://youtu.be/hZ9A2a1reP4

****
Samedi 19 mars - Concert de casseroles contre le coup d'état d'urgence - Faisons du bruit pour nos libertés !
14h - Place Saint-Michel

Deuxième rendez-vous sonore pour les raisons déclinées plus haut ! Festif, convivial, toujours sans drapeau, toujours motivé-e-s !

****
Samedi 19 mars - Concert solidaire - L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre - O.P.A -
21h -  L’Antidote, café associatif - 13bis rue Elie Gintrac - Bordeaux Victoire - Prix Libre

Triste anniversaire ?

7 ans jour pour jour après son passage à tabac par la police bordelaise et alors que la répression à son encontre suit son cours, m. - porte-plume et porte voix pour O.P.A -  donnera de la voix pour remplir la caisse de solidarité du C.L.A.P33. Amendes, avocats... photocopies, la répression, ça coûte !

C'est la vétérante d'une guerre qui ne dit pas son nom qui vous le chantera, tout en improvisation, tout en électrique !!!
https://youtu.be/TtLI77zxvq8
http://www.opa33.org/gueule-cassee.html

***
En écho depuis Bordeaux avec tous les mouvements anti-répression...

***
Programme de la semaine contre la brutalité policière - Québec
Du 9 au 15 mars
http://clap33.over-blog.com/2016/03/quebec-9-au-15-mars-semaine-contre-la-brutalite-policiere.html

***
Manifestation Contre les violences policières - Bruxelles
Mardi 15 mars
18h - Place Fontainas
http://www.stop-repression.be/agenda/15mars/

***
Manifestation parisienne par les familles et collectifs contre les violences policières
Samedi 19 mars
14h Paris - Gare du Nord
http://paris.demosphere.eu/rv/45222
http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/

***
Observatoire de l’état d’urgence à Toulouse
http://toulouse.etatdurgence.fr/

Ici et là, partout, la solidarité est notre arbre !

Le collectif Contre Les Abus Policiers

--
collectif Contre Les Abus Policiers - Bordeaux [Fr]
http://clap33.over-blog.com/

Pour nous écrire, pour témoigner :
collectif.clap33@gmail.com

Notre manifeste :
http://clap33.over-blog.com/pages/Le_manifeste-1768283.html

Repost 0
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 13:13

24

Transmis par le C.O.B.P. Collectif Opposé à la Brutalité Policière

Programme de la semaine - Québec

9 mars 19h
Projections insurgées : Féminisme et brutalité policière au Café l'artère (7000 avenue du Parc). Contribution Volontaire

10 mars 17h
5@7 pour le lancement de zine du collectif féministe Les Sorcières sur le thème de la brutalité policière et du féminisme. Également le lancement de journal 'État Policier' par le Collectif Opposé à la brutalité policière. Au Yermad 901 boulevard de maisonneuve. Gratuit

11 mars 20h


Show punk avec Peroxyde, Ripcordz, Blame the name, Rat patrol et Idiocrates. Organisé par Vomit production et Bobette production. Au Katacombes 1635 boulevard St-Laurent. 8$

12 mars 22h


Show bénéfice pour la bibliothèque anarchiste Dira avec Action Sédition, Crossbones, Headcase et No Chaser. Organisé par Bobette production. À Fatal@Fattal. 5$ suggéré

13 mars 19h
Projection du film 'Diaz' sur les violences policières lors du contre-sommet du G8 à Gênes en Italie en 2001. Organisé par le collectif Dure Réalité. À la Déferle 1407 rue Valois. Gratuit

14 mars 18h
Conférence 'Témoins de la répression : où en est la CPRP. Au Dira 2033 boulevard St-Laurent. Gratuit

15 mars 17h
BBQ organisé par Iww Montréal. Parc Lafontaine au coin des rues Garnier et Rachel. Gratuit

15 mars 20h
Manifestation annuelle contre la brutalité policière, organisé par le COBP. Au Parc Lafontaine au coin des rues Garnier et Rachel.

Bienvenue à toutes et tous !

Lien vers projections insurgées
Lien vers le collectif Les Sorcières
Lien vers le show du 11 mars
Lien vers le show du 12 mars
Lien vers le collectif Dure Réalité
Lien vers la CPRP
Lien vers Iww Montréal

Source :
https://cobp.resist.ca/documentation/semaine-contre-la-brutalit-polici-re

Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 12:31

Depuis Paris Luttes Info, le 10 février 2016

Face à la répression, à la militarisation des frontières, aux violences policières et aux procédures judiciaires racistes on est tou-te-s No Borders !

Plus de 3 000 personnes ont participé à la journée de lutte du samedi 23 janvier à Calais. La manifestation, partie de la « jungle » pour arriver à la Place d’Arme, a ensuite continué sa route en se rendant au port de Calais au cri de « UK, UK ! NO JUNGLE, NO JUNGLE ! ».

Le cortège a franchi les grillages du port et, malgré les tentatives des flics d’empêcher l’accès aux ferry, une centaine de migrant-e-s ont réussi à en occuper un pendant trois heures.

Le soir une trentaine de personnes ont été arrêtées, beaucoup ont été placées au CRA de Coquelle et relâchées à fur et à mesure.

D’autres ont èté placés en garde à vue, dans ce groupe trois ressortissantes italiennes ont été transférées au CRA de Lesquin (Lille) avec une menace d’OQTF à la fin de leur garde à vue.

Elles ont été libérées au bout de trois jours et l’OQTF retirée par le préfet. Au finale ce sont 8 personnes qui, après être passées en comparution immédiate, attendent le procès du 22 février : six migrants en prison, et deux français sous contrôle judiciaire.

Couper et plier un bout de grillage, occuper un bateau, envahir un port, resister, se révolter n’est pas violent.

La violence, elle est dans la répression des luttes des migrante-e-s, les peines disproportionnées, le traitement discriminatoire de la police et de la justice entre migrants, français-e-s et ressortissant-e-s éuropéen-ne-s, la stigmatisation des migrant-e-s en lutte et des noborders faite par les médias mainstream.

Dans les jets de lacrymogène qui frappent la « jungle » en pleine nuit, dans les charges de la police, dans la considération et le traitement des êtres humains comme « illégaux », dans la criminalisation de celles et ceux qui fuient des guerres dont les Etats Occidentaux sont responsables, dans les contrôles aux frontières, dans le racisme d’Etat qui dernièrement trouve sa pleine démonstration avec les mesures de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, dans les lois discriminatoires dont la France-Pays-Des-Droits-De-L’Homme est spécialiste.

La criminalisation des luttes des migrant-e-s opérée par l’état et les médias s’inscrit dans une stratégie de fracturation et de désolidarisation qui essaye de cibler des boucs émissaires : face à la répression, à la militarisation des frontières, aux violences policières et aux procédures judiciaires racistes on est tou-te-s No Borders !

Pas un pas en arrière !
Refugees Welcome, No Borders No Nations, Tou-te-s libres !

RDV à Paris le 19 février pour une soirée de solidarité aux luttes des migrant-e-s et aux inculpé-é-s du 23 janvier !

RDV à la manifestation de solidarité aux inculpé-é-s du 23 janvier, départ de Belleville à 16h00 !

RDV au Tribunal de Boulogne-sur-Mer le lundi 22 février à 14h00 pour soutenir les copains encore privés de leurs libertés !

***
PROGRAMME

VENDREDI 19 FEVRIER
CNT, 33 Rue des Vignoles
Paris 75020, M2 Avron

18h00
EXPOSITION PHOTO sur Calais et la Chapelle
VIDEOPROJECTIONS sur les luttes de migrant-e-s, la condition des migrant-e-s, les CRA
INFOKIOSQUE

19h00
DISCUSSIONS

20h00
BOUFFE VEGETARIENNE à prix libre

21h00
MUSIQUE
Open Mic
Musique acoustique
DJ set

Source :
https://paris-luttes.info/soiree-antirep-de-soutien-aux-4885

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Agenda - Actions
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 11:41

Pour signer la pétition
https://www.change.org/p/une-urgence-dire-nonaupermisdetuer

Le 15 janvier 2016 la justice a acquitté un policier qui avait tué mon frère d’une balle dans le dos.

Malgré tous les témoignages mettant à mal la version du policier, la cour a tranché en faveur du tueur.

Car "un policier ne tire qu’en situation de légitime défense", expliquait le porte-parole du syndicat policier à la barre. "Vous affirmez quelque chose qui reste à prouver", lui avait rétorqué l’avocat de la famille.

Mais cette garantie risque de disparaître : le Gouvernement souhaite désormais inscrire la présomption de légitime défense pour les policiers dans la loi.

Si cette loi passe, tout policier qui aurait tué une personne serait considéré a priori en situation de légitime défense, sans être inquiété par la justice.

Amine n'avait que 28 ans lorsqu'il a été tué par ce policier, le 21 avril 2012.

On pourrait donc croire que l’inquiétude vient d’une vision biaisée d’une famille endeuillée.

Et pourtant, tous les journalistes en sont témoins : la police, dans cette affaire, a menti, au point où l’avocat général, représentant de l’Etat, a lui-même demandé à ce que l’accusé, Damien Saboundjian, soit condamné.

Le magistrat considérant ce dernier "dangereux", il a demandé à ce que le jury "rende une décision qui ne puisse pas être interprétée comme un permis de tuer". Une première en France.

On pourrait croire aussi qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Car au fond, Amine était un "bon client" pour la légitime défense : il était de ceux qu’on appelle les "délinquants multirécidivistes" qui mériteraient de mourir, pour qui la peine de mort n'a pas été abolie.

Mais les familles des adolescents Zyed et Bouna qui rentraient chez eux après un match de foot en 2005, du retraité Ali Ziri qui rentrait chez lui en voiture en 2007, ou du jeune écolo Rémi Fraisse qui avait rejoint une manifestation en 2014 le savent tout autant que les 15 familles par an (en moyenne !) qui perdent un proche entre les mains de la police en France : délinquant ou pas, le procédé est toujours le même.

Criminalisation de la victime pour trouver une excuse plausible au policier, et détourner l’attention de tous les mensonges et incohérences dans le dossier ; protection et acquittement du tueur.

Nous n’avons pas en France un problème de policiers tués par des citoyens. Nous avons un problème de citoyens tués par la police, en toute impunité. Problème qui a d’ailleurs fait l’objet de deux rapports d’Amnesty International en 5 ans.

Avec les familles Wissam El Yamni, Abdoulaye Camara, Lahoucine Aït Omghar, Amadou Koumé, Mourad Touat et Hocine Bouras, Taghbalout Karim décédées les années suivantes, nous avons décidé de nous unir pour nous donner la force de nous battre, et réclamé une juridiction indépendante pour enquêter sur les morts survenues dans l’exercice de la fonction des agents des forces de l’ordre.

Mais à la place, c’est l’inscription du permis de tuer des policiers dans la loi que le Gouvernement a choisi.

Avec la lutte antiterroriste comme prétexte, la proposition de loi qui risque de passer inaperçue est présentée en conseil des ministres le 3 février. Or si nous voulons donner espoir à ceux qui ne croient plus au slogan des frontons des mairies françaises, nous avons tous le devoir de nous y opposer.

Car un policier qui n’est plus justiciable est une menace pour la démocratie. Et dans une République qui vient d’autoriser le port d’arme hors service, on ose à peine en imaginer les risques.

Nous ne voulons pas que la liste des victimes s’allonge à un rythme encore plus élevé chaque année.

Nous ne voulons pas devenir les monstres que le traumatisme et le déni de justice produisent.

Nous voulons garder espoir en l’Etat de Droit, pour que chaque famille endeuillée puisse un jour voir la Justice.

Nous vous demandons, Mesdames et Messieurs les parlementaires, de voter NON au permis de tuer.

Amal Bentounsi
Collectif Urgence notre police assassine

Twitter : UNPA75

Facebook : Collectif urgence notre police assassine

Repost 0

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil