Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 13:06

 

http://owni.fr/files/2011/09/3545692545_14976580e7_b-300x200.jpg


Une improvisation de l'Orchestre Poétique d'Avant-guerre - O.P.A

A pied, à cheval, en voiture, à vélo,
la police veille au grain,
au grain de peau,
la police nous surveille en vidéo,
en vidéo.

Pas besoin d’être Bardot ou Belmondo,
pas besoin d’être rupin,
monsieur machin,
pour être pris en photo, pour être beau,
en vidéo.

Pas besoin d’être psychopathe ou parano
pour voir des homme bleus partout,
mais c’est pour nous
que la police nous surveille, se méfie,
se fait les crocs.

S’ils savent tout ce que tu es, sans distinguo,
s’ils écoutent tes secrets,
c’est pour t’aider,
te protéger au cas où des dingos,
des déglingos.

Un flic pour chaque habitant, est-ce trop,
vu les dangers qui menacent,
les rapaces,
ceux qui bouffent sur notre dos,
monsieur Sarko ?

Pas délatrice mais tout de même, un  bon tuyau,
je connais un vrai truand,
un chenapan,
qu’on devrait mettre au cachot
et illico.

Simple à dire mais pour la crapule, c’est banco !
C’est lui qui tient la volaille,
et quand on piaille,
il envoie ses c.r.s, ses commandos,
vite fait, promto.

C’est ainsi que l’on terrorise les badauds,
ainsi qu’on nous met en rang,
mais pourtant,
nous pouvons nous lever de rage, en drapeau
nos idéaux.

A pied, à cheval, en voiture, à vélo,
la police veille au grain,
au grain de peau,
la police nous surveille en vidéo,
en vidéo.

l'Orchestre Poétique d'Avant-guerre
http://www.myspace.com/orchestrepoetique

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 08:12

 

http://mediapub2.canalplus.fr/var/cpstreet/storage/images/musique/clips/keny-arkana-marseille/392630-1-fre-FR/keny-arkana-marseille_home_mea1.jpg


Extrait de L'Esquisse 2

PLANQUEZ-VOUS

Matraques et flingues les hyènes sont de sorties
Tolérance zéro les gardes av' se remplissent
t'as pas de faffes
T'as du shit
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
T'as pas de taff
T'as du bif
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Dur charbonneur, revendeur à la sauvette
Y'a les "OUH OUH" planquez vous!
Guetteur en scout ou marchand de fumette
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Pas de carte de séjour
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Tu traines en bas tout les jours
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !


REFRAIN
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
La police traine dans le secteur
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
La police traine dans le secteur

Cousins cousines, pied de biche organisé
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Squatteur anarchiste ou marginalisé
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Occupations illégales
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Combat hors des syndicats
Y'a les "OUH OUH" planquez vous!
Vie à la vibe dans l'ombre est hors la loi
Y'a les "OUH OUH" planquez vous!
Pister de longues heures juste en bas de chez toi
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Escaliers où on fume
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Recherché ou en fugue
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !


REFRAIN
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
La police traine dans le secteur
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
La police traine dans le secteur

Tout le monde se couche, apéro dans la rue
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
T'es fatigué t'as la tête dans la brume
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Ptite bouteille entre potes
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Tu prend l'air, t'es en fraude
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
T'as pas baissé ton froc

Jeunes de quartiers ghetto-résidants
Aujourd'hui Sarko est président
Répression officielle
Y'a les "OUH OUH" planquez vous!
Tu vis dans la misère
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Manifestants cagoulés dans la ville
Manifestants cagoulés dans la ville
Ciel Molotov éclairé dans la nuit
Ciel Molotov éclairé dans la nuit
Porte une cause légitime
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Matraque fait des victimes
Y'a les "OUH OUH" planquez vous !
Ils sont couvert par l'état et sa mafia (attention la police est là !)
But prévention: c'est répression à tout va (attention la police est là !)
Ils n'hésitent plus à tirer (attention la police est là !)
Trop d'abus policiers
Sarko est à la tête de l'état !


REFRAIN
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Attention la police est là !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Y'a les (clic clic) planquez vous !
Sarko est à la t^te de l'état !

(Merci à Damishou pour cettes paroles)

Site de Keny Arkana :
http://www.keny-arkana.com/

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 15:20

 

http://www.acontresens.com/contrepoints/vlb/photo.jpg
Transmis depuis A Contre Sens

Le 17 septembre 2011

Vengeance d’État : Villiers-le-Bel, des révoltes aux procès

Trois semaines avant l’ouverture du procès en appel des tireurs présumés de Villiers-le-Bel, condamnés en juillet 2010 à des peines de 3 à 15 ans de prison ferme, et à l’occasion de la sortie de l’ouvrage Vengeance d’État. Villiers-le-Bel, des révoltes aux procès [1], nous publions une partie de l’introduction de cet ouvrage, ainsi que plusieurs documents (des appels à la délation anonyme, l’ordonnance d’accusation, des photographies du procès).
Lire ici :
http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_25_iprod_511-Vengeance-d-Etat-Villiers-le-Bel-des-revoltes-aux-proces.html

Le procès en appel s’ouvre le 4 octobre 2011. Ce livre a un but politique immédiat, il a été écrit pour appeler à la libé­ration des inculpés de Villiers-le-Bel. Nous relayons ici la pétition « Liberté pour les cinq de Villiers-le-Bel », lancée en juillet 2010 et soutenue par le collectif Respect-Vérité-Justice, car « cette révolte populaire était une réponse au quadrillage du quartier par plus de 600 policiers après la mort de deux jeu­nes tués par une voiture de police. Nous dénonçons ce verdict inique fondé sur un témoignage sous X. [...] Nous demandons [...] la libération des cinq condamnés pour l’exemple. »
Voir et signer la pétition :
http://clap33.over-blog.com/article-petition-liberte-pour-les-cinq-de-villiers-le-bel-54364392.html

LIBERTÉ POUR TOUS !

Extraits de l’introduction de l’ouvrage :

« Le 25 novembre 2007, à Villiers-le-Bel, deux adolescents, Lakhamy Samoura et Moushin Sehhouli, meurent. Leur moto a été violemment percutée par une voiture de police. Refusant la version officielle d’un « accident », les habitants descendent dans la rue. Les premiers affrontements éclatent lorsque la nuit tombe. La révolte du quartier dure plusieurs nuits, pendant lesquelles la police est tenue en échec. La vengeance de l’État s’exercera quant à elle pendant de longues années.

En février 2008, les forces de l’ordre organisent une grande descente à Villiers-le-Bel, procédant à de très nombreuses arres­tations. S’ensuit alors une succession d’affaires judiciaires, dont un procès en juillet 2009 pour « jets de pierre ». Mais le gouver­nement veut frapper plus fort. Il lui faut encore réaffirmer son autorité, quitte à punir des boucs émissaires au cours d’un procès exemplaire. Il a besoin de rappeler à l’ensemble de la population, mais plus particulièrement aux habitants des quartiers populai­res, que la moindre velléité de révolte sera étouffée par tous les moyens qu’il a à sa disposition.

Le 21 juin 2010 s’ouvre le procès en cour d’assises des tireurs présumés de Villiers-le-Bel. Cinq inculpés se retrouvent dans les engrenages de la machine à broyer judiciaire. Alors qu’aucune preuve matérielle n’étaye l’accusation, Abderrahmane Kamara, Adama Kamara, Maka Kanté, Samuel Lambalamba et Ibrahima Sow risquent la perpétuité pour « tentatives d’homicides volon­taires au préjudice de fonctionnaires de police dans l’exercice de leur fonction et ce, en bande organisée ». Pour combler l’absence de preuves, la Justice et la police ont lancé un appel à la déla­tion avec promesse de rémunération. Les témoignages anonymes ainsi récoltés constitueront un des seuls éléments à charge dans un procès qui s’annonce comme une farce tragique.

Tout au long du procès, la seule parole qui sera entendue sera celle des forces de l’ordre, des avocats généraux et des « experts », à la fois représentants et garants d’une organisation sociale qu’il est impensable de transgresser. La présidente sait de quel côté elle doit se tenir et quel est son rôle dans ce système bien huilé qui n’a que faire de comprendre et de rétablir les faits, puisque son but premier est de discipliner et de maintenir l’ordre. Lorsqu’on se penche de près sur son fonctionnement, on s’aper­çoit que la Justice n’est qu’une façade, une institution qui sous des apparences de neutralité est en réalité soumise aux impératifs politiques et sociaux du pouvoir. On nous dit que la Justice est là pour faire respecter les lois, présentées comme la garantie de plus de liberté. Le droit est érigé en valeur suprême, il nous est présenté comme un rempart contre la tyrannie et se voit chargé de réglementer la sauvagerie qui serait inhérente à la nature humai­ne. Le droit devient incontournable, incontestable, dépassionné, œuvrant pour l’intérêt commun alors qu’il est avant tout l’arme des puissants pour garantir et reproduire leurs intérêts.

L’État s’est dit scandalisé des blessures – pour la plupart légè­res – infligées à ses forces de l’ordre lors des révoltes, alors que les quelques tirs ayant atteint ses fonctionnaires étaient des tirs de plomb. Les morts imputables aux techniques policières, que certains considèrent encore comme de simples « bavures », ne sont quant à elles jamais perçues par le gouvernement comme étant scandaleuses. Pour satisfaire aux exigences du pouvoir politique, la Justice s’empressera alors de blanchir les policiers impliqués dans la mort de Lakhamy et Moushin, tandis qu’elle s’acharnera sur les habitants de Villiers-le-Bel pour montrer que la police est intouchable. À la sortie d’une audience, Mathieu Rigouste livre ses impressions sur le procès : « Ce qui est en jeu, c’est le maintien de la cohésion dans l’appareil de pouvoir. Il y a une contradiction interne dans les appareils répressifs – la police et l’armée – qui oblige le pouvoir à leur fabriquer une légitimité pour ne pas que leurs agents le lâchent et se retournent contre lui. Le pouvoir travaille donc en permanence à ce que la police soit dissociée du peuple, à ce qu’elle ait l’impression que le peuple est forcément contre elle et que le seul moyen pour elle d’être protégée c’est de rester groupée autour du bloc de pouvoir. C’est ce qui se joue là. On veut s’assurer qu’il n’y aura pas de rupture de rang dans la police, donc on met en place une sorte de sacrifice, on sert sur un plateau un bouc émissaire qu’on purge publiquement pour célébrer le règne et la cohésion de l’appareil de répression. »

Depuis la crise des années 1970, l’État s’est en effet doté d’outils répressifs supplémentaires, avec une accélération nota­ble durant la dernière décennie. Tout d’abord en hommes, en moyens, en armement, en création de fichiers interconnectés, mais aussi en promulguant toujours plus de lois qui laissent les mains libres aux dépositaires de l’autorité publique, qui crimi­nalisent toujours plus de comportements, qui allongent inexora­blement les peines et qui envoient toujours plus de personnes en prison. Villiers-le-Bel, comme d’autres villes, est un laboratoire pour l’État, où il peut tester l’efficacité de ses dispositifs et les perfectionner. Le procès des tireurs présumés participe de cette logique sécuritaire qui vise à contrôler les populations en catégo­risant, sanctionnant et condamnant sur la base d’une légalité qu’il nous est interdit de contester.

Ceux qui se déclarent outrés par la haine que partagent de nom­breuses personnes envers les forces de l’ordre ne cherchent jamais à en comprendre les raisons. Si des affrontements avec la police ont eu lieu à Villiers-le-Bel en novembre 2007, c’est évidemment parce que deux adolescents de la ville sont morts, parce que les autorités ont répondu par le mensonge, le mépris et la provoca­tion. Mais c’est aussi parce que ces morts se sont produites dans un contexte de chômage de masse et de relations tendues entre habitants et police. Cette situation n’est pas spécifique à Villiers-le-Bel, mais se retrouve dans la plupart des quartiers populaires, où la seule réponse que l’État donne à la précarité qu’il organise est le renforcement de la présence policière. Lorsque l’on vient d’une cité où l’on subit quotidiennement les contrôles au faciès, parfois plusieurs fois par jour, lorsque l’on côtoie des policiers méprisants, insultants et agressifs, qui jouissent d’une impunité totale, rien d’étonnant à ce que la colère éclate.

(...)

Ce livre a pour ambition de réhabiliter tous les révoltés de Villiers-le-Bel, arrêtés ou non par la police, condamnés ou non par la Justice. Il vise non seulement à dénoncer la réalité quotidienne du quadrillage policier des banlieues, mais également à mettre en évidence le fonctionnement et les méthodes du modèle de justice de classe et de race en vigueur en France. Nous ne cherchons pas à retracer avec exactitude le déroulement des révoltes, puisque nous n’y étions pas. Nous ne cherchons pas non plus à savoir qui a tiré sur les forces de l’ordre, car nous trouvons qu’il y a déjà bien assez de juges comme ça. Si nous avons choisi de centrer notre récit sur les différentes procédures judiciaires, c’est parce que nous reconnaissons au moins un mérite à ces procès : celui de révéler à quel point le système judiciaire ne laisse aucune chance à ceux qui sont trop pauvres et trop noirs. Ce procès trouve un écho parfait chez tous ceux qui croient au fantasme angoissant des « jeunes de banlieue » et des « immigrés ». À ceux qui refusent de croire aux chimères égalitaires de la France et qui tentent de dénoncer les mesures répressives à leur encontre, la Justice fait une promesse : la présomption d’innocence ne s’appliquera pas à eux. Ils seront envoyés croupir en prison où ils pourront hurler tant qu’ils le veu­lent leur révolte, les hauts murs étoufferont leurs cris.

(...) Comme le titre de ce livre l’indique, nous considérons que le procès des tireurs présumés est en réalité, mal­gré les dénis multiples du gouvernement et de la Justice, le moyen pour l’État d’assouvir sa vengeance contre une population qui s’est retournée contre lui et qui a échappé, au moins pour quelques heures, à son contrôle. »

Documents

- arrêt de la chambre d'instruction du 13 octobre 2009 (ordonnance d'accusation)
http://www.acontresens.com/contrepoints/vlb/arret_chambre_instruction_13-10-2009.pdf

- photos et appels à délation
http://www.acontresens.com/contrepoints/vlb/photos.zip

Source :
http://www.acontresens.com/contrepoints/societe/47.html

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 13:00

 

http://files.avocats.fr/member/cecilerodriguez/32704C40-85CF-4BBC-9EF8-0712ED9810FC.image_400.jpg
Transmis par Adeline le 18 septembre 2011

Le Collectif d'Actions, de Soutien et de Solidarité aux personnes Sans-paPIERs – CASSS-paPIERs et la Coordination Bretagne/Pays de la Loire solidaire des personnes immigrées vous proposent …

… un document pas trop long mais plein de détails utiles et pratiques pour contrer la politique de fermeture des frontières et pour la régularisation de tou-te-s les personnes sans-papiers.

Le DROIT des ÉTRANGE-RE-S

pour tou.te.s : militant.e.s, travailleur.euse.s sociaux, individu.e.s subissant ou refusant les lois liberticides et injustes …

L’entrée, l'asile, le séjour, l'éloignement, la nationalité, le droit communautaire, et un lexique pour les mots barbares

Dernière mise à jour : Septembre 2011

Ce document prend en compte les récentes lois Besson

A lire et télécharger ici :
http://www.cassspapier.gwiad.org/doc/legi/LeDroitDesEtranger-e-sPourTou-t-e-s_CASSS-paPIERs_Juil-2011.pdf

Source Cass paPIERS :
http://www.cassspapier.gwiad.org/

Repost 0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:31

 

http://www.libetoulouse.fr/.a/6a00e54ef84dfa88340154353c4b53970c-320wi

 

Pioché sur TV Bruits

Le 10 septembre 2011

Captation de la Remise du « prix P.A.P.O.N » ( Prix Attribué Pour Obéissance Notoire)

Durée : 36’

VOIR LA VIDEO :
http://www.tvbruits.org/spip.php?article1742

Quelques informations sur la cérémonie :

L’ Association pour l’Art et l’Expression Libres (A.A.E.L), avec le soutien de nombreuses organisations a organisé le jeudi 8 septembre 2011, à Toulouse, une cérémonie au cours de laquelle un jury remettra le « prix P.A.P.O.N » au Préfet de la République qui, sur directives gouvernementales, a procédé au plus grand nombre d’expulsions de sans papiers !

Afin d’être parfaitement équitables, et que tous les Préfets de la République aient leur chance, une distinction a été faite entre le territoire métropolitain et les départements et territoires d’outre mer. Un certain nombre d’accessits ont également pu être décerné aux fonctionnaires préfectoraux pour leur zèle dans ces expulsions.

Il ne s’agit évidemment pas de faire des assimilations abusives avec des évènements passés, mais de clairement "tirer la sonnette d’alarme", une fois encore, sur des pratiques scandaleuses dont on sait à quoi elles peuvent conduire.

Le gouvernement a, ces dernières années, engagé une chasse sans merci contre des hommes, femmes et enfants… Ainsi il n’est pas de jour sans que l’on n’arrête dans la rue, l’on piège aux guichets des préfectures, l’on sépare des familles, l’on détruise des vies et des avenirs en enfermant, jugeant, embarquant, souvent manu militari, dans des bateaux des avions…

Des fonctionnaires de la République, n’écoutant que les ordres et la voix de leur maître, contribuent, par leur servilité et leur zèle, à cette politique inqualifiable… au premier rang de ces serviteurs, nos "héroïques" préfets, assistés de leurs directeurs de services.

Il n’était que temps de leur rendre l’hommage qu’ils méritent !

La cérémonie s’est déroulée, comme il se doit, au Monument de la Résistance de Toulouse

en présence de citoyennes et citoyens

afin que chacune et chacun soient témoins de leurs exploits.

Les soutiens à la cérémonie

Avec le soutien de Réseau Education sans frontières 31, La Cimade, Ligue des droits de l’homme Toulouse et Colomiers - REFI M-P - CLIC : Cercle des voisins du Centre de rétention de Cornebarrieu - Confédération syndicale des familles de haute Garonne - RESF 31, - La Case de santé- Le réseau du coin- Brancaléone - L’oeil du silence - SINAVI - COUAC- Comité de soutien aux faucheuses et Faucheurs Volontaires du 31 - Collectif anti-OGM 31 - Alter Echos- EELV 31 et Midi-Pyrénées - CNT Toulouse - - Aget FSE - A.L - SOS Racisme Toulouse - Le cri 31 - La Maison du Gabon - Tournefeuille sans papiers - Fonsorbes sans papiers - Sans papiers de Cugnaux -

Source :
http://www.tvbruits.org/spip.php?article1742

 

Repost 0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 08:23

 

http://ulule.me/projects/4/4/0/2044/Spirale_jpg_640x360_crop_upscale_q85.jpg

 

Pioché sur Détentions et Rétentions Carcérales

Le 1er septembre 2011

ça y est !!! La somme a été atteinte !!!

Merci pour votre soutien qui nous accompagne sur cette longue route.

L'équipe de "Des Vies en Spirales"

******
Vous saurez tout sur ce documentaire grâce à mon précédent billet :
http://detentions.wordpress.com/2011/05/31/des-vies-en-spirales-projet-de-film-documentaire-besoin-de-soutien/

Mais aussi grâce à la page facebook dédiée à ce fil :
http://www.facebook.com/pages/Des-Vies-en-Spirale/175757445813353?sk=wall

Autour de 5 personnes étrangères qui ont connu la prison, Valérie Osouf souhaite expliciter comment les étrangers en France connaissent la double peine. Au delà de l’incarcération, les personnes étrangères peuvent perdre leur titre de séjour en prison ou se voir expulsées en dépit des attaches familiales et amicales qu’elles ont en France.

Dans ce documentaire, la parole des témoins reste première. Des chercheurs et politiques viennent compléter cette parole sensible et vive. L’ensemble de ces entretiens vise à décrypter  les liens ténus entre trois institutions : Police, Justice, Prison.

Source :
http://detentions.wordpress.com/

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 14:33


http://img51.imageshack.us/img51/3707/asstouche0ym.jpg


Extrait de l'album "Touche d'Espoir"

Etat Policier

Les crimes policiers ou bavures policières
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Suites inconnues pour 80% d'affaires
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Condamnez vos assassins
Si vous ne voulez pas la guerre
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Si c'est moi de prendre le micro
Laissez-moi m'exprimer ainsi :

Shoot, shoot, le rythme suit sa route
Tu connais la stoire-hi
Plus de doute le posse ASSASSIN
Fait partie des gens qu'on écoute
Des crews qu'on redoute
Mis sur écoute
Les RGs sont sur ma route
Vu qu'on ouvre notre gueule
Quand l'Etat français assassine
On ne laisse pas passer le crime
Non on ne laisse pas passer le crime
Si je laisse passer le crime d'hier
Demain, ça sera des larmes sur les joues de ma mère
Mes mains, se positionnent sur la feuille
Même un jour de deuil
Le terrain est hostile
A mon style

Ecrivain ASSASSIN
J'ai écrit "l'état assassine" avec un goût amer
L'état policier n'a pas épargné la vie de Bouziane Abdel Kader
Ni celle de Jawad Zaouiya, paix à leur famille
Et justice pour ces cas, que la lumire brille
Même si le rap est bastonné sur des radios nationales
Que la plupart des groupes vendent
Leur putain d'âme au cheytan
On sait pourquoi on est dans le HipHop depuis tant d'années
Pour que ceux qui n'ont pas de voix
Puissent être entendus et respectés

Les crimes policiers ou bavures policières
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Suites inconnues pour 80% d'affaires
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Condamnez vos assassins
Si vous ne voulez pas la guerre
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Crois-moi ! La liste est longue, trop longue
Pour qu'on nous plombe
Trop de larmes coulent sur les tombes
D'innocents en grand nombre
Et le pire c'est que ça se passe comme ça dans tous pays
Trop de crimes impunis, tortures et sodomies
Dans les commissariats de notre rpublique
Ou de leur dictature
Je m'implique
Même si dans le paysage je représente la rature
Toi tu seras toujours l'ordure
Qui s'est cru au-dessus des lois ?
Ton uniforme n'est pas une armure
Crois-moi !
On ne va pas laisser passer en France
Pays des droits de l'Homme
Des mises l'amende comme dans le tiers monde
Par des bâtards sous toutes leurs formes
Murderer, sous toutes leurs formes
Killa, killa sous toutes leurs formes

Les crimes policiers ou bavures policières
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Suites inconnues pour 80% d'affaires
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Condamnez vos assassins
Si vous ne voulez pas la guerre
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Pour les familles
C'est dramatique
Tragique
Pour notre rpublique
Antidémocratique
Quand la justice
Se mêle au trafic
Hit sur hit
Je décapite l'élite
Procureurs et magistrats
Se mêlent dans les coups de l'état
Mais dans l'affaire Laffage
Personne n'oublie Malika !
Vous voulez qu'on respecte
Votre état policier ?
Alors que le policier Hiblot
Sois jugé pour ce qu'il est
Qu'on arrête de nous tirer dessus comme du gibier
Arrêtez vos coups de pression
Pendant vos contrôles d'identité
Arrtez de nous contrôler
Quand on a rien se reprocher
Si vous vous emmerdez
Quand vous patrouillez
Changez de métier !

Les crimes policiers ou bavures policières
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Suites inconnues pour 80% d'affaires
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !
Condamnez vos assassins
Si vous ne voulez pas la guerre
Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !


ASSASSIN

Repost 0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 11:42

 

http://fragmentdetags.files.wordpress.com/2010/09/police-ecole-justice-complices.jpg
Transmis par Céline

Depuis Rebellyon, le 24 juillet 2011

Cela nous avait échappé... Voici un reportage d’Envoyé Spécial, l’émission de France 2 portant en partie sur la manière dont les policiers peuvent porter plainte facilement à Lyon, et gagner quasiment toujours !

Avec en guest-star, l’avocat officiel de la police lyonnaise, Versini [1], payé par nos impôts.

Il avait notamment été croqué dans l’un des nombreux comptes-rendus de comparution immédiate.


La police ne paye pas - outrage et rebellion par webgratuit


[1] Ce dernier, sur le site de son cabinet d’avocat met en avant un texte de sa main daté de 2002 où il explique pourquoi il défend les policiers, ça vaut le détour :

Dès lors, il importe que la Justice de notre pays non seulement se montre drastique au niveau pénal à l’encontre des personnes qui n’ont que mépris, dédain, haine, lazzi et invectives pour ceux et celles qui ont pour mission d’assurer le maintien de l’Ordre Public et la sécurité publique ; mais aussi fasse montre de fermeté au niveau civil à l’encontre de ces mêmes individus pour qu’au travers des dommages-intérêts alloués il soit ainsi démontré que toute atteinte à l’intégrité des fonctionnaires de Police et des militaires de la Gendarmerie ainsi que toute atteinte à l’honneur, à la respectabilité et à l’institution elle même engendre un légitime dédommagement.

****
Vous pouvez voir le documentaire entier, intitulé « Police, quel respect pour l’uniforme » : première partie et deuxième partie :


Source :
http://rebellyon.info/Un-reportage-eclairant-sur-les.html

Repost 0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 09:15

 

http://www.buzzinfos.org/wp-content/uploads/2011/02/les-vendredis-de-la-liberte.jpg
Transmis par S.

Micro-trottoir dans le cadre de la venue de Monsieur Jean-Claude Vitran de la Ligue des Droits de l'Homme, Samedi 21 Mai pour donner la conférence "Justice et Libertés en Question" lors de la journée de soutien aux prévenus dans l'affaire de la manifestation du 28 Octobre 2010 qui a dégénéré (voir la vidéo 8+1=293 000 qui explique les faits au travers des témoignages de citoyens et d'avocats).

Repost 0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 13:35

 

http://www.ldh-toulon.net/local/cache-vignettes/L349xH231/severin_millet-e1da3.gif
La « révolution de papier » ne veut plus ficher les enfants

LE FICHAGE DES ENFANTS EN FRANCE EST SUPPRIME :
 
LES FICHEURS SONT JUGES !

Nous sommes en mars 2048...
 
Il s'agit de la sympathique et édifiante saynète de théâtre, écrite et jouée par la compagnie NAJE, pour le Collectif National de Résistance à Base-Elèves lors de sa 5ème Rencontre nationale publique à Paris du 7 mai 2011.
 
Vous trouverez sur ce lien la petite vidéo de 14 mn, de ce spectacle distrayant et instructif :
http://retraitbaseeleves.wordpress.com/2011/05/12/revolution-de-papier/
 



  Elle est sans droit et sa projection peut être reprise et servir à toute introduction à un débat organisé sur le fichage.

- Elle donne envie de commencer, ou de continuer, à résister ! !

Merci à la Compagnie NAJE, et à Jérôme Thorel pour une prise d'image et de son aussi réussie, dans les conditions peu adaptées de la salle de la Bourse du Travail.

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 12:46



Transmis par Hacktivismes

Voici une version actualisée du guide juridique pour les manifestantEs.

Des modifications seront à effectuer dès juin en raison notamment de la loi sur la garde à vue et celle sur l'immigration...

Guide juridique A4 mai 2011
https://mensch.coop/files/1589/Guide%20juridique%20mai%202011%20A4.pdf

Guide juridique mai 2011 livret A5
https://mensch.coop/files/1589/Guide%20juridique%20mai%202011%20livret%20A5.pdf

Pense-bête juridique mai 2011
https://mensch.coop/files/1589/Pense-b%C3%AAte%20juridique%20mai%202011.pdf

Source :
Résistons Ensemble
http://resistons.lautre.net/

Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 12:54

 

http://audioblog.arteradio.com/images/podcast/audioblogs.png

Transmis par Gérard

Dans l'émission de lundi 11 Avril, Mégacombi sert les vils pour sécuriser ses auditeurs !

- La description des multiples articles de la dernière loi sécuritaire (ar Gribish).

- Interview de Christine, prisonnière politique, actuellement enfermée pour s'être battu contre cette loi et ses défenseurs (par Chris).

- Reportage avec des hippies descendus de leur montagne pour dénoncer la loi dans la ville (par Combi). Le campement de la liberté est toujours à la croix rousse, plus d'infos ici.

- Mix Article 32 ter A (par Noise Hunter).

Et pendant ce temps là, les derniers exploits de l'armée française dans le journal d'El kobri, le mixe electro hip hop de Chico du tartre notre DJ résident, la suite des aventures de nos détectives radiophoniques à la poursuite du pyromane du val de Saône...

Et un agenda...

Et un peu de poésie...

et quelques jingles aussi

A entendre ici :
http://audioblog.arteradio.com//MegaCombi/frontUser.do?method=getHomePage

Repost 0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 09:15

 

http://img2.generation-nt.com/verichip-implant-rfid_09029B025800079623.jpg

Transmis depuis Infozone

"RFID LA POLICE TOTALE" : nanotechnologies et société de surveillance.

Là où de la marchandise et/ou des sujets circulent, on doit pouvoir localiser et repérer en tous temps et tous lieux ces objets singuliers. Traçabilité totale. Tel est le nom du fantasme d'une société transparente, intégralement lisible à elle-même, sans invisibilité. RFID, l'âge du mouchard électronique ou comment avoir le contrôle dans la peau.

Comme tout mouchard, il est immensément hostile puisqu'absolument incompatible avec l'opacité nécessaire à toute vie réelle.

RFID. CQFD. Ce qu'il faut détruire.

*************


Subterfuge & Pièces et Main d’oeuvre présentent RFID : la police totale.
un film de 28 minutes contre la tyrannie technologique et l’avènement de la société de contrainte.

Au sens premier depuis le XIIIe siècle, la police est le gouvernement de la cité - gestion et discipline, exercice du pouvoir politique - avant de désigner l’organisation rationnelle de l’ordre public.

Peu de gens encore, hors des laboratoires, des services vétérinaires et de logistique, connaissent les RFID (Radio Frequency Identification), aussi nommées "étiquettes électroniques", "intelligentes", "smart tags", "transpondeurs", "puces à radiofréquences", "puces sans contact".

Ces mouchards nés durant la seconde guerre mondiale supplantent désormais les codes-barres dans les objets de consommation et sont implantés dans les animaux, les titres de transport et d’identité, les livres des bibliothèques, les arbres des villes, toutes choses de proche en proche, et même de plus en plus d’êtres humains.

Sans les nanotechnologies, qui permettent de réduire leur taille et leur prix, les puces RFID n’infesteraient pas nos vies et IBM ne pourrait pas proposer aux décideurs son programme de puçage généralisé de tout et de tous (des espaces "naturels" aux décors urbains, des marchandises aux infrastructures d’énergie, de transports et aux services, de santé, d’éducation, des animaux aux humains) baptisé "planète intelligente".

Voici venu le temps du marquage électronique, universel et obligatoire. Bientôt il sera criminel d’extraire de son corps sa puce d’identité.

Avez-vous quelque chose à vous reprocher ?

La suite - Article de PMO :
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?article66

Repost 0

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil