Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 16:32

Le 4 janvier 2016

Un jeune homme de 24 ans s'était pendu avec un drap aux barreaux de la fenêtre de sa cellule, à la maison d'arrêt de Bordeaux-Gradignan...

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné jeudi la France pour le suicide d'un détenu en 2008 à la maison d'arrêt de Bordeaux-Gradignan. La Cour estime que les autorités auraient dû faire preuve de plus de vigilance pour protéger ce détenu fragile.

L'homme, un Turc de 24 ans, s'était pendu avec un drap aux barreaux de la fenêtre de sa cellule, 12 jours après son placement en détention provisoire pour des faits présumés de violence sur deux victimes.

Le père du défunt avait saisi la justice française pour obtenir une indemnisation, en vain.

Il n'avait pas fait l'objet de contrôle médical lors de son arrivée en prison

La CEDH lui a donné raison. Dans son arrêt, la Cour a notamment observé que le jeune homme n'avait pas fait l'objet d'un contrôle médical lors de son arrivée en prison, et ce alors que le juge d'instruction en charge de son dossier avait signalé aux autorités pénitentiaires sa fragilité, et préconisé pour lui une surveillance particulière.

La Cour a ordonné à la France de verser 20.000 euros au père du défunt, au titre du dédommagement moral.

Cet arrêt n'est toutefois pas définitif : les autorités ont trois mois pour demander un nouvel examen du dossier, ce que la Cour n'est toutefois pas tenue de leur accorder.

En juillet 2012, la France avait déjà fait l'objet d'une condamnation similaire, pour le suicide d'un détenu fragile et polytoxicomane, en 1999 à la prison de la Santé à Paris.

Source :
http://www.20minutes.fr/bordeaux/1780199-20160204-bordeaux-cour-europeenne-condamne-france-suicide-detenu

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 18:23

Transmis par RESF33

La place d'un lycéen n'est pas dans un CRA.

Mardi 2 février 2016 :

Après un refus d'embarquement ce matin Aurel est revenu au Centre de Rétention Administratif (CRA).

Lundi 1er février 2016 :

Aurel, lycéen de 20 ans, arrivé en France à l'âge de 16 ans, est retenu depuis le 29 janvier au Centre de Rétention de Bordeaux.

Il ne peut plus poursuivre ses études à Poitiers avec ses camarades de classe.

Il est venu en France pour étudier, se construire un avenir professionnel ; l'Etat français l'accueille puis en fait un sans-papier en lui refusant un titre de séjour à sa majorité !

Vendredi 29 février 2016 :

Dans l'après-midi du vendredi 29 janvier 2016, il est contrôlé : l'Etat français l'enferme parce qu'il n'a pas de titre et lui confisque son passeport en attendant de l'expulser.

Pourquoi ce changement d'attitude envers ce jeune, dont le seul objectif est de s'en sortir ?

Messieurs et mesdames les représentants de l'Etat français, nous vous demandons de libérer ce lycéen, d'annuler son obligation de quitter le territoire (OQTF) et lui permettre de poursuivre ses ambitions, son rêve en France."

Il y a urgence …

N'hésitez pas à faire connaître cette situation, à écrire/téléphoner aux éluEs, députéEs, ministres voire M. le président de la République.


L'espace détente du Centre de Rétention Administrative au sous-sol du commissariat central (d'après cliché de David Delaporte/Cimade).

Mercredi 3 février à 11h : manifestation des lycéens devant la préfecture de Poitiers.

Jeudi 4 février : si le jeune homme passe au tribunal à Bordeaux, soyez prêts à un rassemblement devant le tribunal. Merci par avance

Yolande Marion, pour le RESF 33

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 11:23

Le 7 septembre 2015

Depuis début juillet, certains stationnements sont considérés comme "très gênants" et sont passibles d'une amende de 135 euros, contre 35 euros auparavant.

Vous avez peut-être reçu récemment une amende de 135 euros à votre domicile pour "stationnement très gênant". Une erreur de la police ? Pas du tout. Juste un décret publié le 4 juillet au Journal Officiel le 4 juillet qui réforme le code de la route.

Le texte définit le "stationnement très gênant" et là où il ne fallait jusqu'à alors payer que 35 euros pour certaines infractions, la douloureuse s'élèvera désormais à 135 euros pour ce qui est est du montant forfaitaire.

375 euros quand l'amende est majorée

Le montant minoré (paiement dans les 15 jours qui suivent l'infraction) passe à 90 euros et l'amende majorée (paiement après la limite de 45 jours) est de 375 euros ! Contre respectivement 22 et 75 euros auparavant.

Plusieurs types de stationnement sont désormais passibles d'une "contravention de la quatrième classe" : sur une voie de bus, sur une place réservée aux personnes handicapées, sur un emplacement pour les véhicules de transport de fonds, sur un passage piéton (ainsi que 5 mètres avant ces passages sauf signalisation explicite), sur une piste cyclable, sur un trottoir ou devant une bouche d'incendie.

Favoriser les déplacements à pied ou à vélo

Le stationnement d'un deux-routes motorisé sur un trottoir reste lui considéré comme "gênant" donc passible d'une amende de 35 euros.

Plusieurs de ces infractions impactent directement cyclistes et piétons, or le décret "vise à sécuriser et à développer la pratique de la marche et du vélo", peut-on lire dans le Journal Officiel.

Le texte contient en réalité d'autres mesures dans ce sens : le "double sens cyclable" sera généralisé au 1er janvier 2016 sur toutes les voies où la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 30 km/h, y compris celles qui n'ont qu'un seul sens de circulation pour les voitures. Par ailleurs, le cycliste n'est plus obligé de rouler à droite de la chaussée en ville mais peut s'en écarter et rouler au milieu de la voie.

Source :
http://www.sudouest.fr/2015/09/07/de-nouvelles-amendes-de-135-euros-pour-stationnement-tres-genant-2117001-4755.php

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 13:39

Le 25 août 2015

Comment les USA ont-ils pu se propulser si loin devant les autres, au point de représenter à eux seuls la moitié des dépenses militaires dans le monde ?

[…] Même en divisant leurs dépenses par deux, les USA seraient toujours en tête des dépenses militaires mondiales, et chaque moitié serait encore 89 milliards de dollars devant le deuxième du classement, à savoir la Chine.

Notez aussi que sur ce graphique, la Corée du Nord est matérialisée par une tête d’épingle juste au-dessus de la Corée du Sud, et que le budget de l’Iran n’est même pas attaché à un chiffre sur la carte (il se montait à moins de 10 milliards en 2009).

Cela couterait 16 milliards de dollars de nettoyer les bombes non explosées que les USA ont laissées au Laos, et qui continuent de tuer des milliers de gens, pour la plupart des enfants. Mais les USA ne paieront jamais pour cela.

Source :
http://ilfattoquotidiano.fr/graphique-des-depenses-militaires-dans-le-monde-les-usa-representent-la-moitie-du-total

Repost 0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 17:32

Le 4 juin 2015

C'est avec une grande joie que nous avons appris aujourd'hui que Jean-Charles, camarade harcelé depuis de nombreuses années pour refus de prélèvement A.D.N, a été relaxé ce jour par la Cours d'Appel de Pau.

C'est une excellente nouvelle pour notre ami qui va enfin pouvoir souffler un peu au chapitre toujours plus épais de le répression des militant-e-s dans notre charmante République Française !

Le C.L.A.P salue le courage et l'engagement de Jean-Charles et encourage les juges qui statueront dans les prochains procès pour refus de fichage à s'inspirer du jugement qui vient d'être rendu !

De toute façon, one ne lâchera rien !

Hauts les coeurs !

Le collectif Contre Les Abus Policiers - C.L.A.P33

***
Transmis par Jean- Charles le 4 juin 2015

La cour d'appel a rendu son jugement dans mon procès en refus de prélèvement  adn en délit continu. C'est une relaxe !

Le jugement complet indiquera quelle jurisprudence peut se dégager mais à première vue, c'est le principe du délit continu qui est en cause

Merci à vous toutes et tous de m'avoir soutenu pendant toute cette période éprouvante, ce fut d'une grande aide pour tenir et rester debout

La solidarité est une arme !

Jean-Charles

Repost 0
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 10:34

Yep !

Alors que diverses associations, collectifs, artistes sont de nouveau pris en chasse et fortement amendés pour affichage sauvage dans les rues de Bordeaux, un article de Bordeaux7 nous apprrends que l'ancien commissariat central de Castéja - 3 500 m2 vide depuis plusieurs années - allait servir de lieu d'exposition à une "pré-party" organisée par le collectif Transfert.

Alors qu'à l'extérieur, dans les rues où devrait vivre le street art les artistes sont réprimés, d'autres ont visiblement un grand intérêt à s'acoquiner avec la Mairie.

Ainsi va la vie à Bordeaux, la subversivité se prostitute, la lissitude des murs cachent l'absence de liberté d'expression pour ceux qui ne sont ni artistes de cours ni enclins à laisser de côté leur devoir d'insolence et de contestation.

"Vivre de l'Art" qui - il y a peu - roulait pour Feltesse semble s'être rangée bien à droite, la réponse à ce revirement se trouve sans doute dans le nom même de cette association...

m. pour L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre - O.P.A

***

Le 7 avril 2015

La rumeur a déjà dû faire le tour de la ville et bien au-delà depuis samedi, avec le monde fou réuni aux Vivres de l’Art pour la “pré-party” organisée par le collectif Transfert afin d’annoncer le lieu de sa 5e expo-happening de street art.

Le crew évoquait un lieu unique, patrimonial classé du XVIIIe siècle, et énorme (3 500 m2 contre 700 m2 aux Vivres de la Marine investis l’été dernier) : nos indics n’avaient pas menti.

Il s’agira bien de l’ancien hôtel de police Castéja, en plein centre-ville de Bordeaux à deux pas de Gambetta ! Une bâtisse actuellement en friche depuis plusieurs années, et en instance de réhabilitation depuis que le bailleur social Gironde Habitat a racheté à l’État tout l’îlot (21 000 m2) pour y mettre des logements, un FJT et une école.

En attendant les travaux, donc, les murs du l’ex-commissariat seront pris d’assaut à partir du 27 juin par des graffeurs de tous horizons, depuis les instigateurs locaux (Peinture Fraîche, Les Frères Coulures, Club Mickey, 777 Army, Sismikazot...) jusqu’au Montréalais Obad via les Parisiens Farewell et Artof Popof. www.expotransfert.fr

Source :
http://www.bordeaux7.com/bordeaux-sorties/55-sorties/15951-a-venir-street-art

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 09:58


http://img.over-blog-kiwi.com/0/66/42/42/20150119/ob_5358db_les-deux-radars-qui-flashent-les-plaqu.jpg

Transmis par Chantal le 13 janvier 2015

Le premier est opérationnel depuis le 9 janvier à Lacanau, le second depuis aujourd'hui 13 janvier à Saint-Laurent-d'Arce. Le temps de l'expérimentation, il ne sera pas dressé de procès-verbal.

Dans le cadre de la politique d'amélioration de la sécurité routière, deux nouveaux radars dits "double face", qui permettent de photographier à la fois l'avant et l'arrière des véhicules viennent d'être mis en service en Gironde. D'abord dans le cadre d'une expérimentation dont la durée n'est pas précisée. Durant cette phase, il n'y aura pas de verbalisation.

Le premier est opérationnel depuis le 9 janvier, sur la route départementale 6 à Lacanau. Le second est entré en service ce 13 janvier à Saint-Laurent-d'Arce, dans le Blayais. Dans un communiqué, la préfecture souligne que ce type de radars permet d'augmenter le nombre d'infractions élucidées.

"En moyenne, 38% des messages d'infraction ne sont pas exploitables parce que la plaque d'immatriculation n'a pu être lue", souligne ce communiqué qui ajoute que "la photographie de l'habitacle d'un véhicule, prise de face permettra également de responsabiliser les usagers de véhicules lourds et légers et plus particulièrement celles et ceux qui ont tenté de faire une fausse déclaration sur l'identité de la personne au volant au moment de l'infraction."

Source :
http://www.sudouest.fr/2015/01/13/lacanau-st-laurent-d-arce-33-deux-radars-double-face-a-l-essai-1795464-2780.php

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 08:29


http://www.sudouest.fr/images/2013/09/02/1156356_2399491_460x306.jpg
Le 2 septembre 2013.

Cette possibilité de saisir l’IGPN par internet existe théoriquement à partir de ce lundi. Mais ses modalités n’ont pas été communiquées. Et elle n’est pas du goût des policiers.

A partir d’aujourd’hui, il est normalement possible de signaler directement sur Internet le comportement inadapté d’un policier auprès de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Le ministre de l’Intérieur a annoncé plusieurs fois cette mesure au printemps dernier. Pour permettre aux citoyens de « saisir directement la police des polices sur des dérapages policiers dont ils s’estimeraient victimes ».

Depuis, on n’a plus beaucoup entendu parler de cette nouvelle possibilité offerte à tous ceux qui ont accès à Internet de dénoncer un abus policier. En fin de semaine dernière, le service de communication de la police nationale n’était pas en mesure d’indiquer les modalités d’accès pour exprimer ses griefs en ligne mais confirmait qu’il était bien prévu d’ouvrir cette possibilité, sans doute à partir du site du ministère de l’Intérieur, à partir de ce 2 septembre.

Si la population est donc toujours dans le flou, chez les premiers concernés, cette initiative ne fait pas plaisir. « C’est même très mal perçu », dit Aymed Korbosli, secrétaire zonal Sud-Ouest du syndicat Unité SGP Police-FO.

Pour lui, « ce moyen risque d’ouvrir la porte à beaucoup de récriminations extravagantes. Il faut se rappeler que la police représente 10 % des effectifs de la fonction publique mais 50 % de la totalité des sanctions prises au sein de cette même fonction publique. »

Lire la suite :
http://www.sudouest.fr/2013/09/02/on-va-pouvoir-se-plaindre-en-ligne-des-abus-policiers-1156356-2780.php

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 13:58


http://www.lexpress.fr/pictures/475/243464_un-gendarme.jpg
Le 31 juillet 2013

Le gendarme a été placé en garde à vue et une enquête a été confiée à l'Inspection générale des services pour déterminer sa responsabilité.

Un homme pris en chasse mercredi vers midi par deux gendarmes, alors qu'il circulait sur un scooter déclaré volé et sur lequel l'un des deux militaires avait tiré alors qu'ils tentaient de l'interpeller à Biscarrosse (Landes), est décédé à l'hôpital, a annoncé le parquet.

"La personne est décédée à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Jean-Philippe Récappé, quelques heures après que l'homme a été héliporté vers cet hôpital, victime d'un tir par balle au niveau de l'aine.

L'homme, qui doit encore être identifié, conduisait un scooter déclaré volé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) et semblait circuler de pavillon en pavillon, d'où son signalement aux deux gendarmes qui se sont lancés à sa poursuite, également à bord d'un scooter, après signalement de la plaque d'immatriculation. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme aurait jeté son scooter à terre et aurait menacé l'un des deux militaires, encore installé à l'arrière du scooter utilisé pour le poursuivre, avec un tournevis.

Autopsie

Il aurait tenté de lui porter un coup, ce qui aurait amené le collègue du gendarme visé à tirer une première fois, sans atteindre l'agresseur présumé. Ce tir ne l'aurait pas dissuadé et il aurait une deuxième fois tenté d'agresser le gendarme. C'est alors qu'un deuxième tir est parti, qui l'a touché à l'aine.

Lire la suite :
http://www.lepoint.fr/societe/interpellation-a-biscarrosse-la-victime-du-tir-d-un-gendarme-est-decedee-31-07-2013-1710250_23.php

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 08:28


http://www.sudouest.fr/images/2013/07/05/le-radar-de-la-rn89-est-installe-et-devrait-etre-mis-en_1277014_460x306.jpg
Le 5 juillet 2013

Un radar fixe sur la RN 89 et un radar tronçon sur la D1089 sont prévus.

Gare aux excès de vitesse ! Les automobilistes empruntant régulièrement la Nationale 89, en Gironde, l’ont certainement aperçu : un nouveau radar s’est installé il y a peu, sur la 2x2 voies, au niveau de la commune de Vayres, tout près de la sortie pour gagner Libourne. Il ne flashe pas encore mais cela ne saurait tarder.

Il est actuellement en phase de tests et devrait être actif au cours de l’été. Cette phase prend généralement trois semaines.

C’est le donc le cinquième radar à prendre place dans l’arrondissement et le 25e en Gironde. Durant ses tests, il peut flasher mais ne délivre, pour l’heure, aucun PV. La préfecture de Gironde communiquera quelques jours en amont dès qu’il entrera en service.

Les équipements de sécurité routière vont se multiplier dans le Libournais puisqu’un « radar tronçon », l’un des tout premiers dans le département, est attendu du côté de Génissac, sur la D1089.

Voir notre carte des radars dans le Sud-Ouest :
http://www.sudouest.fr/carte-des-radars/

Source :
http://www.sudouest.fr/2013/07/05/gironde-deux-nouveaux-radars-prevus-dans-le-libournais-1106932-2966.php

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 15:10


http://a397.idata.over-blog.com/300x214/0/40/26/06/LogoCampagneDALO.jpg
Le 26 juin 2013.

Mardi 11 juin dernier, suite au rassemblement inter-associatif de soutien aux familles de demandeurs d’asile à la rue, place Pey Berland, le Préfet Hubert WEIGEL, délégué pour la défense et la sécurité (Sud-Ouest), s’était engagé à les reloger provisoirement et avait fait ouvrir le gymnase Palmer à Cenon.

Deux jours plus tard, le même Préfet est venu en personne faire fermer le gymnase, commander un bus et conduire tout le monde dans les locaux de l'association COS rue des Treuils à Bordeaux. (cf. ci-dessous).

Finalement, jeudi 13 juin 2013, à 22h, alors que de nombreuses familles dont certaines avec des enfants en bas âge, restaient sans solution, il a envoyé la police et la brigade canine pour rejeter ces dernières à la rue, sous la pluie.

Nous, associations et citoyens présents sur les lieux, déplorons la mascarade cruellement orchestrée par la préfecture au mépris du droit pour tous à l’hébergement d’urgence.

L’argument du manque de place et de moyens n’est pas recevable car il existe de multiples solutions sur la CUB.


Nos recommandations pour le respect des droits et de la dignité des demandeurs d’asile ainsi que de tous les démunis :

- La création de places en foyer et en Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile plutôt que l’hébergement onéreux et inadapté en chambre d’Hôtel.

- L’affectation des bâtiments publics vacants au logement des sans-abris.

- Le respect du droit à l’hébergement d’urgence de toute personne en détresse, reconnu comme liberté fondamentale par le Conseil d’Etat (arrêt du 10 février 2012).

- L’arrêt des décisions de reconduite à la frontière durant le recours devant la Cour Nationale du Droit d'Asile (CNDA) suite à une procédure prioritaire auprès de l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA).

Ligue des Droits de l'Homme 33 – Réseau Éducation Sans Frontières 33 – La Cimade Bordeaux – Droit Au Logement 33 – Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés Bordeaux – Collectif égalité des droits

Contact Presse : 06.95.43.53.23

***

Vidéo du DAL33 :




Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 15:32


http://www.annuaires.justice.gouv.fr/art_pix/Neuvic.jpg
Transmis par Hacktivismes, le 20 juin 2013.

Voilà quelques infos qui nous sont parvenues du centre de détention de Neuvic sur l'Isle (Dordogne) et témoignent du climat tendu qui y règne au mitard (QD ou quartier disciplinaire) et au QI (quartier d'isolement).

Selon plusieurs prisonniers, comme des observateurs associatifs extérieurs, les prisonniers de Neuvic seraient en grande partie cachetonnés et défoncés. C'est une manière bien pratique de gérer une détention et d'y avoir la paix. De plus, la plupart des détenus y ayant des peines relativement « courtes » (même si évidemment une peine d'enfermement sera toujours trop longue), ils attendent pour la plupart leur sortie prochaine, sans faire de vague. La direction semble donc n'avoir que peu l'habitude de faire face à des conflits avec des prisonniers.

Ceci dit, il y a aussi à Neuvic quelques prisonniers qui y sont envoyés de loin. Voilà leur punition : perdus au milieu d'une population carcérale avec laquelle ils ne partagent pas la même situation, éloignés de leurs proches et de prisonniers avec qui ils partageaient leurs expériences, notamment leurs insoumissions régulières.

Face aux quelques détenus qui ouvrent leur gueule, réclament, ne se laissent pas faire, pètent parfois les plombs par désespoir, la direction emploie la manière forte et met de l'huile sur le feu. Pour une broutille à la base, les conflits entre détenus et surveillants et/ou AP s'enflamment. Cercle vicieux : la stratégie de la direction face aux tensions semble être de taper toujours plus fort.

Lire la suite :
http://lelaboratoire.over-blog.com/article-dordogne-a-chauffe-au-mitard-du-centre-de-detention-de-neuvic-dordogne-118590211.html

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 07:44


http://www.decell.com/images/police.jpg
Le 8 mai 2013.

L’attaché militaire israélien au Mexique a élaboré avec le Ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile (SSPyPC), un programme d’assistance à la police du Chiapas.

 

Les Israéliens assureraient la formation des policiers du Chiapas, notamment à l’utilisation de nouvelles technologies policières.

Source :
http://www.secoursrouge.org/Mexique-Israel-formera-la-police

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Divers faits locaux
commenter cet article

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil