Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 10:14

Le 18 août 2016

L'EFF (Electronic Frontier Foundation) vient de publier un appel à Microsoft. L’éditeur y est enjoint de faire un véritable effort sur les questions de vie privée et de respect du choix des utilisateurs. Y sont particulièrement visés l’application agressive de promotion et le flux de données personnelles pour nourrir Cortana.

Les polémiques autour de Windows 10 n’ont pas manqué, mais elles concernent toujours les mêmes points. D’abord, GWX, chargée de proposer la migration vers Windows 10 pour les utilisateurs des versions 7 et 8.1 du système. Très insistante, elle a provoqué bon nombre de frustrations. Ensuite, une inquiétude au sujet des données qui transitent, aussi bien personnelles que statistiques, pour les besoins de Cortana ou des outils de télémétrie.

Données personnelles, données anonymes

Ces deux points sont abordés dans une lettre ouverte à Microsoft, dans laquelle l’Electronic Frontier Foundation interpelle l’éditeur.

GWX a les honneurs, l’EFF en retraçant les principales étapes : une installation dans la zone de notification, l’absence de suppression facile, des changements constants pour éviter les outils de retrait spécialement conçus, son arrivée dans Windows Update, sa transformation en mise à jour recommandée, son intégration dans une mise à jour de sécurité pour Internet Explorer, jusqu’au changement de l’interface visant à leurrer l’utilisateur.

Trois semaines avant la fin de promotion autour de Windows 10 (sa gratuité pendant la première année), Microsoft avait enfin compris et proposé une interface claire et sans surprise.

Las, le changement arrivait bien tard et beaucoup étaient déjà agacés de ce « forcing » particulièrement agressif. Le jugement de l’EFF est sans appel : « Les tactiques employées pour amener les utilisateurs des versions précédentes à migrer vers Windows 10 vont de pénibles à franchement malveillantes ».

L’autre grand chapitre, ce sont les données qui circulent entre les PC sous Windows 10 et les serveurs de Microsoft. Elles se décomposent entre deux catégories principalement : les données personnelles dont Cortana a « besoin » pour fonctionner et proposer son aide, et celles, anonymisées, destinées aux outils de télémétrie.

La question du choix et de son respect

L’EFF s’en prend bien sûr essentiellement à la première catégorie.

La fondation se dit consciente qu’une bonne partie des utilisateurs peut avoir envie d’utiliser Cortana pour ses capacités.

Mais la question n’est pour elle pas là : l’utilisateur devrait avoir le choix. Le souci est le même pour les données statistiques.

Microsoft indique les récupérer et en supprimer toute trace d’identification, sans préciser la méthode. Là encore, la question du choix revient.

La fondation note bien qu’il existe toute une série de réglages que l’on peut trouver dans la zone Confidentialité des Paramètres de Windows 10.

Souci, ils sont répartis en de nombreux interrupteurs et l’utilisateur ne sait d’ailleurs pas forcément que de tels réglages existent.

Et si des options existent autour de Cortana, jusqu’à sa désactivation (y compris avec l’Anniversary Update), ce n’est pas le cas des données de télémétrie.

Dans l’ensemble, l’EFF reproche à Microsoft de retirer à l’utilisateur la capacité de choisir. On se demande cependant pourquoi la fondation publie cette lettre maintenant. Alors que la promotion est terminée, la migration n’est plus proposée sur les machines qui ne l’auraient pas déjà eue.

La dernière révision de l’application GWX est également très claire dans son interface, même si Microsoft aura fait montre d’une vraie mauvaise volonté sur ce terrain.

Les corrections à apporter sont simples

Pour la fondation, il est temps que Microsoft redonne le pouvoir du choix à ses utilisateurs, sans les masquer dans des recoins, comme lors du processus de migration et de sélection des applications par défaut.

Un point déjà souligné à l’époque par Mozilla. Il ne serait en effet pas si compliqué pour l’entreprise d’ajouter quelques réglages aux bons endroits, par exemple des interrupteurs généraux coupant d’un côté tout ce qui a trait à Cortana, de l’autre les données statistiques.

Pour ces dernières, même si Microsoft a déjà expliqué avoir besoin de ces précieuses informations, l’utilisateur devrait avoir le choix des signaux qu’il émet, autant que faire se peut.

L’EFF met en garde Microsoft contre une attitude qui équivaudrait à ignorer simplement ces soucis.

Elle indique avoir été en contact avec de très nombreux utilisateurs exposant leurs ennuis, tout en prévoyant bien des problèmes à l’entreprise si elle continue : plaintes individuelles, enquêtes du procureur et même des investigations gouvernementales.

Rappelons que Microsoft a déjà versé 10 000 dollars de dédommagement à une utilisatrice américaine dont la machine avait complètement planté durant le processus de migration. Il n’est pas interdit que d’autres se manifestent.

La lettre ouverte fait en tout cas écho aux inquiétudes de la CNIL, qui a mis en demeure fin juillet Microsoft pour de nombreux manquements à la loi Informatique et Libertés de 1978. 

Quantité et qualité des données relevées et transmises, manque d'information aux utilisateurs, vie privée, sécurité ou encore traitement des informations hors de l'Europe étaient ainsi abordés.

Source :
http://www.nextinpact.com/news/101011-vie-privee-eff-interpelle-microsoft-sur-respect-choix-dans-windows-10.htm

Partager cet article

Repost 0
Publié par C.L.A.P33 - dans Surveillance Fichage
commenter cet article

commentaires

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil