Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du C.L.A.P33
  • Le blog du C.L.A.P33
  • : Collectif bordelais Contre les Abus Policiers
  • Contact

Recherche

ETAT D'URGENCE

Le cadre légal : klik

****
Kezaco la loi
"Etat d'urgence"


C'est par là : klik !

****
Agenda des luttes

 
http://demainlegrandsoir.org/IMG/arton913.png

  En ligne ici : klik !

*****

Non à la loi renseignement

Infos : klik !

****
Retrouvez toutes

les brochures du C.L.A.P33

***
"Résistons Ensemble"


http://resistons.lautre.net/

***

Et encore...

Notre flux Rss




https://a2-images.myspacecdn.com/images04/2/8050b970040d479da3e063184a2bbb9c/full.jpg

http://blog.cgtbayard.org/public/solidar.jpg


 

15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 11:12


http://img.over-blog-kiwi.com/0/66/42/42/20140308/ob_5047bd_stop-tafta-1-600.jpg
Transmis par Shamantha

Jeudi 27 février, le journal en ligne allemand ZEIT ONLINE a publié une version fuitée du projet de traité transatlantique.
Celle-ci, traduite ci-dessous en français, date du 2 juillet 2013, soit quelques jours avant le lancement des négociations. Pour rappel, le mandat de négociation octroyée à la Commission européenne par les ministres du commerce a été validé lors du Conseil du 14 juin 2013.

Ce projet d’accord constitue donc la base de discussion établie par la Commission européenne en lien avec les partenaires américains et les entreprises privées.

Il a donc vraisemblablement évolué au cours des trois cycles de négociations qui se sont tenus depuis juillet 2013.

Cependant, il nous offre un grand éclairage des dispositions qui pourraient figurer dans l’accord final.

Ce n’est qu’une petite partie du projet d’accord, celle relative aux services, au e-commerce et aux investissements.
De nombreux autres chapitres, très importants aussi, ne s’y trouvent pas.

Le chapitre 1 pose les grands principes et les définitions des termes clés de l’accord.

Le chapite 2 traite de la libéralisation des investissements. Il est rappelé que les services audiovisuels ne font pas partie des négociations. Le chapitre indique que les investissements américains et européens devront être traités de façon égale (sans discrimination) de part et d’autre de l’atlantique. Il est également défini le système de protection des investissements permettant aux entreprises de se prévaloir contre un traitement arbitraire, discriminant ou abusif. A cet égard, le projet indique les pistes d’indemnisation des entreprises.

Le chapitre 3 concerne la fourniture transfrontalière de services. Comme pour les investissements, il est rappelé le principe de l’ouverture et l’interdiction des clauses discriminantes.

Le chapitre 4 traite la question de la présence temporaire de personnes physiques qui iraient travailler de l’autre coté de l’Atlantique (visiteurs d’affaires, transferts intraentreprise, diplômés stagiaires, vendeurs d’affaires, fournisseurs de services contractuels et professionnels indépendants).

Cette question est poursuivie dans le chapitre 5 qui traite des qualifications préalables à l’exercice de certaines activités, qui peuvent être données aux personnes physiques ou morales. Il est également question de libération des services informatiques, des services de postes et de courrier, des réseaux de communications électroniques, des services financiers et enfin, du transport maritime international. Ces dispositions doivent notamment être étudiées sur la question spécifique et importante des « services universels« , c’est à dire des services publics.

Le chapitre 6 concerne le domaine du commerce électronique.

Enfin, le chapitre 7 énumère toutes les pistes d’exceptions qui pourraient être posées au principe de libéralisation. Il s’agit, par exemple, des mesures nécessaires à la protection de la santé, de la sécurité, la vie privée, etc. Toutes ses mesures ne doivent cependant pas constituer des restrictions déguisées ou être discriminantes.

A la fin du document, les lecteurs trouveront les principaux éléments que la Commission entend introduire dans le mécanisme de règlement des différends Etat-investisseur. Il s’agit de la question sensible des tribunaux d’arbitrage sur laquelle la Commission devrait lancer une consultation publique dans quelques jours.

Voir le projet en Français :
http://www.contrelacour.fr/projet-traite-transatlantique-ttip-fr/

Repost 0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 09:59


http://paris-luttes.info/chroot/mediaslibres/ml-paris/ml-paris/public_html/local/cache-gd2/ea3a67e99308d572a4cb6634548b0759.jpg
Depuis Paris-Luttes Info le 9 mars

L’organisation collective et la solidarité sont des armes face à la répression. S’aménager des moments de discussion et de réflexion sur des actions et réactions face aux pratiques policières et judiciaires, permet de mieux cerner les marges de manœuvres et d’élaborer des stratégies communes. Être moins seuls et donc plus forts. La connaissance du Droit et des pratiques de l’État peut aider à dépasser la résignation et la peur.

Télécharger la brochure :
http://paris-luttes.info/chroot/mediaslibres/ml-paris/ml-paris/public_html/IMG/pdf/rienadeclarer-3-3.pdf

Face aux flics et à la répression, on se sent souvent seuls et démunis. C’est d’ailleurs un des objectifs de la répression : faire peur et isoler, pour mieux résigner et soumettre.

Malgré les outils de contrôle et la répression policière, il est possible d’esquiver ou de limiter la casse, en se préparant en amont seul ou collectivement. Confronter diverses expériences face aux forces de l’ordre, pour cerner ensemble comment les flics agissent, comment s’opère la répression et comment réagir. Se doter d’outils qui peuvent aider face à la police et à la justice : ateliers d’auto-défense pratique et théorique, groupes de soutien juridique, caisses de solidarité, course à pied...

Cette brochure envisage quelques pistes de pratiques et de réflexions, à travers différentes situations, pour s’organiser face à la répression, du contrôle d’identité à la Garde à Vue (GAV), jusqu’au passage devant le juge. La présente brochure n’est pas un guide juridique.

Elle se limite à décrire des situations de confrontation à l’appareil policier, à tenter d’énumérer, à partir d’échanges d’expériences, des options de réactions possibles, à relever des détails auxquels penser pour mettre le plus d’atouts de son côté.

Reste à souligner qu’il n’existe pas de règle générale. Chaque réaction fait écho au contexte et au cadre dans lequel s’opère la répression. Ce cadre peut évoluer à tout moment en fonction du genre de flics à qui on a affaire et de la situation. Aucun conseil de cette brochure ne pourra donc faire force de loi !

Dans tous les cas, échanger des expériences sur des contrôles auxquels on a déjà assisté ou qu’on a déjà subi, envisager ces situations et ce qu’on peut faire lorsqu’on y est confronté, discuter ensemble en amont , c’est déjà se préparer à mieux réagir.

Source :
http://paris-luttes.info/rien-a-declarer-un-manuel-de

Repost 0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 11:31


http://www.antidelation.lautre.net/IMG/gif/ze_attrape_la_delinquance.gif
Transmis par Bertrand le 1er mars

« Il faut redonner du sens à la prévention de la délinquance » – Laurent Mucchielli, sociologue

Devant les professionnels de la prévention de la délinquance réunis le 6 février 2014 à Aix-en-Provence, le sociologue Laurent Mucchielli a déploré le détournement de l’action publique de prévention et a appelé à la définition d’une stratégie politique. Il répond aux questions du Club prévention sécurité.

Comment analysez-vous l’évolution récente de la politique de prévention de la délinquance ?

Nous sortons d’une décennie qui a considérablement brouillé les repères, créant une véritable confusion pour les professionnels de la prévention. Il est urgent aujourd’hui de redonner du sens à cette politique publique. En rappelant pour commencer que la prévention et la répression ne s’opposent pas.

La prévention, c’est l’anticipation et le traitement des causes de la délinquance tandis que la répression, c’est le traitement de l’urgence. Ces deux volets de l’action publique sont indissociables, ils doivent être menés de front ensemble mais ne doivent pas non plus être confondus.

Quel impact a eu cette confusion sur les professionnels ?

Pressés par leurs élus, qui demandent des résultats rapides et visibles, bon nombre de professionnels se sont enfermés dans un rôle de pompiers à traiter les situations d’urgence. Les détournant de fait du coeur de leur mission qui consiste à s’attaquer aux racines de la délinquance.

Prenons l’exemple des violences intrafamiliales. La prise en charge des victimes et des auteurs est certes la première mission à remplir. Mais les acteurs de la prévention doivent aussi réfléchir au sort des enfants car toutes les études montrent que les adolescents auteurs d’agression sexuelle ont souvent été des enfants victimes ou spectateurs de violences intrafamiliales. La prévention, c’est aussi effectuer ce travail d’anticipation. Pareil pour l’absentéisme, qui cache souvent un échec scolaire ancien et qui est la véritable cause à travailler en prévention.

Lire la suite :
http://www.lagazettedescommunes.com/222087/il-faut-redonner-du-sens-a-la-prevention-de-la-delinquance-laurent-mucchielli-sociologue/

Repost 0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 09:57


http://img.over-blog-kiwi.com/0/66/42/42/20140213/ob_b91394_dessinspresse03-12.jpg
Le 12 février 2014

Le dernier classement mondial de la liberté de la presse, publié par Reporters sans frontières ce mercredi 12 février, montre un recul de la liberté d’informer dans les pays en conflit, comme le Mali ou la Syrie, mais aussi aux États-Unis.

La liberté de la presse a encore reculé en 2013. L’indice annuel du classement établi par Reporters sans frontières (RSF), qui fait la synthèse d’atteintes constatées à la liberté de l’information (exactions envers les journalistes, cadre légal, état du pluralisme, de la censure, de l’autocensure…), indique une « légère dégradation globale » de la liberté d’informer dans les cent quatre-vingts pays pris en compte par l’ONG.

Un nouveau pays, le Belize, a intégré ce classement et s’est aussitôt hissé à la 29e place, contribuant ainsi au recul d’une place de la France (à la 39e place).

Par ailleurs, la méthodologie s’est affinée. Un nouveau questionnaire, intégrant des éléments chiffrés (comme le nombre et le type d’exactions envers les journalistes et les net-citoyens), est notamment envoyé aux partenaires et correspondants de RSF, chercheurs, juristes ou militants des droits de l’homme…

Les « trous noirs » de l’information

 « Le classement de certains pays, y compris des démocraties, est largement affecté par une interprétation trop large et abusive du concept de la protection de la sécurité nationale. Le classement reflète aussi l’impact négatif des conflits armés sur la liberté de l’information et ses acteurs », a résumé lors d’un point presse, Lucie Morillon, directrice de la recherche de Reporters sans frontières, à l’occasion de la publication dernier classement mondial annuel de RSF sur la liberté de la presse.

Le trio des pays le plus dangereux pour les journalistes reste le Turkménistan (178e), la Corée du Nord (179e) et l’Érythrée (180e).

La Syrie se classe, elle, à la 177e place, derrière la Chine (175e) et la Somalie (176e). Pays également en conflit, le Mali perd 22 places pour se situer au 122e rang. Tandis que la République centrafricaine chute au 109e rang (- 43 places).

Lire la suite :
http://www.la-croix.com/Culture/Medias/La-liberte-de-la-presse-recule-meme-en-democratie-2014-02-12-1105482

Repost 0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 10:50


http://img.over-blog-kiwi.com/0/66/42/42/20140301/ob_df8734_mana-neyestani-iran-owni-cle-e132836.jpg
Transmis par Sylvie le 28 février

Chronique Juridique d'Emmanuel Pierrat

Tous en liste : petite histoire de la censure

Copé, comme le FN, s’est donc mis en (petite) tête de citer tel ou tel ouvrage à bannir des bibliothèques, suscitant la réaction salutaire des milieux du livre.

Il serait plus avisé de lire le travail que Jean-Yves Mollier vient de consacrer sous le titre "La Mise au pas des écrivains" (Fayard) au fameux Romans à lire, romans à proscrire de l’abbé Bethleem, qui répertoria les fictions françaises publiées entre 1500 et 1928.

Les plus grands pourfendeurs de la littérature érotique, politique ou anti-cléricale ont toujours développé un goût très particulier pour l’établissement de listes.

Dès 1546, Charles-Quint fait dresser, par l’université de Louvain – où, ironie du sort, j’ai quasi-terminé mes études de droit au tout début des années nonante ! -, le premier Catalogue des livres dangereux.

Pie IV, quant à lui, fait dresser la Liste des livres défendus.

Les Index librorum et prohibitorum deviendront en eux-mêmes un type d’ouvrages recherchés des collectionneurs. Puisque le propre de ces recensions est de reproduire ad libidum les intitulés les plus audacieux.

Quelques pages du catalogue des Livres de l’Enfer de la Bibliothèque nationale en témoignent : s’y succèdent et se bousculent Fouet et martinet, Fouet sous les Tropiques, Fouetteuse, Les Foutaizes de Jericho, Les Fouteries chantantes, Les Fouteurs de bon goût à l’Assemblée nationale, La Foutriade, La Foutromanie ou encore, plus loin dans le classement alphabétique, Orgie soldatesque ou la Messaline moderne, Orgies à bord d’un yacht, Les Orgies de Bianca la belle voluptueuse, Orgies de jeunesse, Les Orgies d’une fille d’amour, L’Origine des cons sauvages, etc. La seule lecture de ces savoureux répertoires est une invitation à la sieste crapuleuse.

La politique est logée à la même enseigne. Tout est dit dans le simple inventaire de ce qui doit être caché. Qu’on en juge à la simple lecture de cet extrait du Catalogue alphabétique des ouvrages condamnés sous la restauration : Pétition à la Chambre des députés, Pétition d’un voleur à un Roi son voisin, Des peuples et des gouvernements, Le Peuple souverain, Pour le Père et le Fils, le saint Esprit nous exaucera, prions, Le précurseur…

Lire la suite :
http://www.livreshebdo.fr/article/tous-en-liste-petite-histoire-de-la-censure

Repost 0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:28


http://fsqp.free.fr/archives-2007-2012/logo_lien/logo_re.jpg
Bonjour,

Voici en pdf, le No 127, février 2014, du petit journal mobile recto-verso A4 "RESISTONS ENSEMBLE" du réseau contre les violences policières et sécuritaires.

Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît.

Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l'équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

A bientôt.
L'équipe de réaction

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf :
http://resistons.lautre.net/spip.php?article534

****
Sommaire - Se tirer une balle dans le pied ?

- [ C H R O N I Q U E D E L ’ A R B I T R A I R E ]
L’idéologie d'extrême droite en action
Répression des sans-papiers : la « gôche » continue et innove
Mort en GAV dans les Yvelines (78)
Non aux expulsions de squats à Montreuil/Bagnolet, soutien au collectif des Baras
Les primes de Valls
La Cour de cassation a rejeté le pourvoi de la famille d’Abou Bakari Tandia

- [ S A N S P A P I E R S N I F R O N T I È R E S ]
Sans-papiers en lutte… contre l’Internationale du racisme et de la répression

- [ L A P R I S O N T U E ]
« On m’a condamné à mort »

- [ A G I R ]
Justice pour Ayoub, mutilé à vie par un tir policier
Concert de soutien « Urgence la police assassine »
Concert de soutien aux pirates somaliens
besancon.sous-surveillance.net
L'antifascisme, c'est l'affaire de toutes et tous !

Repost 0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 06:23

Bavure
Policiers et gendarmes : un code de déontologie commun à partir du 1er janvier 2014

Publié le 10.12.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

À compter du 1er janvier 2014, le nouveau code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale entre en vigueur. C’est ce que précise notamment un décret publié au Journal officiel du vendredi 6 décembre 2013.

Devoirs du policier et du gendarme

Ce code définit d’abord les devoirs du policier et du gendarme : secret professionnel, devoir de discrétion, probité, discernement, impartialité, dignité et non cumul d’activité.

Relation avec la population et respect des libertés

  • Le policier ou le gendarme est au service de la population. C’est pourquoi, il est respectueux de la dignité des personnes et préfère l’usage du vouvoiement.
  • Lorsque la loi l’autorise à procéder à un contrôle d’identité, il ne se fonde sur aucune caractéristique physique ou aucun signe distinctif pour déterminer les personnes à contrôler, sauf s’il dispose d’un signalement précis motivant le contrôle. La palpation de sécurité qui ne revêt pas un caractère systématique a pour finalité de vérifier que la personne contrôlée n’est pas porteuse d’un objet dangereux pour elle-même ou pour autrui, cette palpation étant pratiquée à l’abri du regard du public chaque fois que les circonstances le permettent.
  • Toute personne appréhendée est préservée de toute forme de violence et de tout traitement inhumain ou dégradant. Nul ne peut être intégralement dévêtu sauf lorsque cela s’avère indispensable pour les nécessités de l’enquête. Par ailleurs, l’utilisation du port des menottes ou des entraves n’est justifiée que lorsque la personne appréhendée est considérée soit comme dangereuse pour autrui ou pour elle-même, soit comme susceptible de tenter de s’enfuir.
  • Le policier ou le gendarme emploie la force dans le cadre fixé par la loi, seulement lorsque c’est nécessaire, et de façon proportionnée au but à atteindre ou à la gravité de la menace, selon le cas.

Les règles déontologiques énoncées dans ce code procèdent de la Constitution, des traités internationaux, notamment de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, des principes généraux du droit et des lois et règlements de la République.

lu sur http://www.service-public.fr/actualites/002911.html?xtor=EPR-140
Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 03:49


http://cdn.ientry.com/sites/webpronews/pictures/facebookpolice12_616.jpg
Le 12 novembre 2013 depuis Copwatch Ile de France

Nouvelles dérives extrêmes d'un fonctionnaire de police francilien sur facebook

"Quand je pense qu'il suffirait de supprimer tous les noirs et les arabes pour qu'il n'y ai plus de racisme"
"Oh bin non pas les chinois, je vais aller où au resto si je les buttes"
"C'est quand la fin du moyen âge...pour les musulmans" (concerne un article sur le halal)
"Ca c'est bon" (concerne un article sur la mort de Clément Méric)
"Ca lui fait la bite, qu'il crève" (concerne un article sur le coma d'une personne suite à un contrôle)

Ces propos ne sont pas ceux de militants d'extrême droite, mais ceux d'un fonctionnaire de police. Agé de 40 ans (ancien militaire), le gardien de la paix Vincent Nardi, membre de la compagnie de sécurisation du Val d'Oise (maintien de l'ordre, police de terrain) a fait l'objet d'une surveillance de notre part depuis près de six mois. Nous avons inspecté la totalité de ses "comptes sociaux".

Depuis Mai 2013 et suite à plusieurs recoupements d'informations, de terrain mais aussi numériques, le compte facebook personnel du fonctionnaire de police Nardi a été surveillé quotidiennement. Nous aurions pu nous précipiter comme lors des évènements de Trappes et diffuser nos informations, mais avons préféré éviter de bâcler nos recherches.

Au vu du profil tout particulièrement inquiétant de Vincent Nardi, nous avons pris la décision de récolter plus de renseignements sur lui en choisissant de lui laisser la parole. Le résultat est accablant : racisme, propos injurieux, incitation à la haine, violence, remise en cause de son propre organe de contrôle interne (IGPN), absence totale de reserve, non respect du code de déontologie... Son profil est tellement copieux que nous ne pouvons tout y mettre. Vincent Nardi a aussi eu l'occasion de servir au sein de la Police Aux Frontières de Roissy.

Les captures d'écran ci-dessous proviennent directement du compte facebook personnel du fonctionnaire. Tout le monde y passe : musulmans, gens du voyage, asiatiques, Clémént Méric, IGPN... Nous ne publions qu'un échantillon de ce que son compte peut dissimuler d'ineptie et de violence. Si vous voulez en voir plus, vous pouvez le consulter à cette adresse :

Lire la suite :
https://copwatchnord-idf.info/?q=node/224

Un article sur Rue89
http://www.rue89.com/2013/11/13/facebook-policier-etale-racisme-appelle-fichage-illegal-247477

****
La réponse du policier sur Rue89
http://www.rue89.com/2013/11/13/bonjour-suis-policier-raciste-epingle-copwatch-247488

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 16:49


http://nodrone.fr/wp-content/uploads/2013/08/drones-reaper-417x250.jpg
Le 16 octobre 2013, depuis Bastamag.

Le drone est devenu l’arme de prédilection des États-Unis. Avec le drone, on ne combat plus l’ennemi, on pratique l’exécution de cibles présumées menaçantes. Finis les cercueils de soldats à rapatrier, et les guerres à devoir justifier. La guerre se transforme en chasse à l’homme, décidée dans des bureaux à huis-clos. Une traque en dehors de tout cadre légal ou contrôle démocratique.

Pour Grégoire Chamayou, chercheur en philosophie au CNRS et auteur de Théorie du Drone, il y a urgence à penser cette métamorphose et ses impacts juridiques et éthiques. Avant que la France ne s’engage à son tour dans la « guerre des drones ».

Basta ! : Quelle est la place des drones militaires aujourd’hui ? Combien d’attaques de drone ont été menées ?

Grégoire Chamayou [1] : Je me suis intéressé aux drones chasseurs-tueurs, comme Predator ou Reaper, utilisés par les États-Unis au Yémen, au Pakistan, en Somalie. Ces drones UCAV, « véhicule aérien de combat sans pilote » [2], sont devenus l’emblème de la présidence Obama, dans la continuité de la « guerre contre le terrorisme » initiée par George W. Bush. C’est l’arme de prédilection pour la doctrine officieuse de la Maison Blanche : « Tuer plutôt que capturer ». Un drone, ça ne fait pas de prisonnier...

Les chiffres sont difficiles à établir du fait de l’opacité et du manque de sources indépendantes. Le Bureau for investigative journalism à Londres recense environ 3000 morts rien que pour le Pakistan. Avec, en 2010 par exemple, une frappe de drone tous les quatre jours !

En quoi le drone vient-il transformer en profondeur l’art de la guerre ? Et bouleverse toutes les catégories, spatiales, éthiques, stratégiques ?

La guerre devient unilatérale, avec l’élimination de tout rapport de réciprocité. Le drone est l’instrument de la guerre asymétrique contemporaine. C’est une forme de violence télécommandée, à distance. L’instrument d’un pouvoir impérial, hybride, qui se définit par certains attributs du pouvoir militaire, mêlés à des attributs de police. C’est la prétention de s’arroger le droit d’exercer une police létale à l’échelle mondiale.

Lire la suite :
http://www.bastamag.net/article3403.html

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 08:17


http://permisdevisite.noblogs.org/files/2013/08/cropped-cropped-bandeau.png
Transmis par Soleda et Associées le 13 octobre

Guide pour les proches de détenu-e-s

Résumé :
Que faire lorsqu’un proche est incarcéré ? Comment demander un permis de visite ? Comment se déroule un parloir ? Quels sont les droits des proches des personnes détenues ? En France, chaque année, plus d’un demi-million de personnes se posent ces questions – et quelques autres…

Réalisé par des proches de détenus, ce guide donne des pistes concrètes pour répondre aux problèmes juridiques, sociaux et pratiques posés par l’incarcération d’une personne proche.

Du dépôt de linge à la lutte contre les prisons, connaitre nos droits, échanger nos astuces et construire des solidarités devant les portes des prisons et par-dessus les murs, voilà à quoi doit servir ce guide !

Sortie prévue :
Novembre 2013

Format :
A6 - 192 pages

Diffusion :
La volonté est de diffuser ce guide gratuitement auprès des proches de personnes incarcérées.

Si vous voulez diffuser ce guide par chez vous, participer/aider au frais d'impression (coût 0,50 € le bouquin), organiser une soirée au moment de la sortie... faites nous signe !
soledadetassocies@riseup.net

Blog où le guide sera lisible et téléchargeable :
http://permisdevisite.noblogs.org/

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 08:30


http://img.over-blog-kiwi.com/0/66/42/42/201310/ob_dd3e83545c1c76e74ee622275859a7cd_7964135-jpg.jpeg
Transmis par Résistons Ensemble le 9 oct. 2013

Bonjour,
Voici en pdf, le No 123, OCTOBRE 2013, du petit journal mobile recto-verso A4 "RESISTONS ENSEMBLE" du réseau contre les violences policières et sécuritaires.
Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement. Si le journal vous plaît. Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l'équipe de rédaction.

Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

A bientôt.
L'équipe de réaction

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf :
http://resistons.lautre.net/spip.php?article530

***
Sommaire

- « Aux armes, citoyens…

- [ R I P O S T E S dans les quartiers populaires ]

- [ S A N S P A P I E R S N I F R O N T I È R E S ]
Ancora uno sforzo !

- [C H R O N I Q U E D E L’A R B I T R A I R E]
Les « bavures » policières ça existe aussi en Tunisie
Chronique ordinaire de violence policière…
Contrôle d'une femme voilée, la justice prend partie
Procès contre le contrôle d’identité au faciès…
Les membres du D.A.L33 de nouveau en garde à vue
Zyed et Bouna, huit ans après…
Youcef Wateli, un mois après…
Le juge pour qui les Rroms « pillent la France »
Maires socialistes ; halte au racisme anti Rrom
Wissam El Yamni…
Le procès de ChristineÀ Brest une voiture de police

- [ A G I R ]
Manifestation « Liberté pour Georges Abdallah ! »
Poitiers 12-13 octobre 4e forum anti répression

Repost 0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 08:45


http://fsqp.free.fr/archives-2007-2012/logo_lien/logo_re.jpg
Bonjour,

Voici en pdf, le No 122, SEPTEMBRE 2013, du petit journal mobile recto-verso A4 "RESISTONS ENSEMBLE" du réseau contre les violences policières et sécuritaires.

Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît.

Vous êtes invitEes à participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l'équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

A bientôt.

L'équipe de réaction

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf :
http://resistons.lautre.net/spip.php?article529

***
Sommaire

- Papa, maman et le sorcier

- Série noire en bleu marine

- [C H R O N I Q U E D E L’A R B I T R A I R E]
    Décès d’un homme…
    Répression sur le D.A.L 33
    À Villemomble (93), la police travaille…
    La prison tue
    Mutineries en détention
    Ô les belles

- [ R I P O S T E S dans les quartiers populaires ]
    Vénissieux, Compiègne, Metz, Nice, Saint Denis,
    Avion, Mantes la Jolie, Gennevilliers, Joué les Tours…

- [ S U R L E V I F ]
    Voici l’histoire de X., tabassé par la police ou la banalité de la férocité de l’État

- [ A G I R ]
    Christine a été transféré à Sequedin
    Nouveau numéro de l’Envolée
    Filature mode d’emploi
    Appel international à mobilisation contre le procès de Sonja Suder
    Face à la vidéosurveillance
    Pétition du 9ème collectif des sans papiers

Repost 0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 15:18


http://www.linformaticien.com/Portals/0/2013/Septembre/37_turing.jpg
Depuis Secours Rouge, le 8 septembre 2013.

Comme vous le savez si vous suivez régulièrement le dossier Snowden via le site du Secours Rouge, la NSA a réussi à outrepasser plusieurs normes de cryptages par internet. Le flux d’informations quotidien est tel qu’il est nécéssaire de re-faire des résumés régulièrement pour que chacun puisse comprendre.

Malheureusement, il est aujourd’hui plus court de résumer ce qui est sûr de ce qui ne l’est pas.

Mais voyons tout d’abord les deux dernières révélations.

Il y a quelques jours, c’était la capacité de la NSA a cracker bon nombres de chiffrements par internet. Nous avons maintenant plus de précisions à ce sujet : la NSA a travaillé pendant plus de 10 ans pour rendre le web transparent à leurs yeux. Le programme Bullrun est une batterie d’outils : la NSA a put obtenir grâce à la bonne volonté ou aux pressions exercées, les clés privées d’un très grand nombre de blindages SSL (le fameux httpS qui protège par exemple les paiements en ligne et les vols de cookies). Il y a aussi des "cassages" logiciels grâce à l’énorme puissance informatique des machines de la NSA.

TOR par exemple ne peut être considéré comme sûr actuellement : car les noeuds (les machines à travers lesquelles les connexions anonymes se propagent) ne sont pas mises à jour. Si la dernière version de TOR est 2.3.25, les machines tournant encore sous TOR 2.2 sont concernées par Bullrun. Profitez-en pour mettre votre logiciel à jour. Précisons que TOR n’a pas participé au programme et n’est pas complice de la faille !

Lire la suite :
http://www.secoursrouge.org/Securite-IT-Dernieres-nouvelles-du

Repost 0

Documentation

ACTIONS C.L.A.P33 & Co...

****
Bordeaux - 18 mars 2017

Journée contre

les violences policières

Notre appel : klik !

*****
Violences Policières

France - Trois rapports
ACAT : klik !

Amnesty International : klik !
Paris Luttes Infos : klik !

 

*****
L'impact disproportionné
de l'état d'urgence

Un rapport d'Amnesty  : klik !

****
Hommage aux victimes

21 Mars 2015

 
15 mars 2014
 

19 mars 2011
 

****

" Vétérante "

O.P.A

******
Soutien à m.
Nous n'oublierons pas
 le 19 Mars 2009 à Bordeaux !
 
Infos :  klik !
 

 

L'oeil de Pancho

D'autres dessins de Pancho : klik

Retour à la page d'accueil